Recettes

Agneau de lait au romarin

Agneau et de lapin en Fricot

Selle d'agneau aux senteurs méditerranéennes

Anchois au four

Anchoïade

Baggiana recette de Marche

Beignets souffles

Blanquette de lotte

Boulettes de thon

Brochettes d'aubergines à la mozzarelle

Brodetto all' Anconitana

Brodetto de Porto Recanati

Brodetto di San Benedetto di Tronto

Brodetto d'anchois avec du chou-fleur

Brodetto Marchigiano

Calcione di Treia

Casciotta d'Urbino en salade

Le bracelet de Treia défi

Cannelloni de l’Adriatique gratinés

Cannelloni alla Rosini

Cannelloni Rossini2

Cannelloni à la mode de Pesaro

Calamari alla marinara

Carré d'agneau parfumé

Casciotta d'Urbino Dop

Ciauscolo

Cipollate

Conchiglioni farcis à la ricotta et aux épinards

Crème fritte

Crescia   doux de   Pâques

Confit d'oignons à l'aigre-doux

Dorade au concombre et au cresson

Epinards mozzarella

Escargots   au fenouil

Frascarelli   Marche

Farfalle gustose

Fèves dorées

Focaccia marinara

Garagoi de Marotta

Les lentilles et les saucisses

Lapin , Brochettes de lapin sauce barbeque

Lapin potacchio

Lapin au four et poivrons rouge

La Moretta fanese

Les principales coupes de porc

L’orge perle t de calmars avec du persil

Huîtres au gorgonzola et à l'ortie

Macaroncini di Campofilone aux pois chiches

Maccheroni alla Rossini

Macaroni à la mode de Pesaro

Maltagliati avec des haricots

Marche fromage

Prosciutto di Carpegnana

Mérou  au Verdicchio

Morue aux légumes à l’italienne

Salade de roquettes dans un jeu de billes

Miacetto  

Minestrone   cicerchie lupins

Oignons sous la cendre

Olives marinées

Olive d' Ascoli

Oranges caramélisées 

Pancotto

Pappardelle au ragoût de sanglier au Spumante

Pappardelle aux aux champignons

Pappardelle aux perdrix

Pâte aux tellines

Piccicasanti

Piconi  Ascolani con  Pecorino

Pigeons farci à la façon de Marche

Pinoccate

Polenta   alla carbonara

Polenta avec saucisse et  le chou

Polenta avec du vin cuit ou sapa ou saba

Polpettone

Poulet farci désosser

Poulet au barbecue

Poulet aux courgettes et carottes

Prosciutto di Carpegnana

Ravioli aux épinards et orties

Raviolis aux épinards et orties et viande de veau

Ravioli avec la viande

Ravioli à la farce de viande 2 

Raviolis de poulet aux courgettes

Recette padelaccia

Ricoota maison Ingrédients Recette

Riz et des haricots et lard

Risotto au noir de seiche

Risotto aux fruits de me

Salade des pâtes aux thon et basilic

Sanglier en Agrodolce alla Marchigiana

Scottiglia de Sanglier

Spaghetti aux noix

Beurre d'anchois  

Spaghettis aux oursins à la crème de petits pois frais

Spaghetti frais "alla chitarra" au lard de poitrine Pancetta et aux Poivrons

Soupe au raisin et à l'ail

Spaghetti avec le cabillaud

Soupe de poisson Fanese

Tacconi

Tagliatelle eau et de sel

Tagliatelle con lepre (lièvre)

Tripes façon Marche

Vincisgrassi

Vins Marches

 

 

 

 

...

C'est une région riche en montagnes et en collines, à l'est de la chaîne des Apennins, donnant sur la Mer Adriatique. Ses paysages ont un grand charme, à commencer par ses côtes, destination choisie en été par un bon nombre de touristes, pour arriver à ses reliefs, suggestifs surtout au sud-ouest où s'étend le Parc National des Monts Sibillini. La province plus au nord est formée de deux villes : Pesaro (où naquit Gioacchino Rossini), enrichie de monuments importants parmi lesquels le Palais Ducal du XVème siècle, et le musée qui accueille la célèbre Incoronazione di Maria (communément appelée "Pala di Pesaro") de Giovanni Bellini et Urbino, perle parmi les plus précieuses de la Renaissance italienne. Dans la ville on peut admirer un complexe monumental d'importance exceptionnelle : le Palais Ducal, siège de la cour éclairée des Montefeltro, qui sous la seigneurie de Frédéric (1444-82) parvint à son apogée. Joyau parmi les plus superbes de l'architecture italienne, il incarne l'archétype du palais princier de la Renaissance. Frédéric da Montefeltro fit commencer les travaux vers la moitié du XVème siècle par Luciano Laurana, suivant le projet d'un palais-ville qui devait englober les deux anciens noyaux précédents. A Laurana suivirent d'autres architectes prestigieux parmi lesquels on doit rappeler Francesco di Giorgio Martini et Girolamo Genga. Le palais accueille aussi la Galerie Nationale des Marches, l'une des plus importantes pinacothèques italiennes. On y peut admirer, entre autres, le Portrait de Dame, dit La Muta, de Raphaël, le Miracle de l'hostie profanée de Paolo Uccello, la Vue de la ville idéale, attribuée à Luciano Laurana ou Piero délia Francesca, la Madone de Senigallia, et la Flagellazione de Piero délia Francesca, et Ultima Cena et la Resurrezione du Titien. A Urbino, en outre, en 1483, naquit Raphaël, et dans la voisine Fermignano naquit en 1444 un autre grand protagoniste de l'art italien : Donato Bramante. Dans la province d'Urbino se trouvent Urbania, avec son Palais Ducal, l'Oratoire de la Fête-Dieu et le Palais de la Raison du XVIème siècle et Gradara, avec la Forteresse érigée entre le Xlllème et le XVème siècle. Ancona, capitale de la région, est un haut lieu de l'histoire ancienne et possède un port très actif déjà à l'époque romaine, un Amphithécltre qui, au 1er siècle apr. J.-C. pouvait accueillir presque 8000 spectateurs (on en conserve aujourd'hui seulement quelques restes) et le bel Arc de Trajan, érigé en 115 apr. J.-C. dans la zone du port Pas loin de l'Arc surgit le superbe Dôme, érigé entre le Xlème et le Xlllème siècle et dédié à Saint-Cyriaque. C'est une construction à plan roman, enrichie par de nombreuses interventions byzantines et gothiques, mais qui, le long des siècles, subit des remaniements et des endommagements qui furent cependant bien réparés. Remarquables, le portail romano-gothique et l'intérieur avec sa belle coupole polygonale. Un autre monument religieux de grand intérêt, remontant à la période de plus grande richesse commerciale d'Ancône, est l'église romane de S. Maria délia Piazza, du Xlllème siècle, bâtie à l'emplacement de deux lieux cultuels paléochrétiens. Par contre, on ne peut pas rapporter au style roman la Loggia dei Mercanti (1451 -59), au vaste salon orné de statues, dont les formes gothiques témoignent de l'influence vénitienne. On doit encore citer le Musée Archéologique National des Marches, qui conserve des témoignages importants d'époque grecque, étrusque et romaine. Dans la province d'Ancône, se trouve Osimo avec ses palais du XVII-XVIIIème siècle, le Dôme du Xlllème siècle et le Musée Diocésain. Le territoire d'Ancône est limité au sud par la province de Macerata, ville active où depuis toujours les entreprises florissant, ennoblie par la Loggia de/ Mercanti ( 1504-05), aux formes toscanes, et par le grand Sferisterio néo-classique, qui peut accueillir 7000 spectateurs, construit au XIXème siècle pour recevoir les protagonistes de l'ancien jeu du ballon au manique (espèce de paume) et où aujourd'hui, en été, on tient d'importants festivals lyriques. En province de Macerata, on doit encore visiter Monte San Giusto, où se trouve le chef-d'œuvre de Lorenzo Lotto, la Crocifissione, et l'église de Santa Maria ir. Telusiano. A l'extrême sud de la région, à 25 km de la côte adriatique, se trouve Ascoli 44 Piceno, aujourd'hui chef-lieu de province. Fondée par les Piceni, elle passa sous la domination romaine en 286 av. J.-C. Ascoli connut une époque communale particulièrement florissante, dont on trouve le reflet dans les remarquables places du Peuple et Arringo; par contre, le beau Baptistère octogonal du Xllème siècle et l'église des Ss. Vincenzo et Anastasio conservent leurs formes originelles. Les premières décennies de l'annexion de cette ville à l'État Pontifical (Ascoli passa sous le gouvernement papal en 1502) virent de nombreuses interventions architectoniques, qui l'enrichirent de nobles monuments. Parfois ils se superposèrent à des structures préexistantes, des parties desquelles seulement partiellement modifiées (nous pensons en particulière la pittoresque rue oe Solestà, qui mène au pont de Solestà, romain), tandis que d'autres furent complètement refaites, souvent grâce à l'intervention de Cola dell'Amatrice, inlassable peintre et architecte. C'est le cas du beau Palazzo dei Capitani del Popolo, de la Loggia dei Mercanti en style Renaissance et de la façade du Dôme, à l'intérieur duquel on trouve un polyptyque de Carlo Crivelli, artiste parmi les plus actifs dans les Marches à la deuxième moitié du XVe siècle. Même le monument le plus important d'Ascoli, l'église de Saint-François, subit des remaniements au XVIème siècle qui, toutefois, n'ont pas altéré l'admirable harmonie gothique (intéressante surtout la façade, ornée de trois beaux portails en style vénitien fleuri). Les chefs-lieux ne sont pas les seuls à être riches en importants témoignages historiques et artistiques; presque tous les centres urbains de cette région, même les localités moins habitées conservent des trésors remarquables, comme Offida. avec une place triangulaire plutôt étrange dominée par le Palais Communal (aujourd'hui siège du Musée Archéologique) et la majestueuse abbaye de Santo Maria délia Rocca; Ripatransone, avec son Musée Archéologique, sa Pinacothèque-Gypso thèque, sa Cathédrale, sa Corte délie Fonti et, dans son centre historique, la plus étroite ruelle d'Italie (de 43cm. seulement). On doit encore citer San Léo, petit centre, avec un ancien Fort au sommet d'un rocher chef-d'œuvre de Francesco di Giorgio Martini, et une Egfce paroissiale qui annonce le style roman et le petit centre de San Vittore délie Chiuse, qui doit son nom à une admirable église romane et qui se trouve au cœur même de l'une des plus belles zones naturelles, celle des Grottes de Frasassi, une fantasmagorie de sculptures et de gorges karstiques crées par la nature au cours des millénaires. D'étendue déjà citadine, Fano, un centre maritime en province de Pesaro et Urbino, est célèbre pour son imposant Arc d'Auguste,

de 2 aprJ.C.qui orne la Voie Flaminia qui autrefois rejoignait la mer pas loin d'ici. Cette grande structure d'époque romaine constitue un ensemble architectonique assez curieux avec les Logge de Saint- Michel, dont la partie la plus intéressante remonte à la fin du XVème siècle et avec la petite église de Saint-Michel, dont la façade remonte aux premières années du XVIe siècle. Encore, Fano a un Palazzo délia ragione ( 1299) parmi les plus beaux des Marches et des monuments admirables qui rappellent l'époque des Malatesta (le palais qui porte leur nom et les Arche Molatestane,-deux tombeaux des anciens seigneurs, dont l'un pourrait être œuvre d'Alberti), et une pinacothèque qui accueille des œuvres d'artistes de notoriété mondiale. Les monuments de Fabriano, renommée aujourd'hui pour ses papeteries ainsi qu'au Moyen Age pour ses artisans papetiers, et Jesi, où se trouve un Palais de la Seigneurie de la lin du XVème siècle et d'admirables peintures de Lorenzo Lotto dans la Pinacothèque Municipale sont également de grande valeur. Des traces importantes de la présence de Lotti dans la région se trouvent même à Recanati où naquit Giacomo Leopardi, l'un des plus grands génies de la poésie italienne (1798-1837).Toujours en province de Macerata nous trouvons Camerino. petite ville sur le sommet d'une colline, qui, bien que petite, peut se vanter d'une sublime œuvre de G.B.Tiepolo (Madonna in gloria et S. Filippo, au Musée Diocésain) et d'une Université qui remonte au XVIIIème siècle. La présence d’ œuvres de grands artistes est une caractéristique que l'on retrouve assez souvent dans les petites villes des Marches: outre ce que l'on a déjà mentionné, à San Severino Marche, en province de Macerata, on peut admirer une Madone de la Paix de Pinturicchio dans sa Pinacothèque, à Tolentino, une petite ville voisine, des des fresques du XlVème siècle de l'école de Giotto dans la basilique de Saint-Nicolas, à Fermo, dans la province d'Ascoli, une Nativité de Rubens dans sa Pinacothèque municipale. On doit avouer que la concentration de chef-d’œuvre artistiques à Loreto, en province d'Ancône, est vraiment exceptionnelle. On ne doit pas s'étonner de la richesse et des dimensions de son monument célèbre, le Santuario délia Santa Casa, destination de pèlerinages incessants, si l'on pense que ses structures abritent la maison où probablement Jésus vécut et qui fut transportée en vol par les anges dans la nuit entre le 9 et le 10 mai 1291 de Nazareth, tombée sous les musulmans, à Tersatto près de Fiume, et ensuite transférée à Lorette le 10 décembre 1294. A la réalisation et à l'embellissement de ce sanctuaire, l'un des plus importants monuments artistiques d'Italie, se dédièrent beaucoup d'architectes, parmi les plus fameux, sculpteurs et peintres, dès 1468, début de sa construction, jusqu'à la moitié du XVIIIème siècle. Son style hétérogène ne dérange pas l'ensemble spectaculaire. Parmi ses nombreux chef d'œuvres, on cite les portes en bronze des portails sur la façade et le revêtement en marbre de la Santa Casa, orné de statues et de reliefs du XVIème siècle.

NATURE
Près de 10 % de la superficie régionale est protégé : il ya beaucoup de zones protégées avec deux parcs nationaux ( Monti Sibillini et du Gran Sasso et Monti della Laga ), 4 parcs régionaux ( Sasso Simone et Simoncello Gola della Rossa et de Frasassi , Monte San Bartolo   et Monte Conero ) , et 4 réserves naturelles ( Abbadia , Montagne Torrichio , Furlo Gorge et Ripanbianca ) .

Les Sibillini conserve scénarios à grand effet, véritables chefs-d'œuvre sculptés par les éléments sur des milliers d'années.   La végétation du parc est caractérisée par de vastes forêts de chênes , de hêtres et de grande altitude prairies où il ya des espèces rares de la flore tels que chapeau lily Turk , edelweiss , raisin d'ours et le saule nain , étant donné le petit arbre à   monde.   Du point de vue de la faune Sibyllins sont particulièrement intéressants en raison de la présence du loup , le chat sauvage , l'aigle royal et le faucon pèlerin .

Le Parc National du Gran Sasso et Monti della Laga est plutôt caractérisée par des roches marneuses - gréseux , des forêts denses et de magnifiques chutes d'eau ( Volpaia et Selvagrande ) .   En plus de l' hêtre, il ya bleuet , le bouleau , et même ici , l'edelweiss des Apennins et plusieurs espèces d'orchidées .   Les forêts majestueuses vous pouvez rencontrer des cerfs, des chevreuils, des loups et des ours alors que chez les oiseaux doivent être déclarés comme l'aigle royal, faucon lanier , le crave à bec rouge et le hibou grand-duc .

La zone autour du Sasso Simone et Simoncello est caractérisée par un sol argileux et une forêt dominée par le chêne ;   unique dans la grande forêt de montagne méditerranéenne avec son hêtre , érable, frêne , houx et de l'environnement dans lequel errent sauvage chevreuil , le daim et le loup des Apennins .   Toujours dans ce domain , vous pouvez repérer l'aigle , la buse , le busard et le pic épeiche rare .

Le Gola della Rossa et de Frasassi est caractérisé par de grandes grottes karstiques , parmi les gorges rocheuses nid et le hibou grand-duc , faucon, l'autour des palombes , etc.

La valeur naturelle de la Réserve Abbadia naturel est plutôt déterminé par un planiziario de bois où le chêne prédominante et où il est à souligner le chemin «La forêt et la rivière, " un chemin pour tout ce qui vous permet de découvrir la nature en utilisant audience ,   le sens de l'odorat et le toucher, tandis que la réserve naturelle de Torricchio a été reconnue réserve biogénétique du Conseil de l'Europe .

 

Campofilone est une petite ville de colline dans la province d’Ascoli Piceno, connue et appréciée pour les célèbres petits macaroni depuis 1400 et pour la fête nationale, unique en son genre, qui attire plus de 15.000 personnes en trois jours.Campofilone maintient l’accent sur le produit et les producteurs pas seulement dans les limites nationales, mais aussi internationales

 


La mer et les montagnes de cette région sont un mariage idéal pour qui aime tout autant plonger dans les eaux limpides de ses plages que se perdre au cœur de la nature de ses parcs, occupant une vaste surface considérée comme zone protégée.
Chef-lieu de la région des Marches, Ancône est situé sur le promontoire du Mont Conero et donne directement sur la mer. Fondée par les Grecs, la ville s’est développée considérablement quand l’Empereur Hadrien fit agrandir le petit port, depuis toujours de grande importance stratégique pour le commerce maritime de la Mer méditerranée. La ville se partage en deux parties : un milieu historique, adjacent au col du Guasco, et une partie moderne.
L’itinéraire peut partir depuis le point le plus haut où se trouve la Cathédrale de Saint Ciriaco, avec sa façade en marbre blanc et rose, qui domine la ville du haut du col du Guasco où sont encore visibles les restes de l'ancienne Acropole. En descendant vers le port, on se trouve l’Arc Trionfal de Trajan, on arrive aux vestiges de l’Amphithéâtre romain (Ier siècle âpre. J.-C.) avec des bains thermaux et de magnifiques fresques. À ne pas manquer la "Mole Vanvitelliana" réalisée par le célèbre architecte Luigi Vanvitelli au cours du XVIIIe siècle et l'Eglise Santa Maria della Piazza de style roman (XIe siècle)
Mers, montagnes, musiques et faïence. La splendeur de la nature et de l’histoire au sein de “la rivière” des collines” dont Pesaro est le chef-lieu avec Urbino. 
Cette vaste zone de l’Italie centrale s’étend depuis les pieds des Apennin jusqu’à la mer Adriatique. Le panorama mixte est constitué essentiellement de reliefs et de collines. 
Le territoire de Pesaro est une destination incontournable pour les passionnés de tourisme à 360°. Sa structure géologique fait de cette province un endroit charmant et unique. Baignée par la mer Adriatique, qui en fait une destination balnéaire convoitée, Pesaro est entourée au nord et au sud par deux importantes collines qui en garantissent un climat tempéré tout au long de l’année ; au nord, le St Bartolo, qui est aussi un parc naturel, et au sud le col Ardizio, qui la sépare de Fano. 
Faire étape dans ces territoires vous mènera à la découverte du rapport entre la ville et la mer, entre le paysage côtier et le paysage caractérisé par les collines. Il s’agit donc de paysages à découvrir et à aimer pour leur beauté inhabituelle.

Ancona
Pesaro e Urbino

 

Les truffes sont relativement rares, puisque leur croissance dépend de facteurs saisonniers ainsi que de l'environnement. L'Italie est l'un des plus grands producteurs et exportateurs mondiaux de truffes. Dans la région des Marches Acqualagna , une ville de 4 400 habitants située près de la magnifique Gorge Furlo , se caractérise par une tradition vieille de plusieurs siècles de recherche, la production et la commercialisation du nez. Ceux qui visitent Acqualagna à goûter la douceur et la saveur de la truffe, a la chance d'être entouré par une superbe toile de fond formée par la Réserve Furlo , à partir du territoire de la Montana Catria et Nero . La beauté de l'environnement et l'arôme de la truffe, font Acqualagna un endroit vraiment spécial. Parmi les espèces de truffes Acqualagna , nous trouvons, en plus de la truffe blanche prisée (Tuber Magnum Pico ) , la truffe noire de Norcia et du Périgord ( Tuber melanosporum Vitt ) , la truffe d'été (Tuber aestivum Vitt ) , la truffe blanche (Tuber borchii Vitt ) , pour n'en nommer que quelques-uns. L'utilisation de la truffe dans la cuisine est très variée et déjà avec un petit montant que vous pouvez à la saveur d'un plat ou une sauce. Les truffes sont normalement préparés en petits pots, et autres produits à base de ce champignon carpaccio ( ou en tranches très fines ) , sauces prêtes à l'emploi, y compris un général composée de champignons, qui sont adaptés pour une utilisation sur crostini, bruschetta, les pâtes de blé dur, pâtes fraîches ou de soja, steaks de filet.

Cette région de montagnes et de collines rejoint l'Adriatique par des terrains en pentes douces. Elle produit un million d'hectolitres, dont le quart est dû à une dizaine de DOC. Le vignoble emploie des cépages de qualité, mais les rendements actuels sont trop élevés. Il semble donc disposer encore d'un certain potentiel d'amélioration qualitative. Rosso Ci ònero C'est la meilleure appellation rouge des Marches, qui donne d'excellents rouges de montepulciano (et un peu de sangiovese), secs, pleins de corps, titrant 11 à 12%vol, auxquels il faut laisser 2 à 4 ans pour s'assouplir.  Adresses :  G. Garofali, à Loreto, pour son Grosso Agontano,  Marchetti,  et Umani Ronchi, pour son Cumaro et son San Lorenzo. Voir aussi son Verdicchio Casal di Serra.  Autres vins des Marches Verdicchio dei Castelli di Jesi désigne des blancs secs tranquilles, et parfois mousseux, des environs d'Ancône. Pâles et légers mais très parfumés, ils titrent 12%vol. Les meilleurs sont veloutés et harmonieux. A boire jeunes.  Voir chez G. Garofali, son Sierra Fiorese.  Et chez Umani Ronchi.  Verdicchio di Matelica désigne des vins ressemblant en tous points aux précédents, mais peut-être meilleurs dans l'ensemble, plus structurés et plus ronds.  Vernaccia di Serrapetrona, produit près de Macerata, est un rouge parfumé, souple, effervescent. Ce vin qui est fait en sec, demi-sec, et doux, titre 11,5%vol et doit être bu jeune.  NB : le cépage n'a aucun rapport avec ses homonymes blancs de Toscane et de Sardaigne.  Rosso Piceno : rouges où le sangiovese domine le montepulciano. Ne retenir que les vins de la zone classique, près d'Ascoli : des vins onctueux et ronds, suaves et aromatiques.  Voir chez Villa Pigna. Et chez Villamagna.  Sangiovese dei Colli Pesaresi est un rouge sec de sangiovese à 85 %, complété par du montepulciano. Il titre 11%vol.  Bianchello del Metauro : le bianchello serait une variété de greco. Son vin est un blanc sec et frais, très vif, titrant 11,5%vol.  Bianco dei Colli Maceratesi : blanc sec de 10,5%vol, issu de trebbiano et maceratino (variété de verdicchio).  Falerio dei Colli Ascolani : blanc sec de 10,5%vol, issu de trebbiano pour 80%, à boire dans l'année.  Lacrima di Morro d'Alba : rouge pourpre, corsé et fruité, à boire avant 3 ans. Un vin rare, qui mérite d'être goûté.  Cette région de montagnes et de collines rejoint l'Adriatique par des terrains en pentes douces. Elle produit un million d'hectolitres, dont le quart est dû à une dizaine de DOC. Le vignoble emploie des cépages de qualité, mais les rendements actuels sont trop élevés. Il semble donc disposer encore d'un certain potentiel d'amélioration qualitative. Rosso Ci ònero C'est la meilleure appellation rouge des Marches, qui donne d'excellents rouges de montepulciano (et un peu de sangiovese), secs, pleins de corps, titrant 11 à 12%vol, auxquels il faut laisser 2 à 4 ans pour s'assouplir.  Adresses :  G. Garofali, à Loreto, pour son Grosso Agontano,  Marchetti,et Umani Ronchi, pour son Cumaro et son San Lorenzo. Voir aussi son Verdicchio Casal di Serra.  Autres vins des Marches Verdicchio dei Castelli di Jesi désigne des blancs secs tranquilles, et parfois mousseux, des environs d'Ancône. Pâles et légers mais très parfumés, ils titrent 12%vol. Les meilleurs sont veloutés et harmonieux. A boire jeunes.  Voir chez G. Garofali, son Sierra Fiorese.  Et chez Umani Ronchi.  Verdicchio di Matelica désigne des vins ressemblant en tous points aux précédents, mais peut-être meilleurs dans l'ensemble, plus structurés et plus ronds.  Vernaccia di Serrapetrona, produit près de Macerata, est un rouge parfumé, souple, effervescent. Ce vin qui est fait en sec, demi-sec, et doux, titre 11,5%vol et doit être bu jeune.  NB : le cépage n'a aucun rapport avec ses homonymes blancs de Toscane et de Sardaigne.  Rosso Piceno : rouges où le sangiovese domine le montepulciano. Ne retenir que les vins de la zone classique, près d'Ascoli : des vins onctueux et ronds, suaves et aromatiques.  Voir chez Villa Pigna. Et chez Villamagna. Sangiovese dei Colli Pesaresi est un rouge sec de sangiovese à 85%, complété par du montepulciano. Il titre 11%vol Bianchello del Metauro : le bianchello serait une variété de greco. Son vin est un blanc sec et frais, très vif, titrant 11,5%vol.  Bianco dei Colli Maceratesi : blanc sec de 10,5%vol, issu de trebbiano et maceratino (variété de verdicchio).  Falerio dei Colli Ascolani : blanc sec de 10,5%vol, issu de trebbiano pour 80%, à boire dans l'année.  Lacrima di Morro d'Alba : rouge pourpre, corsé et fruité, à boire avant 3 ans. Un vin rare, qui mérite d'être goûté. 

Moteur de recherche interne avec Google    

Ancona Histoire

La mer et Tourisme dans les Marques

Campings Marche

Marche et le chateaux

Urbino


Meteo Jesi