Recettes Lombardie

L' été Recettes

Moteur de recherche interne    

Brescia Resettes

Comment faire cuire des pâtes

Aiguillettes de boeuf grilées,

Agneau   Milanesine

Agneau en potacchio

Amaretti dessert

Amor  polenta Bergame

Anguille au vert

Arista d'agneau en croûte

Asperges à la Milanaise

Asperges aux tagliatelle mimosa

Aubergines et bresaola

L'avocat pané frits

Barbajada boisson de Milan

Bavette aux poireaux 

Beignets de chou-fleur

Beignets de riz au parmesan et au jambon

Bisquits des patates au gorgonzola   

Bracioles de veau parmesannes

Bresaola tout à savoir

Bresaola, carpaccio

Salade de beauf séché et noix (Bresaola)

Broccoli au gorgonzola

Cabillaud au Gorgonzola

Cannelloni au foie gras

Carpe grillée

Casoncelli   de Bergame   avec du beurre fondu   et du porc

Casoncelli à Taleggio

Casoeula, cassouela, casoela, cassuola e cazzuola.

Csoeuela light

Chou vert farcis

Col   farcis d'oie

Colombe de Pâques à la maison

Panettone de Milan

Panettone 2

Le panettone fait maison farcie.

Cote de veau à la lombarde

Cote de veau à la lombarde 2

Cotoletta Alla milanese

Courgette farcie

Courgettes à la crème de gorgonzola

Courgettes à la milanaise

Crème de gorgonzola et noix

Crevettes au gorgonzola

Escalopes de blanc de dinde au jus de citron, persil et câpres.

Piccatina alla Milanaise

Escalopes de Veau au Gorgonzola

Farfalle au saumon frais

Farfalle aux quatre fromages

Fegato  alla Lodigiana

File de porc au gorgonzola fort

Filet de bœuf au poivre au four

Pâtes courgettes et les tomates,

Le gâteau de roses

Gorgonzola Dop

Gnocchi au Gorgonzola

Gnocchi de courge avec pommes de terre

Italico, fromage Bel Paese

Insalata di funghi al gorgonzol

Lasagnes saumon et poireaux et mascarpone

Lasagnes de pommes de terre et gorgonzola

Lasagnes De Thon À L'huile

Linguine  au mascarpone

Le carpaccio de bresaola , parmesan et roquette

Le gateau de Treviglio

Les principales coupes de porc

Le Franciacorta DOCG

Lombardia fromages

Luganega et légumes au four

Insalata di funghi al gorgonzola

Formai de mut

Maccheroncini de Ugo Tognazzi

Rigatoni Ugo Tognazzi

Maurizio Santin Torta Bresciana.

Mascarpone

Médaillon de lotte Enveloppé dans Bresaola

Médaillons de veau au cognac brandy

Magret de canard à la sauce de grenade

Magret d’oie farci de Marrons

Minestrone, minestre de légumes

Minestrone

Misoltini de lac de Come

Morue panée

Mostarda di Cremona

Mostarda Mantovana

Muffins à la polenta

Muffins de courge avec cœur  de Gorgonzola

Muffins aux pommes

Mousse au saumon

Mousse de gorgonzola, dattes

Haricot avec le beure

Oiseaux sans tête

Omelette soufflée au parmesan

Osso Buco de porc

Ossobuco 1

Gremolata pour ossobuco

Paquet de 'bresaola

Pacheri aux courgettes et gorgonzola

Paniers de parmesan

Pâtes courtes aux petits pois et petits salée

Pasta  gratin au jambon

Pasta risottata safran et au bacon

Pennette" aux quatre fromages

Penne lombarde

Penne au speck  et au citron

Pennette con salva, granella di noci

Penne fromage Gorgonzola et aubergine

Paupiettes de veau à la lombarde

Piccatina alla Milanaise

Pizzoccheri au four

Pizzocheri Valtelinesi

Pizzoccheri   Teglio

Plante de pois chiche

Polenta Taragna

Brochettes de poisson-chat ou torpille

Polenta concia avec gorgonzola

Pommes vertes au gorgonzola

Poulet épicé avec sauce, doux

Paupiettes artichaut et pommes de terre

Découper une voilaille

Poulet farci désosser

Poulet au gingembre

Il salame di Brianza

Plante de pois chiche

Polpette au Gorgonzola

Poulet au gingembre carottes et céleri

Quartirolo Lombardo DOP 

Ragout de viande à la Bière noire

Pavia Certosa

Raspadura

Rigatoni avec mortadelle gratinés  

Il riso al salto

Risotto al Gorgonzola e basilico (Risotto au Gorgonzola et basilic)

Risotto al gorgonzola e zucchine

Risotto alla milanese

Risotto au prosecco

Risotto aux poires Gorgonzola et noix

Risotto au potirons

Risotto aux asperges

Risotto auTaleggio et poires

Risotto aux orties

Risotto alle castagne

Risotto italien,cuisson risotto à l'italienne,recette

Risotto rouge à la betterave

Risotto vert epinard

Risotto aux légumes

Risotto au gorgonzola et courgettes

Risotto pilote

Risotto arcobaleno

Riz au lait salés 

Roast-beef à l'italienne

Rôsti

Rostin negaa, recette de Lombardie

Rôti de porc à l'ail et à l'oignon

Rôtie de bœuf Truffé

Rouleaux au gorgonzola

Roulade de veau farcie

Ruote aux poireaux

Salami au chocolat, aux noix

Sbrisolona

Scarpinotti di Parre

Spaghetti à la mode de Mantoue

Spaghetti et mascarpone

Salade de roquettte au Gorgonzola garnie aux pommes et aux noix

Salade de pâtes aux olives et bresaola

Salade'Capriciosa  

Salade de pâtes aux olives et bresaola

Salade de poires au gorgonzola et aux noix

Salade de pommes de terre et legumes grilles

Salade de riz

Salame di Varzi Dop

Salami de Milan

Soupe lombarde

Spezzatino

Strachino

Tagliatelle avec la langue

Tagliatelle ou pennes Vodka

Tagliatelle de crêpe (crespelle) au fromage Gorgonzola

Tarte aux carottes

Tarte haricot verts et gorgonzola

Tortelli de courge

Tortelli farcis de lapin et d'épinards

Tourte au gorgonzola

Torta paradis

Tarte milanaise

Tarte aux pommes

Tortelloni au sucre

Torrone di Cremona IGP

Tourte de poireaux pommes de terre fromages

Tout sur les riz recettes

Tresse

Triangoli rossi

Truffes au chocolait

Truite mariné

Tripes à la milanaise Busecca

Tripe a la Milanese avec des haricots Blanc

Turta del Donizetti

Tourte de tagliatelle

Vins Lombardie

Violon de chèvre Valchiavenna Lombardie

Zabaglione et biscuits à la cuillère

Valtelina Chiscioi

Sciatt Galettes de sarrasin croquants

Taroz Un plat traditionnel basé sur l'utilisation de légumes

Polenta Valtellina

Besciola

Costine  de porc dans  Lavecc

Gnocchi de châtaignes de Valchiavenna

Souped'orties de Valmalenco en Valtellina

Fusilli à la Bresaola della Valtellina IGP,

Tortadi  ( viande hachée)

Recette polpetone barbecue

Recettes de Bergame

Balossècc  - Nervetti

Poisson parce que dans la concia

Gnocchis aux épinards sauvages

Scarpinocc  de Par

Chevreuil ragoût avec de la polenta

Lapin avec le vin Valcalepio

Lapin façon de Bergame

Poelenta aux oiseaux gateau

Poule farcie bouilli

Potage de courge

Lièvre en salmis

Escargots lombards

Scarole farcie

Maurizio Santin Torta Bresciana.

Zuppa alla Pavese

 

 

 

 

... ...

 


Milano




Son paysage agricole très riche et ses nombreux produits typiques dérivant du travail de la terre et de l’élevage sont la base d’une gastronomie placée sous le signe de la simplicité, faite de soupes, de pâtes, de risottos, de viandes en sauce, de polenta, de tripes, de charcuterie, de fromages et d’excellents vins.  

Dans cette mosaïque de saveurs, la cuisine de montagne proposée à  Livigno et dans les autres vallées lombardes se distingue pour l’emploi de matières premières exclusives telles que la farine de sarrasin, la viande sèches des Grisons et les excellents fromages  Bitto et  Valtellina Casera, qui donnent à chaque plat la touche d’une tradition inimitable.  Il faut citer, parmi les hors-d’œuvre, la viande sèche des Grisons aux chanterelles et la pâte feuilletée au fromage  Bitto et aux épinards.  

L’on ne peut toutefois oublier la polenta  Taragna, les  Sciatt et les  Pizzoccheri, des pâtes de farine de sarrasin servies avec des fromages, du chou de Milan et des pommes de terre, ainsi que les  pappardelle, tagliatelles larges de la  Valtellina, et les risottos.  

Les plats de viande comptent le  Borsat, à base de viande de mouton, le  Potol, avec de la farine de maïs, des rillons et du lard hachés, et le civet de cerf.  Pour conclure, le  Panòn, un gâteau préparé avec des fruits secs.  Des grands rouges de la  Valtellina aux mousseux de la  Franciacorta, les vignobles lombards offrent un vin pour chaque occasion.  Géographiquement caractérisée par plaines vastes, collines, hautes montagnes et microclimats lacustres, elle possède  spécialités gastronomiques qui espacent des charcuteries aux premiers plats typiques de la montagne, "pauvres" mais nourrissants, à l' estimé poisson de lac.  

En  Valteline les  pizzoccheri excellent, premier plat typique et substantiel aujourd'hui valorisé par la cuisine typique régionale.  Avec pâte, fromage et légumes, ils représentent un repas complet et équilibré, au-delà qu'une gourmandise.  La cuisine du lac, spécialisée en particulier dans les plats de poisson  (surtout brochet, perche et  carpione), est typique des zones de Varèse, mais surtout du ouest Garda, où se produit l'un entre les huiles les plus importantes d'Italie.  Ici, sur les rives de la province de Brescia, dans un climat  particulierment favorable ils grandissent aussi des excellents citrons.  

À la frontière avec la Vénétie et l'Emilie, il y a puis la gourmande ville de Mantoue, "berceau" des Gonzague et tenante de spécialités excellentes comme tortelloni de citrouille, sbrisolona gâteau, moutard, saucisson à l'ail et melons et même un particulier Lambrusque produit près de Sabbioneta et Viadana.  

Mais en ce qui concerne les vins de Lombardie, les plus importants, ce sont ceux blancs de  Franciacorta, typiques du Lac d' Iseo et de Brescia, ainsi que les rouges du  Oltrepò Pavese comme la  Bonarda.  Rien a envié aux plats de la tradition milanaise, comme le risotto au safran ou la mythique et internationale côtelette.  Typique de l'hiver, le " cassoela" avec cochon,  salamini, chou frisé et oignons entre les ingrédients principaux.  

Des hors-d’œuvre aux desserts, la table régionale propose une variété de plaisirs.  À consommer sans modération.  

Il n’existe pas ici une, mais des cuisines.  Qui toutes répondent à un terroir, où prédomine une cuisine rustique, voire roborative.  A commencer par le risotto, omniprésent sur toutes les tables, empruntant différentes sortes de riz et présenté, le plus souvent, alla milanese, c’est-à-dire avec du safran et de la moelle de bœuf, ou associé aux champignons, à la truffe aux légumes, aux grenouilles ou à la viande.  Non sans hasard dans cette déclinaison du riz :  Pavie est le premier centre de production rizicole de la péninsule –  on se souvient de Silvana  Mangano, sulfureuse et provocante, l’eau jusqu’aux cuisses dans une rizière, dans le superbe film  Riso  Amaro  (1949) de Giuseppe De  Santis, tourné non loin de là.  La tradition paysanne oblige, les légumes secs et les céréales  (maïs, orge mondée, pois chiche, fèves et haricots) sont aussi très sollicités, apprêtés en soupe, en galette ou en purée.  Les légumes verts ne sont pas en reste de cette symphonie potagère :  le radicchio  (une chicorée, aux teintes pourpres), également apprêtée avec le risotto, et l’asperge blanche ou verte, cultivée à Cilavegna, l’oignon rouge de  Breme, le poivron de  Voghera, les  petits pois de Miradolo Terme.…  

Entrée naturellement froide, la charcuterie lombarde tient le haut du pavé.  Avec notamment le fameux saucisson de  Varzi, fabriqué dans la vallée de  Staffora, le premier en Italie à obtenir, en 1989, le label de reconnaissance  D.O.P., délicat et suave.  À suivre par le lard fumé et le pâté d’oie de  Mortara.  

Au chapitre des viandes, souvent grillées ou braisées, le porc se fait roi, à côté du gibier en automne.  Le veau donne la fameuse côtelette alla  milanese, une côtelette panée et grillée, large et fine, tandis que le  vitello  tonnato, est un plat réalisé dans le filet, braisé puis finement tranché, et nappé d’une « mayonnaise » au thon.  De son côté, le bœuf est servi frais ou séché, pour donner la fameuse bresaola, servie régulièrement avec une salade.  

Outre ses préparations alla milanaise, la Lombardie se veut fière de ses pâtisseries comme le panettone ou le toron, tandis que la torte paradis à Pavie  (voir la recette ci-dessous) et le gâteau de riz jouent de la concurrence à la tarte aux amandes de  Varzi.  Comme une frange sur les repas, suivant les saisons, aux cerises de  Bagnaria s’ajoutent les châtaignes, propices au meilleur miel.  

Voilà autant d’ingrédients et de préparations fidèles aux tables familiales comme à chaque restaurant lombard et des spécialités ravigotées qui participent d’une identité résolument gourmande.  

Olivier  Doubre et Jean-Claude Renard 

Milano  Milan

Milan, dites la Grande, Mediolanum en latin,  Milano en italien.  - Deuxième plus grande ville d'Italie, capitale de la Lombardie, sur la rive gauche de l' Olona, à 835 kilomètres au  Sud-Est de Paris  (par Genève et le Simplon);  1 210 000 habitants.  Rues belles en général, surtout celles qui conduisent aux  Corsi.  Superbe place du château  (l'ancien  foro Bonaparte), place d'Armes;  arc de triomphe inachevé ;  vaste cathédrale gothique de  Saint-Charles, dite il  Duom ;  belles églises de Saint-Alexandre, Saint-Laurent,  Saint-Ambroise, Sainte-Marie de la Passion ;  palais royal des sciences et arts ;  galerie de tableaux et statues, musée, célèbre bibliothèque dite Ambrosienne qui contient plus de 15 000 manuscrits, bibliothèque de la  Brera ;  palais du gouvernement, palais  Marini ;  vaste théâtre  della Scala.  Industrie  actitve et variée.  Lieu de naissance du poète  Caecilius et de  Valère-Maxime chez les Anciens ;  et chez les Modernes, d'Alciat , Cavalieri, Beccaria,  Verri, Maria Agnesi, Manzoni, et de plusieurs papes  (Alexandre II, Urbain III, Grégoire XIV, etc.).

Milan fut fondé par le Gaulois  Bellovèse vers l'an 400 av. J.   -C  (?) fut d'abord la capitale des Insubres.  Lorsque les Romains se furent emparés du pays 195 av. J.-C., son importance fut éclipsée par Modène et Mantoue ;  mais au II e siècle elle redevint la première de la province.  Au III e siècle,  Maximien en fit sa capitale :  c'est à Milan que Constantin rendit le célèbre édit en faveur des Chrétiens, 313.  Sous les Lombards, elle ne fut que la deuxième ville du royaume  (Pavie était la capitale.).  La destruction de cet Etat par Charlemagne lui rendit le premier rang dans l'Italie septentrionale, et depuis elle l'a toujours gardé.  

Sous la maison de Franconie, Milan s'affranchit de l'oppression soit de ses seigneurs, soit des évêques se constitua de fait en république presque indépendante et ne releva plus que nominalement du royaume  d'italie  .  Sous les Hohenstaufen, elle fut le centre de la résistance italienne aux prétentions des Allemands et devint la ville guelfe par excellence.  À cette époque  (1153), elle asservit plusieurs villes voisina, Lodi, Côme, etc.  Frédéric I réprima ses empiétements et punit sa rébellion en la détruisant de fond en comble, 1162 ;  mais elle se releva bientôt.  Dès 1167 Milan était à la tête de la Ligne lombarde, qui finit par remporter la victoire de  Legnano  (1176) et dicta la paix de Constance  (1183).  De 1257 à 1536, elle fut régie successivement par les maisons  Della  Torre, Visconti, Sforza, sous lesquelles elle s'assujettit de nouvelles cités, formant ainsi le noyau du futur duché de Milan.  Cette ville eut souvent à souffrir pendant les guerres livrées aux XV e et XVI e siècles pour la possession du duché de Milan.  

Les Français occupèrent Milan en 1499 et 1796.  En 1800, elle devint la capitale de la République Cisalpine, et en 1805 du royaume d'Italie :  elle était en même temps le chef-lieu du département de l' Olona.  Attribuée à l'Autriche en 1815, elle fut la capitale du royaume  Lombard-Vénitien.  Elle secoua un instant le joug des Autrichiens en mars 1848, mais elle y fut replacée dés l'année suivante.  Enfin, en 1859, Milan fut délivré à la suite de la victoire de Magenta :  l'empereur Napoléon III elle roi de Sardaigne y firent leur entrée solennelle le 6 juin.  

 

......

... .. ..

........

Franciacorta Docg

 

Le Franciacorta d'appellation d'origine contrôlée et garantie doit son nom à la région dans laquelle il est produit. Le terme lui-même provient du terme 'Franchae curtes', qui signifie cours franches, territoires appartenant à d'anciennes congrégations religieuses et par conséquent exempté d'impôt. Les citations de Pline l'Ancien et de Virgile certifient que les origines de la tradition vinicole de la région remontent  il y a bien longtemps. Au cours de ces quarante dernières années, le vin Franciacorta est entré dans la catégorie des grands vins fermentés embouteilla, dignes de rivaliser avec les plus grandes marques de Champagnes français. 
On consommera le Franciacorta à l'heure de l'apéritif et on le servira avec des préparations à base de poissons, de viande blanche et avec les entrées.
 Une idée originale consiste à l'associer à des plats de fromages comme le Taleggio ou le quartirolo lombard. La version de Franciacorta demi-sec accompagnera harmonieusement les desserts. Nous vous conseillons de le déguster dans des calices à mousseux classiques à une température de 8 °C et dans les quatre années qui suivent la date de la mise en bouteille. 
Le Franciacorta d'appellation d'origine contrôlée et garantie est un vin mousseux dont la qualité est particulièrement appréciée. 
Le vin est produit à partir de raisin Pinot blanc et/ou Pinot noir et/ou Chardonnay, et existe dans les versions vin blanc, vin rosé, vin Satin et Crémant.
 Il présente une robe de couleur jaune paille teintée de reflets verdâtres ou dorés, il est finement et abondamment mousseux. 
Le Franciacorta Docg présente une robe de couleur rose pâle et cristalline.
 L'odeur est intense, tenace, fine avec un bouquet de croûte de pain, de levure et de groseilles. Le vin possède une saveur sèche, chaude, plutôt moelleuse, c'est un vin de corps, frais et équilibré. La teneur minimum en alcool doit être de 11,5 °C. 
Zone de production 
La Franciacorta est une zone de collines située au sud du lac d'Iseo entre Bergame et Brescia constituée de 19 communes de la province de Brescia. 
Distribution sur le marché 
Toute l'année 
Le Franciacorta d'appellation d'origine contrôlée et garantie a été reconnu par le décret du 1er septembre 1995, publié dans le Journal officiel n.
 288 du 11 décembre 1995. Modification du règlement de production de l'appellation d'origine contrôlée et garantie 'Franciacorta' par le décret du 2 septembre 1996 publié dans le Journal officiel n. 217 du 16 septembre 1996 
Bergame
Bergame est étonnant pour son histoire, la culture, la musique et le paysage, avec un centre médiéval perché sur la colline, entourée par les murs vénitiens imposants candidats aujourd'hui l'Unesco au patrimoine mondial.
A découvrir à pied, y compris des villes historiques, des tours, des églises, des funiculaires et des escaliers qui montent dans le vert du parc Hills qui l'entoure et laissez-vous séduire par les vues qui ouvrent inattendue sur les plaines et les montagnes.
Bergame est la ville de Donizetti, l'un des cinq grands compositeurs d'opéra dans le monde retracent la vie de ce compositeur d'opéra du XIXe départ siècle dès son lieu de naissance à Bergame Alta s'il vous plaît suivre les traces des vestiges du Musée Donizetti, sa tombe dans Basilique de Santa Maria Maggiore et le théâtre de la ville qui porte son nom, où chaque saison, vous applaudit ses plus grands succès.
De la musique à ces chefs-d'œuvre de l'art, tels que Botticelli, Mantegna, Bellini et Raphaël :
 les maîtres que vous pouvez rencontrer ici, dans les salles de l'Accademia Carrara, une galerie avec l'une des collections de la Renaissance italienne.
À la découverte des chefs-d'œuvre aux côtés des œuvres de Moroni, le génie du portrait du seizième siècle de Bergame, dans les collections des plus grands musées du monde entier, et Lot avec lui, qui a laissé de précieuses œuvres d'art, des retables et les dessins de marqueterie, incrustations mystérieuses dans les bois rares.
Différents types d'art sont intimement liés à ceux de l'histoire dans une ville d'origines anciennes :
 Bergamo Alta entouré de murs avec ses gardes atmosphère médiévale dans les rues étroites et pavées anciennes ruines romaines, les églises Renaissance, des palais et des façades néo-classiques du XVIIIe siècle, avec vue sur la célèbre Vieux carré, à une courte distance à pied des musées.
Le XXe siècle et le XXIe siècle plutôt trouvé une maison au cœur de Bergame, de la galerie d'art contemporain Gamec et son Sentierone, la promenade de Bergame, construit sur le site de l'ancienne foire, qui serpentent entre les cours d'architecture du siècle dernier et les bâtiments grands de superstars.
Entouré par les villes historiques, le centre-ville est également le shopping et le plaisir, pour prendre un café et faire une pause avant de choisir entre les festivals, événements culturels, des concerts et des spectacles d'une ville animée dans la soirée ou boire un apéritif avant le dîner dans l'un les restaurants de Bergame, où le goût aussi Casoncelli premier plat principal de la cuisine locale.
Fromages Ben, 9 DOP, des vins fins et des recettes traditionnelles typiques ne sont que quelques idées pour découvrir Bergame aussi dans la nourriture et le vin clé, aller sur la ville, tout en explorant la province :
 de la nourriture à la culture et de la nature, ce qui laisse l'espace urbain, les rivières, les vallées, les plaines et les montagnes derrière la ville

 

 

.. ..

Franciacorta

 

 

0 . 1 . 3..5..2

Spétialités de Lombardie 

 

 

Le dernier souper de Léonard (Ultima cena)
Le thème de l'œuvre La Cène de Léonard est fidèlement emprunté aux Évangiles et est le moment où, pendant la Cène, Jésus révèle aux douze apôtres qu'il y a parmi eux un traître.
 Leonardo, avec une grande habileté, nous présente non seulement la scène comme une action, mais aussi en soulignant psychologiquement les sentiments de chaque personnage devant cette nouvelle choquante.
L'espace de la Cène de Léonard de Vinci est une perspective et le décor de la scène est constitué d'éléments architecturaux qui reflètent la forme réelle du réfectoire :
 la profondeur de l'espace est rendue par la percée idéale du vrai mur, reconstruit prospective ment dans la peinture. Les lignes de perspective convergent dans la figure du Christ, l'élément central de la scène.
La scène de la Dernière Cène de Leonardo est placée plus haut que le point de vue de l'observateur et les personnages sont plus grands que naturels, même par rapport au tableau, ils sont impressionnants et cela augmente davantage l'impact émotionnel et la monumentalité.
La composition de La Cène de Léonard de Vinci voit au premier plan une table dressée transversalement, vue raccourcie et derrière elle se trouve, au centre, Jésus entouré des douze apôtres.
 Les éléments de composition donnent à la composition une impression de solennité, et en même temps d'agitation paisible provoquée par la révélation du Christ qui annonce la trahison.
La pièce dans laquelle la scène se déroule est une architecture extrêmement essentielle, elle a trois ouvertures au fond où vous pouvez apercevoir un paysage flamand tandis que sur les murs latéraux vous pouvez voir quatre ouvertures sans lumière.
 Il n'y a pas d'autres éléments voyants dans la pièce : la décoration est simple et les couleurs utilisées sont neutres, principalement des bruns et des tons chauds, de sorte qu'elles ne prévalent pas sur la scène principale qui, au contraire, est riche en tons vifs et plus détaillés.
La source lumineuse de la scène de la Cène de Léonard de Vinci est naturelle et provient des trois ouvertures au fond de la pièce.
 Cet éclairage lumineux détermine la disposition des lumières et des ombres, contrastant doucement les unes avec les autres. Ces contrastes, bien que discrets, donnent lieu à une avance des plans qui se termine par le caractère statique de la table. La ligne traverse la surface picturale avec une vibration subtile, en effet, elle est presque imperceptible, car Leonardo préfère la nuance dans ses tableaux.
Au premier plan de l'ouvrage La Cène de Léonard de Vinci est le tableau, au centre duquel domine la figure symétrique, presque pyramidale du Christ, tandis que les apôtres sont divisés en quatre groupes de trois.
 De gauche, la première triade (à gauche de Jésus) est composée de Bartholomew, James minore et Andrew, la seconde de Peter, John et Judas Iscariot, la troisième (à droite de Jésus) est formée par James major, Philip et Thomas et le quatrième par Matthew, Judas Thaddeus et Simon. Leonardo représente les apôtres avec une précision anatomique et mimétique formidable, principalement en raison de sa passion pour l'anatomie, comme le révèlent ses nombreuses études. À travers les mouvements expressifs et corporels, il représente leur perturbation, leur étonnement, leur bouleversement, tout en maintenant le lien rythmique, en les rassemblant trois par trois.
Le nouvel élément de la lecture de l'événement par Léonard réside essentiellement dans l'analyse psychologique qu'il fait des personnages. À travers l'anatomie soignée, la perfection recherchée dans la délimitation des mouvements, dans les expressions, dans les gestes, il nous communique quelque chose qui dépasse l'événement en tant que tel ; il nous montre l'attitude, le sentiment de chacun comme s'il voulait appeler le spectateur à une position personnelle devant le fait révélé par le Christ.
Dans la composition, Jésus est la seule figure paisible, presque isolée, absorbée tandis que les apôtres autour de lui sont visiblement, quoique compositionnellement, agités, leur âme est émue, devant la nouvelle choquante, ils ne peuvent pas rester impassibles et nous sommes donc appelés à bouger aussi à un jugement, nous ne pouvons pas tourner le dos à un événement qui s'est produit et qui est présent. En plus de l'annonce de la trahison, il est également possible de deviner le second sens de l'œuvre, c'est-à-dire la représentation de l'offrande de Jésus à l'homme à travers l'Eucharistie et aussi face à cela, nous sommes appelés à une réponse.

 

 

Pavia

 

 

Agreste niche avec œuf poché.

Ingrédients
1 bouquet d'agreste
4 œufs frais
4 cuillères d'huile d'olive extra-vierge
2 cuillères de vinaigre
1/2 citron
Sel et poivre
Méthode
Retirer les agrestes de leurs radicelles, les laver soigneusement et les faire bouillir (où les cuire à la vapeur) jusqu'à ce qu'ils deviennent tendres.
 Dès qu'ils sont cuits, passez-les dans l'eau glacée pour leur garder les verts puis égouttez-les. Assaisonnez-les d'huile d'olive extra-vierge, de sel et de poivre et du jus d'un demi-citron. Si vous préférez, au lieu du citron, vous pouvez utiliser du vinaigre normal ou balsamique.
En attendant, porter à ébullition dans une casserole avec au moins 4 doigts d'eau auxquels vous aurez ajouté une pincée de sel et 2 cuillères à soupe de vinaigre.
 Cassez un œuf dans un verre, en faisant très attention à garder le jaune intact et, lorsque l'eau commence à mijoter, créez un tourbillon dans le sens horaire à l'aide d'une cuillère, versez l'œuf dans l'eau tout en continuant à tourner. Après une minute, le blanc commencera à s'épaissir autour du jaune. Laissez cuire 3 minutes au total (en gardant toujours l'eau à ébullition très légère) si vous voulez que le jaune reste liquide, 4 minutes pour le jaune le plus cuit. Retirer l'œuf de l'eau avec une cuillère à fentes, le poser délicatement sur un torchon pour le sécher et procéder à la cuisson des œufs restants.
Répartissez les agrestes en 4 plats créant avec eux un nid au centre duquel vous mettrez l'œuf poché.
Au lieu d'un œuf poché, vous pouvez utiliser un œuf de bœuf.
Les agrestes sont des légumes connus sous des noms différents.
 Selon les régions où ils sont cultivés, il est possible de les trouver avec le nom de la barbe du moine, de la moutarde des moines, du lascar ou du roscani. Ils ressemblent à un tas de folioles allongées, semblables à la ciboulette ; la couleur est d'un vert très intense et la base est rougeâtre. Le goût n'est pas comme celui de la ciboulette, mais il se distingue par son acidité - une caractéristique qui semble leur avoir donné son nom. Les agrestes sont un aliment riche en vitamines et minéraux capables de contribuer au bien-être général de l'organisme. En particulier, ils sont très appréciés dans le régime méditerranéen, car ils sont riches en nutriments. En fait, ils contiennent une quantité considérable de vitamines A et B. Ils sont également riches en sels minéraux tels que le potassium, le magnésium et le fer ainsi que d'une bonne quantité de fibres. Enfin, une autre des raisons pour lesquelles les agrestes sont des amis de la santé est qu'ils sont très riches en eau ; ils sont donc bons pour la circulation et aident à combattre la cellulite. Dans la cuisine, ils sont beaucoup utilisés pour préparer des plats d'accompagnement, des entrées, des plats principaux et des plats

 

...

 

Risotto aux grenouilles
Au moyen d'Âge, la grenouille était liée au monde de la sorcellerie. Au fil du temps, il est devenu une ressource alimentaire précieuse pour le monde paysan. Ils étaient pêchés de jour comme de nuit avec une lampe au carbure à l'aide d'une tige sur laquelle était fixé un fil avec appât. La tradition lombarde veut qu'ils soient capturés dans les mois dont le nom contient la lettre "R".
La capture de grenouilles à des fins alimentaires est régie par la loi régionale de Lombardie 10/2008 dont certains extraits sont rapportés : le risotto aux grenouilles (également appelé ris-ana) est l'un des plats les plus savoureux de la cuisine de Lomellina et était un must dans les dîners de mariage. La préparation demande du temps et de l'attention, mais le résultat est magnifique. La recette de Lomellina diffère des autres analogues dans la cuisson de la grenouille qui vous permet d'obtenir un bouillon très riche. Ce bouillon, ensuite utilisé pour la préparation du risotto, rehaussera sa saveur.
Ingrédients pour 4 personnes
300 gr. Riz Carnaroli
24 grenouilles
2 petits oignons
2 petites carottes
1 branche de céleri
1 feuille de laurier
un tas de persil haché
60 gr. Beurre
vin blanc sec (un verre)
50 gr. Parmesan râpé
sel et poivre


Préparation
Nettoyez les grenouilles en enlevant leur peau, leur tête et leurs "bras". Lavez-les bien et mettez-les dans une casserole avec beaucoup d'eau, carotte, oignon, céleri, laurier et sel. Laisser bouillir environ une demi-heure, puis filtrer le bouillon et le garder au chaud. Avec une grande patience, désossez les grenouilles en récupérant la pulpe dans un bol.
Dans une poêle, faire frire la moitié du beurre avec l'oignon et la carotte finement hachés ; ajouter le riz, laisser griller quelques minutes et ajouter le vin blanc. Faites cuire le risotto en ajoutant le bouillon de grenouille pendant que le riz sèche. Incorporer la viande de grenouille, le reste du beurre et le parmesan râpé. Laisser reposer quelques minutes et servir avec le persil haché et le poivre moulu.

 

.....

 

Ragoût de grenouilles


La grenouille a toujours frappé l'imagination populaire en raison de son apparence et de son curieux cycle de vie.
Dans les temps anciens, on croyait que les grenouilles étaient nées de la terre fertilisée par les pluies estivales ou que, étant des animaux générés par la pluie, elles pouvaient tomber directement des nuages.
Ingrédients pour 4 personnes
800 g grenouilles
100 g beurre
1 verre de vin blanc
2 oignons
2 gousses d'ail
1 carotte
3 branches de céleri
3 tomates mûres
2 feuilles de laurier
Farine 00
Persil
Sel et poivre


Préparation
Nettoyez les grenouilles, réservez les cuisses et préparez un bouillon avec les autres parties en ajoutant un oignon, une tige de céleri, du laurier et une pincée de sel.
Lavez et séchez soigneusement les cuisses de grenouille et farinez-les.
Faire revenir l'oignon haché et l'ail dans le beurre. Retirez l'ail et ajoutez les cuisses de grenouille. Faites-les bien dorer des deux côtés et mélangez avec le vin blanc. Ajouter les tomates pelées et coupées en dés, assaisonner de sel et de poivre et poursuivre la cuisson en ajoutant le bouillon de grenouille si nécessaire.
Cuire à feu doux pendant une dizaine de minutes, saupoudrer de persil haché et servir les grenouilles chaudes accompagnées de polenta.

 

 

...

 

 

Nutrition chez les personnes âgées : quoi manger pendant la saison estivale.
Les températures ne semblent pas vouloir augmenter, en fait, cependant, tôt ou tard l'été éclatera, avec son soleil, ses bains de soleil, de belles journées pour se promener. 
L'une des questions qui se posent chez les personnes âgées à l'arrivée de l'été est de savoir quel est le bon régime alimentaire pour ne pas souffrir de la chaleur et de l'affaissement.
L'été est l'une des périodes les plus délicates de l'année pour les personnes âgées. Un malaise physique peut survenir entre la chaleur et l'humidité. Par conséquent, afin de maintenir un bon équilibre entre le corps et l'esprit, de bonnes habitudes alimentaires sont nécessaires.
Quoi et combien boire pendant l'été
La première chose sera nécessaire pour réguler l'apport hydrique en vitamines et minéraux. En effet, en cas d'hydratation insuffisante, un état de déshydratation peut survenir. L'eau est donc un aliment fondamental qui doit être utilisé en permanence.
Souvent, avec l'âge, l'envie de soif diminue.
C'est précisément pour cette raison qu'il est important de boire au moins 8 verres d'eau par jour, soit environ deux litres de liquide. Attention à la température ! L'eau doit être fraîche mais pas trop froide. Une bonne température de l'eau qui permet à notre corps de l'absorber rapidement est d'environ 10 degrés.
En plus de l'eau, les jus de fruits et les tisanes sont excellents pour compléter le régime alimentaire même si vous devez faire attention aux sucres qu'ils contiennent.
Enfin, évitez les boissons gazeuse et alcoolisées en limitant également la consommation de café et de thé qui augmentera notre température corporelle.
Que manger pendant la chaude période estivale ?
Quant à l'apport alimentaire, l'un des principaux conseils est de manger des fruits et légumes qui contiennent des minéraux, des vitamines, des antioxydants et des substances protectrices des membranes cellulaires.
En plus de cela, il est important de manger des aliments riches en fibres (céréales, légumineuses et fruits comme les pommes).
D'autres aliments qui doivent être présents dans l'alimentation des personnes âgées sont le calcium et le fer. Le calcium est contenu dans le lait et le fromage, le yogourt et le poisson. Le fer est nécessaire pour les personnes âgées, car elles sont beaucoup plus exposées au risque de sa carence.

C'est pourquoi ils peuvent ensuite être embauchés.

Légumineuses
Chicorée verte
Épinard
Des œufs
thon en conserve
Viande blanche
Blanc de poulet.
En général, par conséquent, l'apport calorique quotidien des personnes âgées doit être divisé en trois repas, le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Le régime pourrait donc comprendre les éléments suivants :

Petit déjeuner - il est préférable qu'il soit léger avec par exemple du yaourt et des fruits frais.
Déjeuner - c'est le repas principal auquel vous pouvez vous attendre du pain, des céréales, des pâtes, de la viande ou du poisson ou des œufs, des légumes et des fruits frais.
Dîner - au lieu de cela, il doit être aussi léger que possible. Vous pouvez ensuite consommer des soupes légères, des légumes cuits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pesto aux feuilles de radis


Le radis ou radis (Raphanus sativus) est un tubercule comestible, appartenant à la famille des Brassicacées, très répandu dans notre pays.
 Il a la particularité d'être l'un des premiers légumes cultivés dans l'histoire que nous connaissons et certains documents montrent que j'ai été consommé à la fois par les Babyloniens et les Égyptiens il y a déjà 4 000 ans. Il peut être consommé cru et cuit, mais cette recette particulière implique l'utilisation de ses feuilles au lieu du tubercule lui-même.
Ingrédients
40 g de feuilles de radis pelées, lavées et séchées
20 g de feuilles de menthe pelées, lavées et séchées
1 gousse d'ail
30 g de parmesan râpé
20 g amande décortiqués
Huile d'olive extra-vierge au goût
Sel et poivre
Préparation
Mettez tous les ingrédients dans le bêcher du mélangeur et battez-le pour empêcher les lames de chauffer excessivement le pesto.
De toute évidence, à une époque moins récente, la recette n'impliquait pas l'utilisation d'un mélangeur, mais du mortier.
Vous pouvez utiliser ce pesto pour assaisonner les pâtes ou servi sur le risotto alla parmigiana ou comme vinaigrette.

 

...

 

Risotto à l'orange et magret de canard


Les oranges sont une source d'antioxydants qui contrecarrent le vieillissement cellulaire provoqué par les radicaux libres et favorisent le renforcement du système immunitaire et rendent le métabolisme plus actif. Ils sont le fruit de l'oranger appartenant au genre Citrus (famille des Rutacées).

Ingrédients pour 4 personnes :
deux oignons nouveaux
300 grammes de vialone nano riz
30 g de beurre
Bouillon de légumes
2 oranges non traitées
40 g de parmesan râpé
2 magrets de canard
Sel et poivre
Préparation
Nettoyez les magrets de canard de tout résidu de plumes et faites des incisions à une distance d'environ 1/2 cm, en traversant les coupes afin de créer un gril, du sel et du poivre des deux côtés et massez la viande pour que la vinaigrette aller en profondeur.
Mettez une poêle antiadhésive sur la cuisinière et placez immédiatement la poitrine sur le côté de la peau et laissez-la cuire jusqu'à ce qu'elle devienne croustillante puis tournez-la et mettez-la dans le four que vous avez préchauffé à 200° pendant environ 6/8 minutes.
 Retirez-le du four et laissez-le refroidir. Laver les oranges, les sécher et avec l'éplucheur de pommes de terre obtenir tout le zeste (uniquement la partie orange), les couper en lamelles de Julienne et les presser.
Faites revenir les oignons de printemps émincés avec le beurre, ajoutez le riz et laissez-le griller.
 Versez le jus d'orange et ajoutez le zeste. Cuire en ajoutant le bouillon lorsque le risotto l'exige, assaisonner de sel et retirer du feu. Incorporer le fromage et le gras dégagés de la cuisson des magrets de canard.
Coupez les magrets de canard en tranches pas trop petites et servez-les sur le risotto.

 

...

 

 

 

Omelette aux mornes (poisson d'eau douce)

Le morne (Alburnus alburnus) est un poisson d'eau douce qui vit dans les lacs et les rivières à débit lent, se rassemblant dans de grands bancs. Au fil des siècles, il a été un aliment précieux qui est devenu, cuit frit ou en carpione, un plat typique de la tradition populaire de Pavie.
Ingrédients pour 4 personnes :
8 œufs
Gr. 300 arborelle
Farine, sel
Gr. 100 parmesan râpé
Ml. 100 laits
Gr. 30 beurres
Huile de friture


Préparation
Nettoyer l'arborelle avec soin et, après les avoir lavées à l'eau courante, les sécher soigneusement. Farinez-les et faites-les frire dans une huile abondante. Lorsqu'elles deviennent dorées et croustillantes, récupérez-les et mettez-les sur du papier absorbant de manière à éliminer l'excès de graisse. En attendant, cassez les œufs dans un bol et ajoutez le fromage, le sel et le lait et battez bien. Ajouter l'arborelle et laisser reposer le mélange pendant 5 minutes. Dans une poêle antiadhésive, faire fondre le beurre et verser le contenu du bol, en poursuivant la cuisson comme pour une omelette normale.

 

...

 

 

 

Omelette aux mornes (poisson d'eau douce)

Le morne (Alburnus alburnus) est un poisson d'eau douce qui vit dans les lacs et les rivières à débit lent, se rassemblant dans de grands bancs. Au fil des siècles, il a été un aliment précieux qui est devenu, cuit frit ou en carpione, un plat typique de la tradition populaire de Pavie.
Ingrédients pour 4 personnes :
8 œufs
Gr. 300 arborelle
Farine, sel
Gr. 100 parmesan râpé
Ml. 100 laits
Gr. 30 beurres
Huile de friture


Préparation
Nettoyer l'arborelle avec soin et, après les avoir lavées à l'eau courante, les sécher soigneusement. Farinez-les et faites-les frire dans une huile abondante. Lorsqu'elles deviennent dorées et croustillantes, récupérez-les et mettez-les sur du papier absorbant de manière à éliminer l'excès de graisse. En attendant, cassez les œufs dans un bol et ajoutez le fromage, le sel et le lait et battez bien. Ajouter l'arborelle et laisser reposer le mélange pendant 5 minutes. Dans une poêle antiadhésive, faire fondre le beurre et verser le contenu du bol, en poursuivant la cuisson comme pour une omelette normale.

 

 

Gâteau aux amandes Varzi (Turta d’Ârmàndul)

Gâteau aux amandes de Varzi Grâce à la position ensoleillée propice à la culture des amandiers, depuis la nuit des temps la production de ce fruit était abondante. Il a été utilisé par la population locale pour inventer un produit, le gâteau aux amandes, qui a connu un succès remarquable pour ses caractéristiques de simplicité et de saveur. Le gâteau aux amandes Varzi est particulièrement savoureux et nutritif, sec mais friable et, s'il est correctement conservé, conserve son parfum pendant longtemps. Sa longue tradition prouve également qu'elle est particulièrement réputée : des documents datant du XIIe siècle témoignent déjà de sa présence ainsi que l'appréciation des comtes de Malaspina, seigneurs de la ville.


Ingrédients :

125 g de beurre
150 g de sucre
125 g de fécule de pomme de terre
125 g d'amandes pelées et hachées
3 œufs
Zeste de 1/2 citron râpé
Une pincée de sel

Préparation

Dans un bol, casser les œufs en séparant les jaunes des blancs d'œufs. Battre les jaunes d'œufs avec le sucre jusqu'à l'obtention d'un mélange gonflé et mousseux. Ajouter le beurre laissé à ramollir à température ambiante, les amandes, l'amidon tamisé et le zeste de citron. Fouetter les blancs d'œufs jusqu'à ce qu'ils soient fermes et les plier dans la pâte. Beurrez un moule à gâteau de 26 cm de diamètre, saupoudrez-le d'un peu de farine, versez le mélange et égalisez-le bien. Placer dans un four préchauffé à 180° pendant 40 minutes. Le gâteau sera cuit lorsqu'il sera sec lors de l'insertion d'un cure-dent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recettes régionale Italienne            

ABRUZZO

BASILICATA

CALABRIA

CAMPANIA

EMILIA ROMAGNA

FRIULI

LAZIO LATIUM

LOMBARDIE

LIGURIA

MARCHE

MOLISE

PIEMONTE

PUGLIA

SARDEGNA

SICILIA

TRENTINO 

TOSCANA

UMBRIA

VENETO

VALLE D'AOSTA

PREVISION METEO ITALIE

 

2 REP

Recettes Italiennes

PIZZA

RAVIOLI

PAINS

DESSERT

POLENTA

LASAGNES

GNOCCHI

CANNELONI

RIZ ET RISOTTO

PATES COURTES

PATE LONGUES

RECETTES TRIPPES

PATES AVEC LEGUMES

PATES AVEC LA VIANDE

PATES AVEC LA VIANDE

PATES AVEC FROMAGES

POISSON RECETTES

PATES AVEC POISSON

REPERTOIRE RECETTE

BURRATA ET SES RECETTES

RECETTES A BASE DE VEAU

RECETTES A BASE DE VOLAILLES

RECETTES DE VIANE ROUGE

PATES FROIDES EN SALADE

PATES FRAICHES MAISON

REPERTOIRE RECETTES PRODUITS ITALIEN

Recettes italiennes videos

Recette d'automne

Recettes hivernale

Resettes Printemps

Recettes d' été

 

Camping en Lombardie

Les Lacs De Lombardie

Monuments à Milan

Le Lac Majeur

Desenzano Del Garda

Mantova

Brescia

Alessandro Manzoni

 

Camping en Lombardie

Les Lacs De Lombardie

Monuments à Milan

Le Lac Majeur

Desenzano Del Garda

Mantova

Alessandro Manzoni

 

A travers de différentes phases temporelles la ville de Milan a subi sur son territoire plusieurs transformations et elle a vécu des périodes de remarquable splendeur et d'importance historique. Elle fut la capitale de l’Empire Romain d’Occident du IV au V siècle et c’est en cette période qu’elle s’affirma comme nouveau centre propulsif du Christianisme même grâce à l’œuvre de Saint Ambroise qui est devenu ensuite le patron de la ville. La seconde période importante, dont il reste de précieux témoignages architectoniques, correspond à l’époque Communale et à la lutte pour la liberté contre les empereurs d’Allemagne : remontent à cette période, qui va du XI au XIII siècle, la Basilique de Saint Ambroise, celle de Saint Eustorgio et le Palazzo della Ragione (palais de la Raison). La Renaissance à Milan, du XIV au XVI siècle, coïncide avec les gouvernements des Visconti, des Sforza et de Ludovic le More, et est représentée par le Dôme, par l’Hôpital Majeur, par le Château des Sforza, par les églises Sainte Marie des Grâces et par Sainte Marie près de Saint Satiro, mais aussi par la présence dans la ville de deux grands artistes comme Bramante et Léonard. Remarquabledans le centre historique de la ville la transformation urbanistique qui commença dans la période napoléonienne et poursuivit jusqu'à l'unité d'Italie. 
Milan a connu aussi une importante phase contemporaine qui va des années 50 jusqu'au moins à toutes les années 80 et qui l'a faite devenir l'une des villes italiennes les plus importantes pour vivacité culturelle, activités et essor économique.
 
Le plan urbanistique de Milan est bizarre :
 il a une disposition en éventail dont le centre est la Place du Dôme, avec une première ceinture qui est celle du Naviglio (chemin de halage en grande partie enterré) et avec une deuxième ceinture qui correspond à l’expansion du XVI siècle. A l’intérieur de ces zones se déroule la vie sociale, économique et culturelle de Milan. 
La Place du Dôme est riche de témoignages importants :
 l’aspect actuel remonte à 1865 ; la Place est dominée par le Dôme commencé en 1386 dont les travaux terminèrent symboliquement en 1765/69 par la construction de la flèche qui soutient la célèbre "Madonnina" - en effet la façade a été complétée par des éléments néogothiques et de la renaissance en 1887. L’édifice est un chef-d’œuvre du style gothique international, caractérisé par des flèches et des arcs rampants et animé par 2245 statues. L’intérieur est somptueux et obscur : la lumière entre seulement à travers de grands vitraux colorés typiquement gothiques, il est divisé en cinq nefs et atteint une hauteur d’environ 70 mètres. Quand on visite le Dôme, on ne peut pas manquer de monter sur les "terrasses" d’où on admire, outre la vue unique de la ville, aussi la complexité architectonique de la structure entière. Dans la place, se dresse aussi le Palais-Royal de 1778 qui souvent abrite des expositions d’art très importantes. 
A partir de la place commencent d'importants embranchements :
 l’axe de la rue Orifice rue, Dante qui mène au Château des Sforza, dont la construction commença en 1450; c'est le plus grand exemple de la Renaissance milanaise, et il est caractérisé par la tour centrale, par la structure quadrilatérale et par les cours et les tours internes. Il abrite les Civiques Collections d’Art Ancien et la Pinacothèque qui conservent des chefs d’œuvre comme la Pietà Rondanini de Michel-Ange, la Sala d'elle Asse peinte à fresque par Léonard de Vinci, des sculptures du Moyen Age et de la Renaissance. Derrière le Château, s'étend le grand Parc à l'Arc de la Paix d'époque napoléonienne (1807). 
Si, en partant de la place du Dôme, on suit par contre rue Turin, on arrive à l'église de Sainte Marie près de Saint Satiro, l'un des chefs d'œuvre incontesté de l'architecture de la Renaissance, projetée par Bramante et connue pour sa profondeur perspective.
 
De la place du Dôme, à travers la via dei Mercanti (rue des Marchands), on arrive Piazza Mercanti (Place Marchands), c'est-à-dire à l'unique partie urbanistique médiévale - le centre de l'ancienne vie communale - où se dresse l'ancien Palazzo della Ragione (palais de la Raison) de 1233.
 
De la Place du Dôme, on peut atteindre aussi la Galerie Victoir Emmanuel II construite entre 1865 et 1877:
 un passage couvert caractérisé par un structure hardi en fer et en verre typique de la nouvelle architecture de la fin du XIX siècle : le parcours mène jusqu'au Théâtre alla Scala – le nom dérive de l'ancienne église de Santa Maria della Scala qui se dressait en ce point. Projeté en 1778 par Permarini (et récemment rénové dans les structures et dans les installations grâce à une restauration méticuleuse), il est considéré le temple de la musique lyrique et sur sa scène, on voit encore aujourd'hui se succéder les plus importants directeurs et les plus importants interprètes. 
Juste au-dehors de cette première ceinture se trouvent d'autres chefs d'œuvre d'extrême importance :
 sur le Cour Magenta se dresse Sainte-Marie des Grâces, chef d'œuvre du Bramante qui abrite dans le réfectoire la fresque de L'ultime cena (la Cène) de Léonard de Vinci ; à côté de la rue, Carducci se trouve le chef d'œuvre roman de la Basilique de Saint Ambroise, solennelle mais simple, qui garde encore intactes les structures typiques d'une église médiévale ; non loin de la Porte Ticinese, se trouve la Basilique de Saint Laurent Majeur qui conserve des restes paléochrétiens. 
Milan et la culture sont un binôme inséparable :
 des expositions d'art même dans les fondations privées comme la Fondation Mazzotta, des activités théâtrales - sont à rappeler le Petit Théâtre et le Théâtre Strehler – d'importants musées riches de chefs d'œuvre comme la Pinacothèque Ambroisienne – qui conserve des œuvres de CaravaggioGhirlandaio, Botticelli – et la Pinacothèque de Brera où on peut admirer les tableaux de Raffaello, De Chirico, Piero della Francesca, Caravaggio et Morandi et aussi des peintres italiens du XIX siècle, étant donné l'ampleur et la qualité des collections. 
À Milan il existe aussi une tradition du shopping et de la mode et des premières cinématographiques qui se concentrent rue Montenapoleone, rue Spiga, Place Saint Babila, rue Saint André, rue Manzoni et Cours Victoir Emmanuel.
 

Scala di Milano

 

Le Teatro alla Scala est l'un des théâtres les plus célèbres au monde : il accueille depuis plus de deux cents ans des artistes de renommée internationale et a été le commissaire de toutes les œuvres encore présentes sur les affiches de tous les opéras de la planète. il a été construit sur les cendres du théâtre ducal en 1776 par la volonté de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, et inauguré en 1778 avec l'Europe reconnue par Antonio Salieri. Le nom dérive du lieu de construction du théâtre, basé sur un projet de l'architecte néoclassique Giuseppe Piermarini : le site de l'église de Santa Maria alla Scala, à son tour ainsi nommée en l'honneur du client, Regina della Scala. L'église fut démolie à la fin du XVIIIe siècle pour faire place au théâtre (Nuovo Regio Ducal Teatro alla Scala), inauguré le 3 août 1778 avec l'Europe reconnue, un drame musical composé pour l'occasion par Antonio Salieri.
En 1812, avec l'avènement de Rossini (la paragone), La Scala devient le lieu de prédilection du mélodrame italien, de son évolution sur un siècle et de sa tradition d'exécution jusqu'à nos jours. La chorégraphie de Salvatore Viganò (1769-1868) et Carlo Blasis (1795-1878) étendent la primauté artistique du théâtre au ballet.
En 1839, Oberto, comte de San Bonifacio, ouvre l'ère de Giuseppe Verdi (1813-1901), le compositeur qui plus que tout autre est lié à l'histoire de La Scala; le triomphe de Nabucco (1842), pour le fort sentiment patriotique qui suscite à Milan traversé par la fermentation du Risorgimento italien naissant, renforce les racines populaires du mélodrame lui-même et identifie son image à La Scala.
Arturo Toscanini (1867-1957) prend la direction artistique en 1920 et promeut une réforme radicale du théâtre ; il rassemble l'héritage musical de Verdi, mais établit une tradition exécutive régulière des œuvres de Wagner, étend le répertoire théâtral et symphonique de l'orchestre.
Depuis 1951, à l’initiative de Victor De Sabata, la saison Scala s’ouvre le 7 décembre, jour de Sant’Ambrogio, patron de Milan. D'où, en partie, la valeur symbolique, et même extra-musicale de la soirée.
Parallèlement à la saison des réalisateurs, celle des grandes voix s'épanouit (Maria Callas, Renata Tebaldi, Leyla Gencer, Giulietta Simionato, Mirella Freni, Shirley Verrett, Mario Del Monaco, Giuseppe Di Stefano, Carlo Bergonzi, Luciano Pavarotti, Placido Domingo, Nicolai Ghiaurov , Piero Cappuccilli), les grands metteurs en scène (Luchino Visconti, Franco Zeffirelli, Pier Luigi Pizzi, Luca Ronconi), les grands chorégraphes et danseurs (Leonide Massine, George Balanchine, Rudolf Noureïev, Carla Fracci, Luciana Savignano).
En 1965, Claudio Abbado fait ses débuts à La Scala avec la deuxième symphonie de Mahler. En 1968, il devient directeur musical de l'Orchestre et en 1972 directeur musical du Théâtre, dont il assumera également la direction artistique en 1977-1979. Trois ans plus tard, il fonde également la Filarmonica della Scala, sur le modèle de Wiener. Jusqu'en 1986, année de son départ de La Scala, il a notamment joué Il barbiere di Siviglia, La Cenerentola, L'Italiana in Algeri, Rossini's Il viaggio a Reims, Simon Boccanegra, Macbeth, Aida, Don Carlo, Un ballo in Le masque de Verdi, Boris Godunov de Musorgsky, Wozzeck de Berg, Lohengrin de Wagner, Pelléas et Melisande de Debussy. A Berg, Stravinsky et Musorgsky, il consacre des cycles d'études et des conférences.
En 1986, Riccardo Muti reprend la direction musicale du théâtre. De 1989 à 1998, il a mis en scène les œuvres les plus appréciées de Verdi, Rigoletto, la traviata, Macbeth, La Forza del Destino, Falstaff et Don Carlo ; il dirige la trilogie italienne de Mozart-Da Ponte, en plus d'Idomeneo et La clemenza di Tito ; aborde le Wagner de Parsifal et de Tétralogie, Fidelio de Beethoven, quatre œuvres de Gluck, Lodoïska de CherubiniLa donna del lago di Rossini, Nina, ou la folle par amour de Paisiello.
En 1983, Giulio Bertola succède à Romano Gandolfi en direction du Chœur et en 1991, Roberto Gabbiani arrive. En 2000, Bruno Casoni a été nommé. En 1997, La Scala est devenue une fondation de droit privé, ouvrant une phase décisive de modernisation.
Entre janvier 2002 et décembre 2004, la Scala est confrontée à la restauration la plus profonde du bâtiment historique et à la modernisation de la scène depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.
 Pendant deux ans, le théâtre Arcimboldi, dans le quartier décentralisé de Bicocca, construit sur la zone industrielle de Pirelli, devient la scène de la Scala. Le 7 décembre 2004, Ricardo Muti inaugure la Scala restaurée avec une Europe reconnue par Salieri, l'œuvre qui avait baptisé le théâtre en 1778. Au printemps 2005, Ricardo Muti quitte la direction musicale après dix-neuf ans. [télécharger le document de la municipalité de Milan : restauration du résumé du projet de théâtre Scala].
En mai de la même année, Stéphane Lissner, premier non-italien de l'histoire de La Scala, prend la direction et la direction artistique du théâtre.
 Le 7 décembre 2005, au cours des 250 ans de la naissance de Mozart, la saison est inaugurés par Idomeneo, le réalisateur Daniel Harding. La saison 2006-2007 voit le retour, le 7 décembre, d'Aida, avec Riccardo Chailly sur le podium, et le début des célébrations toscanes, dans les 50 ans depuis sa mort.
Le 7 décembre 2007, Tristan und Isolde, réalise par Daniel Barenboïm, a ouvert la saison et a marqué le début d'une étroite collaboration entre le maestro argentino-israélien et le Teatro alla Scala.
 En 2008, Don Carlo di Verdi, réalisateur Daniele Gatti.
Au cours des trois dernières saisons, La Scala a régulièrement augmenté son activité :
 d'environ 190 rideaux, avant la nouvelle étape, le nombre stable de 284 a été atteint, y compris l'opéra, le ballet, les concerts, les activités sur place et hors site. Avec cette offre musicale, grâce à la restructuration et à la modernisation de la machine scénique, La Scala poursuit l'idée d'un théâtre de qualité qui vise à une synthèse entre le théâtre dit "de saison" et le théâtre "répertoire".

 

 

 


 

 

 

 

 

1999 - 2020