Recettes

Préparation, fusilli , orechiette, ravioli , tortelini, trofie , farfalle

Recettes e Gastronomia di Emilie Romagne

Le vinaigre balsamique traditionnel de Modène

Aceto Balsamico Tradizionale di Reggio

Ail Voghiera D.O.P.

Agneau aux petits-pois 

Anguille grillée aux lardon

Anguilles en brochette

Anneaux de semoule à la sauce d' asperges et langoustines

Asperges avec du jambon , noix de pin et parmesan

Asperge à la mode de Parme 

Aubergines à l'Italienne  (La Parmigiana )

Aubergines sautées aux tomates et au jambon

Balanzoni di Bologna

Barozzi

Biscuits avec Sabayon et Malvasia di Parme

Blanc de Pintade avec des légumes

Borlenghi 

Brioche bolognaise

Brisighella huile d'olive vierge extra

Brodetto di pesce

Bucatini aux olive et champignon

Le Caffettone et Cafiton

Cailles en brochettes

Cannelloni di pollo

Cannellonis alla courge

Cantarelle

Calzone Cesenatico

Cappellacci  avec confiture de pêches et de cacao

Cappepellacci de potiron façon Ferrara 

Cappelletti au bouillon

Cappelletti di maigre

Carameloni d'epinard au poisson

Carpaccio de viande de cheval  Parmense

Castagnacco   de Reggio  Emilia

Castagnaccio de   Romagna

Cerise de Vignola produit typique  

Chelzagàt

Ciambella Romagnola

Conchiglioni ripieni con carne  

Coppa Piacentina

Coppia Ferrarese Igp

Côte de bœuf au Sangiovese de Romagna

Cotecchino lentichie

Côtelette à la Bolognaise

Côtelette à la Bolognaise 2

Côtes de porc farcies à la Bolognaise

Crème Gisela

Crème glacée au vinaigre balsamique

Cuisses de grenouilles in humides

Culatello di Zibello 

Culatello avec Tagliatelle

Curzul   avec   sauce à l'échalote

Découper une voilaille

Erbazzone

Escalope de veau Pretoriana

Escalopes de porc au vinaigre balsamique

Eschalottes de Romagne IGP

Échalote dans l'huile d'olive

Etouffe avec des queues et des oreilles de porc

Etouffée avec fèves

Pintade au sel

Faisan   mazzolara

Fettuccine capricciose

Fettuccine capricciose 2

Fettuccine Vertes

Fèves à la mortadelle

Filets de poulet en croûte d'épices

Filet mignon de porc aux pruneaux ;gingembre et  pommes

Foie   d'agneau   au vinaigre balsamique

Fraises à la mode de Modène 

Fraise au vinaigre balsamique traditionnel de Modène

Fusilli  al forno con emmental e zucca

Friggione de Bologne

Galantine de poulet

Garganelli à la tomate, roquette et saucisses

Garganelli maison

Garganelli ai moscardini

Garganelli aux pigeonneaux

Garganelli con zucca

Garganelli o penne con moscardini e piselli

Garganelli  Imola avec les échalotes di Romagna IGP et de bacon

Garganelli   ragu   de poulet

Garganelli saucisses et courgettes

Gâteau aux pommes Modenese

Gâteau de riz

Gâteau de Ricotta avec la marmelade poire

Gâteau Peppina

Gnocchi di ricotta e ortica

Hors-d’œuvre de figues et “Culatello

Ortié Recettes

Golfetta Recettes

Gramigna  à la saucisse

Gratin de conchiglioni à la béchamel

Jambon de Parme

Jambon di Modena

La Piada Dei Morti

La picula 'd caval

Langoustines au jambon de Parme et basilic

Langue de porc braisée

Lapin à la porchetta

Lapin au vinaigre balsamique

Lapin rôti au Vin Sangiovese

Lapin au Lambrusco recette

Lasages tricolores

Lasagne chou

Lasagne alla Modénaise

Lasagne au jambon

Lasagne aux marrons

Lasagne verte au four recette

Lasagnes à la bolognaise 

Lasagnes au four

Lasagnes au ragoût d'oie

Lasagnes aux crevettes

Lasagnes aux fruits de mer

Lasagnes ricotta basilic

Lasagnes verte aux saumon

Lasagnes vertes  

Jambon de porc au miel

Le poisson frit croustillante et dorée

Les principales coupes de porc

Les Chicche de grand-mère

Linguine aux crabes et crème

Spaghetti au crabe frais

Liqueur de noix de la Saint-Jean

Mandorlotti

Marrons Castel Del Rio, la délicatesse européenne

Médaillions de veau aux artichauts et à la tomate

Médaillons  de veau au cognac

Melons aux fruits rouges et fruits des bois

Migliaccio de blé

Soupe de pois chichs (Minestra di ceci)

Mortadella

Mousse de mortadelle

Cannelloni Roulades de mortadelle

Mulet  au gril

Oreillons

Pampepato de Ferrara

Papardelle au ragout avec jambon de montagne

Cepes de Borgotaro

Pappardelle” au Champignons de Borgotaro Cepes

Pappardelle à la sauce de sanglier du Frignano 

Parmigiano Regiano

Passatelli Romagnoli

Pâtes fraîches à la tomate et basilic

Pâtes fraîches aux coquilles St Jacques et le saumon

Pêches Nectarines farcie

Penne intégrales (Barilla) au potimarron

Pennes tagliatelle au beurre  

Penne aux echalottes

Histoire de la piadina

Piadina de romagne

Pipe rigate con sauce de mortadelle

Pisarei  de Piacenza

Poire Abate

Poire Cocomerina

Polenta au parmesan

Polenta avec croustillant Jambon  di Modena et Fondue parmesan

Polenta avec de la farine de châtaigne

Polenta, roquette et squacquerone

Polpette alla mortadella e castagne

Polpettone aux 4 viande

Pommes de terre au four à la truffe

Porcini in insalata

Pot-au-feu varié au vinaigre balsamique traditionnel de Modène

Pouding flan au amaretti

Poulet au Vinaigre Balsamique

Poulet farci désosser

Poulet ou dinde frit pané aux noix

Pouvreda

Préparation et cuisson de rôti de veau à la sauce yaourt

Preparation fusilli,orecchiettes raviolis tortelinis

Ragout d'agneau   au fenouil

Prugnoli en Ragoût

Ragoût de dinde avec polenta

Ravioli aux asperges à la béchamel

Ravioli avec Châtaignes et Kermes

Ravioli de polenta et cotechino

Ravioli farcis à la saucisse

Ravioli avec topinambour

Risotto aux coquilles vongole

Risotto aux poireaux et parmesan

Risotto avec Bruscandoli

Risotto crémeux aux radis rouge et les moules

Risotto au parmesan

Risotto au Potiron et au Romarin

Rosa Di Parme

Rôti au lait avec sauce à l'échalote

Rôtie de porc froid

Rouget   vêtus de   jambon de Parme 

Rouleau Dinde et marrons dans le vin rouge

Saba Savor

Sabayon

Salade de mesclun, pommes, noix et cotechino

Salade tiède de légumes et de mortadelle

Salama da la Sugo de Ferrara

Salamini italiani alla cacciatora Dop

Sauce de Modene

Saucisse de porc   aux oignons  

Saucisson à cuire Cotechino de Modène  

Saucisson de chocolat (Dessert)

Saveur

Sburlon

Sel de Cervia

Souffle de Parmesan

Soupe   Imperial

Soupe de châtaignes

Soupe de poisson de Romagne

Spezzatino

Stufato al latte  à la  Ravennate

Spongata

Strozzapreti aux petits pois

Strozzapreti avec couteaux,

Sturgeon carpaccio

Suprêmes à la truffe blanche

Tagliata  viande d'herbe

Tagliatelle a la sauce bolonaise

Tagliatelle au boudin noir

Tagliatelle aux champignons des bois

Tagliatelle aux marrons

Tagliatelle coquille Saint - Jacques

Tagliatelle Romagnole

Tagliatelles aux stridoli

Tagliolini al Limone  

Tagliolini aux Coquilles St.. Jack et les aubergines

Tanche au four

Tarte à la châtaigne

Tarte aux pommes avec sa crème pâtissière

Terrine de magret de canard, foie de poulet et de châtaignes

Timbale de macaronis façon de Ferrara

Tomates farcies à la mortadelle et au parmesan

Torta del la Nonne avec du riz et d'amandes

Tourte aux champignons

Torcolo

Tortellini   aux pointes d'asperges  

Tortelli aux orties 

Tortelli aux marrons

Tortelli de ricotta à la crème

Tortellini di Bologna

Tortelini farcis (Tortelini in brodo)

Torteloni au potiron

Tortiglioni a la Bolognese

Tortiglioni gratinées

Tripes à la bolognese

Tripes alla parmigiana

Turbot Adriatique avec les pommes de terre , tomates et olives

Valigini   EmilianI

Vinaigre Balsamico di Modena

Vov

Zampone di Modena

Zampone Pieds de porc farcis

Zuppa inglese Romagnola

Vins Emilie Romagne

Gualtiero Marchesi

Republica Smarino

Moteur de recherche interne avec Google    


Meteo Bologna

Il est reconue Le peuple de Romagne aime la bonne cuisine et donne à celle-ci une grande importance.

Le moment du repas est presque un rituel qu’il faut vivre avec sa famille ou, mieux encore, avec ses amis, étant donné le côté « bon vivant » bien connu du “Bon Romagnol”. Peut-être est-ce pour cela que l’Emilie Romagne est la région caractérisée par le plus grand nombre de produits typiques et de qualité et que l’Europe lui reconnaît non moins de 15 produits DOP(Dénomination d’Origine Protégée)et 11 IGP(produits à Indication Géographique Protégée.Une palette de saveurs et de couleurs de la mer et de la terre qui satisfait également les palais les plus exigeants.

Riccione ne déroge pas à la règle mais renforce au contraire cet aspect, en étant renommée aussi pour son excellente cuisine et pour son vaste choix de restaurants, d’auberges et de pizzerias sur la côte et dans l’arrière-pays. Le riche calendrier estival de rendez-vous avec le goût et la tradition gastronomique qui chaque année attirent les touristes de toute l’Europe le confirme également.

Riccione qui vous prend par la gourmandise a deux faces, la première purement estivale, composée d’établissements donnant sur le port, le long de la côte et directement sur la plage qui ont comme protagonistes des plats à base de poisson; la seconde pour chaque saison, avec des établissements à l’intérieur des terres ou sur les collines où vous pourrez savourer principalement les plats de la cuisine «vraie».
Nous voulons vous présenter ces deux faces au travers des cafés, des tavernes et des restaurants les plus fréquentés et appréciés de l’univers des habitants de Riccione, aimés aussi par les nombreux touristes et personnages de la jet-set internationale, où la tradition épouse l’innovation technique et la créativité.

Les caractéristiques de la cuisine romagnole sont éminemment paysannes ; l'apport de la culture marinière est d’une grande influence. Ils sont d’une grande valeur gastronomique. L’emploi de produits naturels, produits du terroir et une main-d’œuvre, le plus souvent, familiale, font de cette cuisine une des meilleurs d’Italie.

La tradition des pâtes fraîches, faites à « la main » et servies aussitôt, accompagnées des diverses sauces et viandes rôties, ne laissent jamais un consommateur dans l’indifférence.

Le "Squacquerone de Romagne" (Squaquaron) est un fromage antique, fortement lié au milieu rural où, dans le temps, il était traditionnellement produit et consommé surtout en hiver, saison qui offrait la possibilité de le conserver quelques jours.

Ses caractéristiques principales sont celles d’un fromage à pâte extrêmement molle, tant que sa forme est instable (et, en effet, son nom signifie “coulant de partout”), c’est une masse arrondie sans croûte et dont le goût rappelle celui du lait légèrement caillé et agréablement acidulé. On le fait avec du lait de vache entier, pasteurisé, auquel on ajoute ensuite la présure liquide; la coagulation a lieu en 20-25 minutes dans un milieu à 37-38 degrés.

Après avoir morcelé la caillebotte on le laisse décanter pour éliminer le sérum en excès. La masse est versée dans des faisselles et mise au repos à une température ambiante de 35-40 degrés. Dans un premier temps on retourne continuellement les fromages et puis toujours moins souvent; cette opération prend fin quand la pâte a obtenu la consistance voulue; alors les fromages sont salés en bain de saumure pendant deux heures environ. Le fromage mûrit en milieu réfrigéré à 3-6 degrés et taux d’humidité de 90% en l’espace de 1 à 4 jours. Là les fromages sont conservés déjà emballés dans du papier alimentaire, le rendement est de ll-12%. Ce fromage n’est jamais fait

vieillir et on le mange toute l’année. Il est excellent servi tartiné sur la piadina chaude, éventuellement avec de la roquette, et accompagné de vin Colli Romagna Centrale blanc ou de Pagadebit de Romagne.

Les célèbres et juteuses viandes romagnoles proviennent, pour ce qui est du boeuf, de la race Bovine Romagnole et pour le porc de la race Noire Romagnole, les cochons au caractéristique manteau sombre. Quant à la viande ovine (et donc aux fabuleuses côtelettes de mouton grillées) les collines du haut Rubicone hébergent de nombreux troupeaux de brebis. La Romagne vante donc des viandes fabuleuses, excellentes pour la préparation de sauces pour pâtes riches en goût et de succulents plats de résistance qu’il est possible de déguster dans les divers restaurants, bistrots et auberges du territoire. Il s’agit en outre de viandes très appréciées pour la production de charcuteries et salamis (objets d’une grande fête de pays à Mercato Saraceno début mai): c’est l’héritage de la particulière “culture du porc” romagnole (pòrc, baghen, baghin, en dialecte, selon les zones), aujourd’hui encore très vivante dans certaines zones rurales.

En effet, tous les hivers revient le temps des cochonnailles. Entre décembre et janvier revit “l’épopée du cochon”, dont l’abattage a toujours représenté dans la culture paysanne d’ici la “rupture de la tirelire”: en effet, du cochon on ne jette rien et de ce fait, après le travail du boucher, des habiles mains des artisans charcutiers dans les fermes naissent saucisses, salamis, jambons, lard, boudins et autres charcuteries fines faites maison et vendues directement par les exploitants et dans les fermes-auberges.

Et quel meilleur accompagnement pour une bonne viande qu’une poêlée de champignons ? Le sous-bois des bas Apennins est généreux de divers types de champignons et truffes. Le territoire de Forli et Cesena est fameux surtout pour une espèce de truffe : il s’agit de la prestigieuse Truffe Blanche (Tuber magnatum pico), que l’on trouve principalement dans les Vallées du Montone et du Bidente. Une grande et antique fête de pays est dédiée à la truffe blanche à Dovadola à fin octobre ; fin novembre c’est la commune de Cusercoli qui fête dans les rues la truffe du Bidente.

Pour ce qui est des champignons, en Romagne on trouve – ce sont les plus recherchés – d’excellents cèpes, mais aussi des tricholomes (auxquels Cusercoli dédie une fête de pays) et puis des girolles, des champignons blancs, des chanterelles, des armillaires et des coulemelles.
Et enfin le miel. De nos jours les grands ruchers se trouvent principalement dans les hauts Apennins. Mais il est resté une part de la production traditionnelle de miel, d’antan très diffuse dans toute la campagne romagnole, dans les basses collines où diverses exploitations agricoles, fermes et fermes-auberges produisent et vendent directement miels et confitures.

omme nous le disions plus haut, la gastronomie populaire romagnole est historiquement étroitement liée aux nombreux rites civils et religieux qui autrefois formaient la base du calendrier. Et dans ce cadre les douceurs traditionnelles (à l’occasion des fêtes de pays, des baptêmes, des communions et des mariages) ont laissé sur notre terroir, encore aujourd’hui, une nette trace.... sucrée.

Par exemple on connaît encore le Bracciatello (brazadel en dialecte), un biscuit pour le goûter avec un gros trou au centre pour pouvoir l’enfiler au bras (braccio en Italien) du gamin; le Bustreng (il semble que ce nom soit d’origine barbare), un gâteau dont la recette mystérieuse et à moitié perdue (il était fait de 32 ingrédients, dont aujourd’hui on n’en connaît plus que 20) est jalousement conservée par les matrones de Borghi, où tous les ans, le deuxième dimanche de mai, une fête de pays lui est dédiée; la Pagnotta (gâteau de Pâques) objet d’une fête de pays à Sarsina mais dont les habitants de Mercato Saraceno revendiquent la paternité historique; il Migliaccio (è Miaz en dialecte), un gâteau traditionnel de la période d’hiver fait avec du sang de porc, les Fave dei morti (fèves des morts), biscuits aromatisés à l’anis proposés autour du 1er novembre, le Castagnaccio, un gâteau rustique à base de farine de châtaignes.

La Romagne aime les desserts simples, à faire chez soi. Le plus classique de tous est la Ciambella, un quatre-quarts fait d’œufs et farine, originairement avec un trou au milieu. Et puis la traditionnelle Zuppa inglese (qu’il serait mieux d’appeler Zuppa romagnola), une espèce de charlotte avec crème anglaise e crème au chocolat et biscuits à la cuiller imbibés de liqueur Alchermes.
Et parmi les douceurs de la tradition de longue date romagnole, on assiste à la relance et revalorisation de deux produits typiques de l’automne faits à base de moût de raisin, juste après les vendanges: le Savor e la Saba.

Le Savor (è’ savor, savour en dialecte) dont le nom en dialecte trahit l’origine absolument rurale, est une espèce de confiture énergétique et très riche en goût faites de plusieurs types de fruits amalgamés au moût de raisin au moyen d’une longue e savante préparation. Le résultat en est un produit savoureux, justement, à déguster seul à la cuiller ou tartiné sur du pain, des gâteaux secs ou sur un fond de tarte. Et n’oublions pas le moderne ennoblissement de ce produit servi, pour en exalter le goût par contraste total, de fromages particulièrement forts et faits. La fête du Savor est célébrée à Montegelli di Sogliano la dernière semaine de septembre.

La Saba (Sapa en dialecte) est un sirop vineux sucré déjà employé par les Romains pour sucrer, en alternative au miel, leur vin fort âpre; depuis toujours la Saba était utilisée comme base pour un authentique sorbet en plein hiver, mettant de la neige fraîche dans un verre et versant un peu de sirop dessus, à la mode paysanne. Depuis quelques décennies ce produit, tout comme le Savor, a obtenu une requalification dans la gastronomie moderne comme assaisonnement et rehausseur de goût pour fruits, légumes, pain, et .... à votre fantaisie.

La superficie du territoire dédié à la production de fruits et légumes dans la Province* de Forli-Cesena est estimée d’environ 25000 hectares, dont 15000 sont réservés aux vergers et 10000 hectares aux productions maraîchères en plein air.

Pour ce qui est des fruits, la Romagne produit des pêches, des abricots, des prunes et reines-claudes, des fraises, des kiwis, des pommes, des poires et des cerises. Quant aux légumes, on trouve ici de grands champs de pommes de terre, de haricots verts, de petits pois, de laitue, salades vertes, navets et raves, tomates et quelques autres variétés mineures. Certaines de ces productions sont importantes et extensives, mais il y a aussi en Romagne une culture maraîchère de produits “créneaux du marché”, comme par exemple l’Echalote de Romagne qui a obtenu la marque IGP.

Ces cultures sont de très longue date traditionnelles et typiques de ce territoire. On cultivait les pêches en Romagne déjà au XIV siècle, pour arriver de nos jours à la production de la Nectarine de Romagne; pour ce qui est de la culture des fraises, diffusément sauvages dans l’antiquité, la région de Cesena est aujourd’hui reconnue terre de production typique sur le plan aussi bien national qu’européen.

La cerise fut introduite par les Romains et déjà au début du Moyen-âge elle était cultivée surtout dans la vallée du Bidente qui encore aujourd’hui vante, surtout dans le coin de Civitella di Romagna, la production de variétés locales comme la morandina, les morette et les duroni.
Le marché apprécie également beaucoup les productions de cerises des collines de Cesena, Roncofreddo et Longiano, portant elles aussi sur diverses variétés locales (moretta, durona, corniola, duroncina, marciana….).

L’importance et le caractère typique des productions de fruits sur ce territoire a été reconnue par l’obtention de la marque IGP pour les poires, les pêches et les Nectarines de Romagne, tandis que plusieurs autres produits peuvent vanter l’inscription au registre national des produits traditionnels de la Province* de Forli-Cesena.
Du point de vue de la diététique, les fruits produits dans la Province* de Forli-Cesena comptent parmi les aliments contenant la majeure combinaison d’éléments nutritifs nécessaires à une alimentation équilibrée et saine.

Le long de la Route des vins et des saveurs des collines de Forli et Cesena le touriste aura maintes occasions de trouver, dans les fermes-auberges, restaurants et petits magasins de spécialités alimentaires, les fruits et légumes de Romagne préparés en mets savoureux, confitures, conserves et pâtisseries. Une vaste série de productions typiques et gourmandes comprenant les confitures de melon, de figues, de coings, de cerises; les aubergines et tomates à l’huile; les bocaux de pêches à l’Albana, fraises au vin, etc....

Une autre particularité de la Romagne sont les herbes des champs. Nous ne parlons pas de fines herbes mais de légumes verts, typiques d’ici, que souvent vous trouverez sur la table semblables à une assiette d’épinards ou de blettes. La Romagne en est riche, et de multiples variétés, tantôt délicates, tantôt amères, comme le ponceau, la raiponce, la chicorée sauvage, l’ortie, la clématite et l’intraduisible stridolo.

Avec la mer, les plages et les villes d'art, la cuisine typique représente sans doute l'une entre les attractions les plus irrésistibles de la Région Emilie-Romagne. Si la cuisine italienne est depuis longtemps "officiellement" reconnue comme la meilleure du monde, celle de l'Emilie-Romagne est l'une des meilleures entre les cuisines régionales italiennes. Même avec des différences entre les neuf provinces, elle propose de Piacenza à Rimini une règle constante du bon vin.

Des rouges importants comme le Gutturnio des collines de Piacenza ou le Sangiovese, "roi" de Romagne et "base" de tous le vins rouges les plus importants, pétillants comme le Lambrusque qui règne entre Modène et Reggio d'Émilie, des blancs estimés comme le Bois Eliceo qui mure sur les littoraux de Ferrara ou la mythique Albana sèche ou doux des collines de Forlì et Bertinoro. Si comme la cave, même la cuisine propose nombreuses friandises, des charcuteries (jambons, saucissons, coppa, ciccioli) aux fromages (parmesan et squacquerone) aux produits du moût comme le vinaigre balsamique ou le "saba" de Romagne très rare.

Entre les plusieurs pâtes artisanales, si les tortellini de Boulogne sont connus en tout le monde, nous défions quiconque à goûter un plat de cappelletti: plus grands, remplis de fromage... ils sont les vainqueurs absolus. Les meilleurs gourmets discutent simplement sur leur meilleur "mort" naturel, en bouillon ou au ragoût. Entre les pâtes typiques, aussi les lasagnes célèbres, les tortelloni remplis de ricotta et épinards très diffus en colline ou les cappellacci avec rembourrage de citrouille, typiques de la province de Ferrare comme l'anguille et le pain typique au "coppietta".

Originaires de Lugo de Romagne, voilà les garganelli, pâte typique à l'oeuf "rayé" avec un spécial outil maintenant presque introuvable même en Romagne. Quoi dire, puis, des "mythiques" chicorée et bruciatini! Ou du fromage squacquerone et confiture de figues...bien sur avec piadina!  Vous les trouverez seulement ici!!!!

Il Sangiovese e' un vitigno autoctono, le sue origini della sua denominazione, che in dialetto e' 'sanzve's', sono state formulate varie ipotesi: tra queste la piu' fondata e' quella del glottologo F. Schurr, Tribuno dei vini di Romagna, scomparso qualche anno fa.
Secondo lo Schurr la denominazione di tale vitigno deriverebbe da Monte Giove, collina che si trova presso Sant'Angelo di Romagna.
Tale ipotesi e' confermata anche da una leggenda locale secondo la quale i frati cap-puccini, che tra le altre cose coltivavano anche la vite, un giorno ospitarono nel loro convento a Sant'Angelo di Romagna, che sorgeva come oggi su di un colle denominato Collis Jovis, un illustre personaggio. Questi, gradi' moltissimo il vino di loro produzione e ne chiese il nome, mettendo i frati in imbarazzo poich‚ non avevano mai pensato di dargli un nome. Uno di loro, pero', prontamente conio' quello di Sanguis di Jovis.
Da Sanguis di Jovis derivo' la dizione Sangue di Giove che in seguito ad una spontanea contrazione si evolse definitivamente in Sangiovese.
Le prime notizie storiche sul vitigno Sangiovese risalgono al 1600.
Verso la fine del XVIII secolo, il 'vino rosso di Romagna', cosi' veniva chiamato, si rese popolare come Sangiovese per merito di alcuni poemetti scritti, in occasione di pranzi di nozze, da Pier Maria De' Minimi e da Jacopo Landoni

t non seulement vanter le titre de capitale des vacances mais aussi celui de capitale de la gastronomie. De la cuisine de poisson aux typiques plats de viande sur le gril, le choix est très varié, comme l’est d’ailleurs la richesse en restaurants en tous genres, des établissements les plus luxueux aux petites auberges.

Parmi les plats 'de base' du typique menu local, nous trouvons la célèbre 'piadina', la galette qui est le symbole de la Romagne et qui se prépare avec des ingrédients tout simples tels que la farine, le saindoux, l’eau et le sel. Puis il y a les premiers plats de la tradition paysanne comme les strozzapreti, les tagliolinis, les raviolis et les tortellinis, à déguster avec une sauce à la tomate, une bolognaise ou encore une sauce aux palourdes: ils vous plairont de toutes les façons. En général, pour pouvoir goûter plusieurs spécialités, on commande le 'tris', un 3 en 1 composé de trois dégustations au choix. En ce qui concerne les deuxièmes plats, vous avez le choix entre la viande cuite sur la braise (essayer l’excellent mouton sur la braise avec la piada) accompagnée de légumes gratinés, et les grillades de poisson. Les poissons typiques de notre mer sont les poissons gras (sardines, harengs), dont les propriétés particulières sont bien connues (réduction du cholestérol), les soles, les rougets, outre les palourdes, les moules, les peignes et les bigorneaux. Le 'brodetto', soupe de poisson cuite en ragoût avec des tomates et des épices, est une autre spécialité de la zone.

Parmi les vins du terroir, il faut signaler le Sangiovese, un rouge d’une teinte rubis, indiqué pour les viandes et la charcuterie, les vins blancs Pagadebit et Albana sec, excellents avec le poisson et l’Albana doux, un vin à dessert qui accompagne à la perfection un gâteau typique de ces lieux: la 'ciambella' romagnole.

Spécialités culinaires de l’Emilie-Romagne

DOP (di origine protetta, d'origine protégée) est le label de qualité attribué par le ministère aux meilleurs produits, label qui garantit leur origine :

Aceto Balsamico Tradizionale di Modena DOP – ce vinaigre balsamique a un goût harmonieux, intense et aigre-doux. Il provient de la cuisson du moût de cépages typiques et doit vieillir au moins 12 ans ; ce vinaigre peut être produit sur l’ensemble de la province de Modène et est utilisé pour assaisonner des légumes, des viandes, des sauces, du parmesan, des framboises, des glaces etc. Aceto Balsamico Tradizionale di Reggio Emilia DOP – vinaigre balsamique d’un goût doux et aigre-doux ; pour ce qui est de sa fabrication et de son utilisation, voir vinaigre balsamique de Modène ; il est produit en province de Reggio d’Emilie Provolone Valpadana DOP – fromage à pâte mi-dure d’un goût doux ou piquant, également disponible comme fromage fumé ; 2 variétés : « dolce » (au goût crémeux et doux) et « piccante » (au goût prononcé et aromatique) Parmigiano Reggiano DOP – fromage demi-gras au lait de vache, différents degrés de maturation sont disponibles (12-24-36 mois et plus : à l’occasion du Merano International WineFestival & Culinaria 2007 put être dégusté un parmesan qui comptait 60 mois de maturation !). Notez que 16 litres de lait sont nécessaires pour produire 1 kg de fromage ! Grana Padano DOP – fromage à pâte dure au lait de vache, de consistance finement granuleuse ; différents degrés de maturation sont disponibles : le fromage d’une période de maturation de 12 mois est parfait pour les gratins, le fromage de 12 à 18 mois de maturation est extra pour les farces, celui de 18 à 24 mois de maturation est le fromage de table idéal et le fromage de plus de 24 mois de maturation est parfait pour préparer des soupes, des potées et les plats de pâtes. Coppa Piacentina DOP – spécialité charcutière crue séchée naturellement à base d’échine de porc; entrée populaire, la coppa est produite dans la province de Plaisance jusqu’à 900 mètres d’altitude. Pancetta Piacentina DOP – speck (charcuterie naturellement séchée) à base de viande de porc ; il est produit dans la province de Plaisance jusqu’à 900 mètres d’altitude. Salamini italiani alla cacciatora DOP – petits saucissons doux de salami à base de viande de porc musculaire striée et à faible teneur en matière grasse Culatello di Zibello DOP – spécialité charcutière épaisse à base de viande de porc conservée crue, marquée par la douceur de son goût Salame Piacentino DOP –salami à base de viande de porc et à faible teneur en matières grasses d’un poids de 400 à 100 grammes, produit dans la province de Plaisance Prosciutto di Parma DOP – jambon cru à base de viande de porc d’un goût doux et tendre, il est vendu sous une forme proche d’une cuisse de poulet Prosciutto di Modena DOP – jambon cru d’un goût doux et intense à base de cuisses de porc; à manger frais si possible Olio d’oliva Colline di Romagna DOP – huile d’olive issue des cultivars Correggiolo, Leccino, Pendolino, Moraiolo et Rossina provenant des collines des provinces de Rimini et de Forlì-Césène, goût très aromatique avec une finale légèrement amère ;

Olio d’oliva Brisighella DOP – huile d’olive issue du cultivar Nostrana di Brisighella provenant de la commune du même nom et de la province de Ravenne, au goût fruité avec une note piquante et légèrement amère, huile idéale pour les poissons

"La route du Culatello" se trouve entre la "Via Emilia" et le fleuve Pô. C'est la zone de "La Bassa", le pays qui au cours des siècles donna à Parme de splendides monuments culturels, riches mélodies et des merveilleux paysages de campagne, de brouillards et d'eaux qui secondent le rythme de la nature. Le panorama historique est riche, avec de nombreuses forteresses et des palais célèbres: Colorno, Sissa, San Secondo, Zibello, Busseto, Roccabianca, Soragna, Fontanellato et Polesine Parmense. Les mythes de Peppone et Don Camillo, et aussi les mélodies de Giuseppe Verdi font entièrement partie de l'atmosphère de "La Bassa". Cette route a comme produit principal le fin célèbre "Culatello" de Zibello, auquel s'ajoutent le parmesan

"La route du Culatello" se trouve entre la "Via Emilia" et le fleuve Pô. C'est la zone de "La Bassa", le pays qui au cours des siècles donna à Parme de splendides monuments culturels, riches mélodies et des merveilleux paysages de campagne, de brouillards et d'eaux qui secondent le rythme de la nature. Le panorama historique est riche, avec de nombreuses forteresses et des palais célèbres: Colorno, Sissa, San Secondo, Zibello, Busseto, Roccabianca, Soragna, Fontanellato et Polesine Parmense. Les mythes de Peppone et Don Camillo, et aussi les mélodies de Giuseppe Verdi font entièrement partie de l'atmosphère de "La Bassa". Cette route a comme produit principal le fin célèbre "Culatello" de Zibello, auquel s'ajoutent le parmesan

Le Musée du parmesan Soragna

Zampone Pieds de porc farcis

..

 

 

Lambrusco Modena DOP
Lambrusco, un vin rouge qui peut être mousseux rouge rubis ou rose vif, pour être servi à 12-14 ° C à saisir pleinement fragrances et parfums, né sur ces terres et de là il se répandit sur marchés intérieurs et étrangers.
Caractéristiques du produit

Au fil des années, nous avons codé quatre types de Lambrusco, qui représentent les différentes variétés et des caractéristiques différentes: Lambrusco di Sorbara, Lambrusco Salamino de Santa Croce, Lambrusco Grasparossa, Lambrusco di Modena. Ce sont des vins qui sont lancés dans complète intense et fruité, riche en goût et fruités, agréables, polyvalent, généreux, servis dans des combinaisons de produits frais est adapté à de nombreuses reprises à l'usure. Tout le monde croit dans le potentiel de Lambrusco et ont été en mesure de réagir à temps, les difficultés, avec des investissements significatifs dans les techniques agricoles, la méthode de transformation des raisins, le raffinement de la technologie mise en bouteilles: tout pour arriver à améliorer la qualité de Lambrusco PDO. Décisif alors le facteur humain, dont la tradition et de l'expérience, en forme moderne, remonte à la mi-800 comme en témoignant les documents de l'époque. Les entreprises sont toujours en activité dans la région remonte à l'unification de l'Italie et les caves à vin sociales du début du XXe siècle, avec d'autres structures importantes nouvelles et jeunes entreprises des entrepreneurs passionnés.
Lambrusco di Sorbara - Il est obtenu à partir de la vigne, le raisin est baies en forme de cône diamètre sphérique que, souvent pas plus de quelques millimètres. Pour compenser le manque de production est les raisins de qualité les plus élevés. Pour faciliter la fécondation, le Sorbara est cultivé avec un certain pourcentage de Lambrusco Salamino, ensemble dans le même vignoble. La couleur est rubis claire rouge avec mousse rosâtre, il est le plus léger des trois variétés ; l'arôme caractéristique de violettes ; saveur délicate, légèrement aromatique et fruitée ; à être bu jeune.
Salamino Lambrusco di Santa Croce - provient essentiellement de la vigne, mais il est possible, en termes de vignes plantation, la présence d'autres Lambrusco, Ancellotta et Uva d'Oro. Le cluster est plutôt petit forme cylindre, les raisins de taille non-uniforme avec pruine bleu-noirâtre épais et cohérente. La production est riche et constante. La couleur est rouge rubis profonde, avec de la mousse à partir des bords violets ; le parfum est frais, persistant, fruité ; goût harmonieux, légèrement acide, avec une teneur en alcool modérée. Vin pas difficile, va bien avec les pâtes et blancs rôtis ou de porc. Lambrusco Grasparossa - Comment Lambrusco Salamino, la base ampélographique prévue de planter des vignes Lambrusco Grasparossa permet l'utilisation d'autres Lambrusco sur le célèbre Golden Grape et de Malbo Gentile. La grappe est grappes coniques en vrac portant des fruits sphériques pruine use bleu ou noirâtre, sombre, à la peau épaisse et contient une juteuse moyenne. La vigne est suffisamment robuste et adaptée aux cultures contenues, à maturation tardive. D'une intense couleur rouge rubis avec des reflets violets, intense vineux, fruités, complexe ; du goût savoureux, légèrement fruité, avec agréable arrière-goût amer. Parmi les Lambrusco AOP, est le plus corsé, adapté aux pâtes cuites au four, rôti, saucisses. La version douce peut être consommée en apéritif ou pour accompagner les douceurs de Modène.
Lambrusco di Modena - Les origines du mot "Modena" ou "Modena" est certainement connu dans les milieux des années 1800 grâce à la méthode de production qui se composait d'un mélange de différents Lambrusco traditionnellement cultivé dans la province de Modène. Le vin a été appelé "Lambrusco di Modena" dans le nom de la capitale provinciale. Les résultats commerciaux substantiels et significatifs, consolidation à plus d'un siècle dans les affaires, ont fait de la "Lambrusco di Modena" le vin le plus représentatif et le plus qualifié del'enologia provinciale, au point que, pour sa gloire, comme le Lambrusco Sorbara, Lambrusco Salamino Santa Croce Lambrusco Grasparossa, a reçu le DOP
Protection de la Marque
Le Consortium pour la protection du Lambrusco di Modena http://www.tutelalambrusco.it/ est responsable de la protection et l'amélioration de la DOP Lambrusco di Sorbara, Lambrusco Salamino de Santa Croce, Lambrusco Grasparossa, Lambrusco di Modena.
Lambrusco DOP sont décrits et évalués par le Consortium pour la marque historique de Modenese Lambrusco http://www.lambrusco.net/. Les 11 entreprises qui font actuellement partie du Consortium représentent environ 85 % de la production de Lambrusco DOP de la province de Modène.
Une assurance de la qualité vérifie chaque année, le Consortium correspond Lambrusco PDO pour plus de 30 millions de bouteilles, au moyen d'opérations de vérification strictes. Un comité technique spécial effectue des tests organoleptiques sur des échantillons anonymes recueillis par le consortium et analysé précédemment. Basé sur cet examen il est exprimé un score indiquant si le vin est apte à porter l'étiquette ou le symbole consortium.

Histoire et culture
Une grande collection de documents historiques reconnaît le domaine de l'origine de Modène Lambrusco. De «Vitis labrusca" parler à l'époque romaine, les Romains l'appelaient une vigne sauvage, qui a produit des fruits un goût amer et de plus en plus sur les bords de champs cultivés. Lambrusca en latin signifie sauvage et peut être retracée à l'union de "bourrelet" et "ruscum» pour indiquer une plante sauvage qui a été établi sur les bords de champs. Un autre sens est donné par l'union des mots «labens" et "bruscum" Pendentif-à-dire des plantes et noueux, comme la vigne. Mais il a fallu attendre le XIVe siècle que vous pouvez développer une sélection qui permet une vinification satisfaisante. Quelques documents de l'époque montrent que les caves de l'Este ducs étaient bien approvisionnés en "Lambrusco". Seulement à partir du XVIIIe siècle et le vin est mis en bouteilles avec des bouchons qui permettent le stockage à l'intérieur de la bouteille de fermentation naturelle des sucres. Note historique, digne de mention, est la prédilection que le poète Carducci devait Lambrusco, qui venait souvent à boire directement à Modène dans une ancienne trattoria existe encore aujourd'hui et qui porte son nom. En 1970, les fabricants ont reçu le DOP pour les vins Lambrusco di Sorbara, Lambrusco Salamino de Santa Croce, Lambrusco Grasparossa. De la récolte 2009, les producteurs de l'AOP «Lambrusco di Modena" reconnus en 1970.
Utilisez dans la cuisine
DOP Lambrusco est l'accompagnement idéal pour la nourriture de la cuisine de Modène, célèbre en Italie et dans le monde entier pour ses plats riches et les produits authentiques et des ménages même temps, qui seul peut compléter l'ensemble du menu : de l'entrée au doux comme les macarons http://www.amarettidimodena.it/
et pour chaque débit correspondre à un genre différent de Lambrusco. Au fil du temps, Lambrusco a fait de la place parmi tous les autres la production de vin dans la région, en grande partie et venant d'être le vin de Modène par excellence, grâce à sa capacité inégalée de combiner facilement avec les plats locaux, assez pour être promus avec des couleurs de vol, même selon les normes les plus strictes adoptées aujourd'hui par des sommeliers. Il se compose essentiellement de combinaisons "contraste", dans laquelle le goût et d'autres caractéristiques sont opposées à celles du vin : dans notre cas, à des plats copieux, riche en matières grasses et en calories est opposé à un vin de grande fraîcheur et l'acidité, renforcée par la caractéristique être «pétillante» ou «pétillant», et faible teneur en alcool, mais
néanmoins «tonique» de la présence de tanins (il est un vin rouge!) et la digestion fortement adjuvante.

 

Bologna

Comacchio

Ravenna

Ferrara

Parma

Emilie Romagna

Campings Emilie Romagne

Mortadella

Ses origines sont   anciennes :  deux pierres tombales de l'époque romaine, conservée dans le musée archéologique de la ville montrant la pratique de l'agriculture des porcs, introduite dès 400 a.   C   dans   la vallée du Pô des Celtes, et l'autre d'une ancienne boucherie en utilisant un mortier, d'où le nom "mortadelle", pour écraser ensemble avec de la viande et des épices utilisées dans la préparation de la viande séchée.
Les premiers documents qui parlent de mortadelle  remontant  au Moyen Age et attribuent l'invention à   Bolognese  moine  qui ont réalisé un produit de luxe.
Il est seulement au cours du XIXe siècle, grâce aux innovations technologiques introduites dans le processus de transformation et de conditionnement, la saucisse savoureuse commence à être produite et distribuée à grande échelle.

Continuer:

 

 

Côte adriatique de l'Emilie Romagne

Le repos le plus divertissant qui soit

Le tourisme selon la nature et la culture

La Côte Adriatique de l'Emilie Romagne représente certainement le lieu idéal pour ceux qui aiment le tourisme de la tradition balnéaire qui est né ici depuis plus de cent ans et qui met à disposition son professionnalisme et son hospitalité bien connue grâce à ses tour-opérateurs et ses habitants.

C'est aussi l'une des destinations préférées de ceux qui choisissent des vacances en plein air, à la recherche d'un rapport plus intime avec la nature, l'histoire et la culture.

Ici, en effet, on trouve un patrimoine extraordinaire de valeurs historico-culturelles liées à l'environnement, conservé et mis en valeur comme un précieux témoignage des nobles racines de ce peuple et d'enrichissement pour tous. Ce guide avec ses seize itinéraires conseillés se veut être une proposition de voyage pour faciliter la lecture du territoire, en cherchant à en découvrir ses origines et ses changements, en mettant en évidence les interventions ainsi que les legs des grandes familles qui ont fait l'histoire de ces terres.

Ce sera au touriste, qui se déplace en autocaravane, en caravane, en voiture ou en moto, qui fréquente les campings, les villages touristiques, les auberges, les agri-tourismes ainsi que les aires aménagées ou les différents points de stationnement, de choisir, en toute liberté, le parcours et toutes ses possibilités selon le temps à sa disposition, selon ses intérêts personnels ou toute modalité d'approche préférée (bicyclette, canoë, voile, randonnée, excursions, observation des oiseaux). La proposition riche de structures réceptives énumérées dans ce guide et présentes sur tout le territoire, l'indication absolument essentielle des caractéristiques naturalistes, historico-culturelles et gastronomiques représentent une base utile pour aller à la découverte de ces lieux.

Il ne vous reste plus qu'à partir pour des vacances inoubliables.

Entre Kiosques De ;Piadina» ouverts pur et irrésistible (que celui, qui est capable de refuser une ;piadina; fumante, lève la main!), fromages typiques introuvables ailleurs tels que le squacquerone, raviggiolo ou formaggio di fossa, poisson toujours très frais, péché tous les jours, pâtes tirées au rouleau à pâtisserie, vins excellents, s'arrêter pour manger c'est l'un des moments typiques des vacances sur la Côte de l'Adriatique.

Ce qui est le plus fantastique cependant (et vous vous en apercevrez) c'est que pour les Romagnols le fait de se mettre à table c'est tout d'abord une façon pour rester ensemble. Si possible de faire aussi fête : il suffit d'un accordéon pour que personne ne

tour de valse. Le plat fort est poisson. Le ;Pesce Azzurro" (comprenant les sardines, anchois et maquereaux), péché au large des 110 kilomètres de côte.

Petits calmars, seiches, soles, écrevisses, cigales de mer, lottes de mer, grosses sardines et coques. Le tout cuisiné de toutes les façons : de la typique ;rustida" à la soupe de poisson fumante ou à la friture variée dorée. Au nord, sur les Lidi di Comacchio l'anguille marinée traditionnelle fait aujourd'hui l'objet de rendez-vous au Slow Food. Pareillement toute particulière est "l'acquadella" (pisquette), un petit poisson préparé à la fin de l'année et conservé dans des pots en verre. Sur les plages de Ravenne au "sel doux" de Cervia ou bien les «i (hommes nus), de tout petits poissons enfarinés et frits. Et bien sûr il faut arroser le tout d'une huile d'olive vierge extra spéciale. Telle que l'huile Dop de Brisighella ou l'huile Dop des Collines de Romagne.

A propos de poisson, à Cesenatico la tradition du poisson est témoignée par les Conserves anciennes que l'on voit encore aujourd'hui sur l'une des petites places les plus poétiques : ce sont des espèces de puits qui étaient remplis de glace en vue de conserver la pêche. Parmi les productions de qualité ayant obtenu la marque de qualité européenne en plus de huile

d' olive vierge extra DOP de Brisighella et de l'huile DOP des Collines de Romagne, nous rappelons également les autres. En commençant par la Pêche et la Nectarine de Romagne IGP (goûtez ces pêches et vous percevrez tout de suite la différence!), l'échalote de Romagne IGP, la Poire de l'Emilie Romagne IGP, le pain typique de Ferrara et des Lidi di Comacchio c'est-à-dire le Couple de Ferrara IGP. La "piadina" de Rimini ainsi que la "piadina" de Romagne sont dans l'attente de la marque de qualité.

Si en Emilie Romagne on mange bien, bien boire n'est pas certainement moins important

Les collines célèbres de la Romagne, des balcons merveilleux sur la mer, produisent plusieurs typologies de vins DOC (Aoc) et même une DOCG: le vin "Albana" célèbre de Romagne.

C'est ainsi qu'il vous arrivera pendant les vacances de déguster les "Colli di Rimini", les Vins de Romagne, les "Colli di Faenza" et le "Bosco Eliceo". Parmi les vins rouges, les étiquettes les plus aimées

sont le "Sangiovese" avec son parfum délicat évoquant la violette, la "Cagnina" au goût sucré, le "Fortana" vivace sec ou moelleux et le "Merlot" avec un parfum légèrement herbacé et un arôme sec et harmonique. Parmi les vins blancs les plus célèbres, en plus du fruité "Albana de Romagne", moelleux ou sec, défilent sur la table le "Trebbiano" parfait avec le poisson ou avec des viandes pas trop relevées, le "Pagadebit"

a la fragrance caractéristique d'aubépine, sec ou moelleux, même pétillant particulièrement bon, par exemple, avec la "piadina" et du saucisson. Parmi les vins AOC des Cols de Rimini figurent également le "Biancame", sec, frais, équilibré à associer par exemple aux crustacés, hors-d'œuvre de poisson et le "Rebola" (sec, moelleux et vin de paille) avec un arôme fruité: accompagnez-le à des fromages

aux herbes et savoureux (dans la version vin de paille), à des tartes de fruits (type moelleux) et dans la version plus sèche à des plats de "Pesce Azzurro" de l'Adriatique.

 

Avec ses quatre grands tours du XlVème siècle et le fossé qui l'entoure, le Château de Felino domine la vallée entre les torrents Parma et Baganza, dans cette partie de terre émilienne qui est devenue célèbre dans le monde entier pour ses excellences culinaires. Le Musée du Saucisson, situé dans les souterrains du Château, permet de faire un voyage dans l'histoire de l'abattage du porc et de la production du précieux produit local entre curiosités, anecdotes et traditions antiques. Objets, vidéo, images et photo d'époque présentent l'évolution de la production charcutière assemblant aussi la gastronomie et la charcuterie ancienne et moderne. Comme dans le passé, encore aujourd'hui le saucisson de Felino est réalisé par des experts Maîtres Charcutiers qui, après une sélection attentive et soignée des viandes, un morceau précis et un travail absolument traditionnel, le mettent au séchage lente et naturelle. Non seulement histoire d'un produit, mais aussi du territoire et de la communauté dont il est l'expression.

Informations utiles

Via Al Castello, 1 - Felino Tel. + 39 0521831809

Info Tel. + 39 0521335920 Réservations + 39 333 2362839 Horaire: (mars - décembre) samedi, dimanche et jours fériés 10 h/12 h 30 -15 h/18 h, mercredi - vendredi sur réservation pour les groupes.

Entrée avec dégustation: € 5,00, € 4,00 groupes, € 2,00 écoles

 

Gualtiero Marchesi

La "Route du Jambon et des Vins des Collines", intersection de la Vallée de la Cuisine Parmesane, se situe entre la zone qui se trouve au pied de la montagne et une zone de collines, entre les fleuves Taro et Enza. Dans un panorama de douces collines, dans ces terres, qui offrent au touriste forteresses, abbayes et églises, se trouvent quelques-uns des plus fameux produits de la gastronomie parmesane: le Jambon de Parme,

les vins des collines, les truffes de Fragno, le parmesan "Parmigiano Reggiano", le saucisson de Felino. La table présente une cuisine de grande tradition, qui a au cours des siècles scandée les passionnants événements historiques qui se sont déroulées dans les murs des bourgs et des manoirs. Le Château de Torrechiara est le rempart le plus célèbre. Plus à l'Est, sur la Val d'Enza, un autre château, Montechiarugolo, avec Neviano

degli Arduini, est la destination des itinéraires Canossa. A l'Ouest, le parc des Bois de Carrega et le Parc Fluvial du Taro terminent l'itinéraire à Collecchio et Ozzano. A Sud, l'arête de la Commune de Corniglio, avec le magnifique Parc des Cent Lacs, à Sud-Ouest le Château de Ravarano sert de frontière à l'itinéraire après

deux autres importants manoirs, la Forteresse de Sala Baganza et le Château de Felino avec le Musée du Saucisson.

www.stradadelprosciutto.it

Le Cèpe de Borgotaro est un produit naturel de haute qualité, protégé par la désignation géographique depuis 1993 et par l'homonyme Consortium, il pousse dans les bois taillis de la Val Taro.

Son nom botanique, connus de tous, est Boletus edulis, souche du Groupe des Comestibles. Les champignons sont ramassés dans la saison la plus propice, à la fin de l'été et en automne, secs ou

frais, ils font partie intégrante des menus traditionnels de montagne. Bien les habitants de la vallée sont très jaloux de leur Bolet, le parfum du champignon de Borgotaro a franchi les frontières: aujourd'hui, ce champignon est l'un des plus célèbres et appréciés produits typiques de Parme. Le Bolet est le protagoniste de la route homonyme qui s'articule dans le splendide décor naturel de la Haute Val Taro.

C'est une route chargée d'histoire, entre forêts et vallées, entre châteaux et villages médiévaux: Borgotaro, Berceto, Bedonia, Tomolo, Albareto, Compiano

INFORMATIONS UTILES

Comunità Montana Valli Taro e Ceno Piazza XI Febbario, 7

Borgo Val di Taro Tel. + 39 052s 981812 www. stradadelfungo. it

Consorzio per la Tutela del Fungo di Borgotaro Via Nazionale, 34 - Borgo Val di Taro Tei + 39 0325 90133 www.fungodiborgotaro. it

Le Musée du parmesan Parmigiano Reggiano a trouvé "maison" à l'intérieur d'une ancienne maison cantonnière du XIXème siècle, qui a appartenue aux princes Meli Lupi. Dans les environs du parc de la Forteresse, on trouve un espace expositif spécial où il est possible de reparcourir la vie du produit DOP, là où pendant plusieurs années il a été travaillé. L'itinéraire du visiteur raconte le travail, le processus productif

et la transformation du lait dans l'histoire. Les liens avec les lieux où le Parmigiano-Reggiano s'est répandu ne ma,quent pas et, naturellement, sert d'accompagnement d'images et d'usages culinaires où le "roi" des fromages triomphe. La popularité du produit sont accompagnés par la publicité qui les entreprises et le Consortium du Parmigiano-Reggiano développent depuis très

collection sur la civilisation paysanne locale y est exposée, où le monde des champs est présenté à travers outils et objets quotidiens "d'autrefois".

INFORMATIONS UTILES

Entrée pour piétons de Viale dei

Mille - Soragna

Tel. + 39 0524 596129

www.museidelcibo.it

Horaire: (mars - octobre) samedi, dimanche et jours fériés 9 h 30/12 h 30 et 15 h/18 h, lundi - vendredi sur réservation, (novembre - février) sur réservation pour les groupes. Entrée avec dégustation: € 5,00, € 4,00 groupes, € 3,00

 

Le Musée se trouve dans le bâtiment du vieux forum bouvier de Langhirano ouvert sur une grande cour. Le parcour expositif se développe par les différentes races porcines jusqu'à l'illustration des plus anciennes techniques de la charcuterie, aux secrets du salage, du travail de la viande, du jambon au saucisson, du "fiocco" à la coppa, avec la description des respectifs milieux territoriaux de production. Le matériel de la collection est constitué d'une série d'outils utilisés pour les opérations d'abattage et de préparation des différentes charcuteries. Les documents en papier du XIXème siècle sont aussi présents, en plus de plusieurs photographies historiques et quelques dessins. Les sections sur les lieux de travail ne manquent pas, offrant au visiteur une vision complète de la filière productive sans oublier le chapitre de la gastronomie.

L'élément symbolique de la couronne ducale du jambon cru de Parme est la garantie que chaque morceau est un morceau "de musée".

INFORMATIONS UTILES

Via Bocchialini, 7 - Langhirano Tel.+ 390521351357 www.museidelcibo.it

Horaire: (mars - décembre) samedi, dimanche et jours fériés 10 h/18 h, fermé le lundi, mardi - vendredi ouverture sur réservation pour les groupes. Visite du Musée: € 3,00, €1,50 tarif réduit. Dégustation de Jambon € 3,00, €1,50 tarif réduit. Dégustation €9,00