Les plus anciens peuples de Sicile étaient les Elymes dans l'ouest de l'île, les Sicanes dans le centre, et les Sicules dans la partie orientale, ces derniers probablement venus du continent en repoussant vers l'ouest de l'île les occupants plus anciens. Ce sont eux qui donnèrent son nom au pays.

La Sicile fut d'abord colonisée par les Phéniciens, les Carthaginois et les Grecs, qui y ont laissé de nombreux vestiges (théâtre de Taormine, temples de Ségeste, Agrigente et Sélinonte entre autres).
 Elle fut ensuite gouvernée par des princes appelés « tyrans » dont les fameux Denys l'Ancien et Denys le Jeune (qui accueillit le philosophe Platon).

La Sicile fut un enjeu dans la Guerre du Péloponnèse opposant Athènes à Sparte :
 en 415, sous l'influence d'Alcibiade, Athènes se lança dans l'expédition de Sicile, profitant des dissections qui opposaient les cités de l'île : Athènes répondait à l'appel de Ségeste, attaquée par Sélinonte en 416. Syracuse, colonie corinthienne, était alliée de Sélinonte. Ségeste fit appel à Athènes, offrant même de payer les frais d'expédition. À ce moment de la guerre, la perte de l'Eubée, et la défection de nombreux alliés d'Athènes avaient rendu ses approvisionnements en blé précaires. La perspective de couper ceux des alliés siciliens de Sparte, tout en conquérant de nouvelles sources de ravitaillement fut certainement un élément déterminant. 

L'expédition prit la mer sous le commandement de Nicias, d'Alcibiade et de Lamachos en juin 415. En Sicile, Lamachos fut tué et Nicias resta seul à la tête de l'expédition. L'arrivée à Syracuse de Gylippos, général spartiate fit perdre aux Athéniens la bataille des retranchements autour de la ville (octobre 414). La flotte athénienne fut emprisonnée dans la rade, et ils envoyèrent une force de secours commandée par Démosthène et Eurymédon. En août 413, la flotte fut défaite à la bataille des Épipoles, puis l'armée fut vaincue sur terre. Athènes perdit plus de deux cent navires dans cette expédition, et cinquante mille hommes (dont sept mille prisonniers des Latomies, carrière de Syracuse).

La Sicile tomba aux mains des Romains après la victoire du consul C. Lutatius Catulus en -241 aux îles Egates : cette bataille marque la fin de la première guerre punique qui opposa Rome à Carthage sur le théâtre sicilien. Après cette défaite, Carthage abandonne la Sicile qui devient une province romaine et qui assure désormais une partie importante du ravitaillement de Rome en céréales.

Le roi de Syracuse Hiéron fut un fidèle allié des Romains pendant la deuxième guerre punique. Après une série de victoires de carthaginois Hannibal, la prise de Syracuse en -212 annonce le redressement romain, et préfigure la défaite carthaginoise. La Sicile fut d'ailleurs un enjeu stratégique et économique important des deux premières guerres puniques.

À la veille de l'Empire, la Sicile fut la base de la résistance des derniers pompéiens menés par Sextus Pompée, fils de Pompée.

Après la chute de l'empire romain, la Sicile fut envahie par les peuples germains, puis releva de l'empire byzantin jusqu'à la conquête arabe de 827 à 902.

Temple de Ségeste

La Sicile (Sicilia en italien) est une région autonome d'Italie et la plus grande île de la Méditerranée. Outre l'italien qui est la langue officielle, la plupart des habitants parlent aussi le sicilien, langue d'origine latine avec des influences arabes, espagnoles, françaises et italiennes.

l faux aller en Sicile pour connaître le Grèce, même si cela peut sembler paradoxal. Les villes grecques de la Sicile (Agrigente, SélinonteSégeste, Syracuse, pour ne citer que les plus importantes) étaient quelques-unes des plus belles villes du monde hellénique. De nos jours, visiter la Vallee des Temples à Agrigente ou assister à un spectacle en été dans le Théâtre grec grandiose de Syracuse signifie se plonger dans le lointain passé du monde hellénique. C'est ce qui se passe en Sicile pour beaucoup d'autres époques ou civilisations (par exemple espagnole ou française), sauf en ce qui concerne la domination arabe qui n'a laissé que peu de traces. La Sicile est un livre d'histoire et d'histoire de l'art, une synthèse des plus grandes civilisations et cultures de toutes les époques. C'est une île solaire avec une nature pleine de contrastes, une côte splendide et une cuisine raffinée, riche et variée, aux saveurs anciennes et aux arômes exquis : la quintessence du caractère méditerranéen. Elle abonde pourtant de complexité et de raffinement intellectuel, comme le représentent si bien les chefs-d'œuvre littéraires de Luigi Pirandello, Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Leonardo SciasciaGesualdo Bufalino et Andrea Camilleri. Chaque style, chaque courant sont amplement représentés en Sicile : dans des villes comme Palerme, Catane, CaltanissettaEnna, Syracuse, RaguseTrapani, Agrigente et Messine, dans les centres moins importants tels que Cefalù, regroupé autour de la cathédrale romane construite par les Normands ou Noto, avec son cathédral baroque autrefois extraordinaire (la coupole et une partie de l'abside se sont malheureusement écroulées il y a quelques années) ou encore Taormina, avec son splendide théâtre gréco-romain.

Home Page

Le Primosale est le fromage sicilien par excellence. Il a une tradition ancienne et est produit en Sicile depuis les temps anciens. Il appartient à la catégorie des fromages durs cuit et est fabriqué exclusivement avec du lait entier de brebis caillé en ajoutant de la présure d'agneau. Il a un goût fort et distinctif en raison de la microflore lactique qui détermine la saveur unique ; même est plus doux et délicat de la consommation de fromage frais, plus persistant et légèrement épicé avec l'augmentation du temps de durcissement. Le salage est sec avec du sel de mer depuis les salines de Trapani. Il peut être servi à l'apéritif, ou après le plat principal, ou à la place de ce dernier, compte tenu de ses caractéristiques nutritionnelles ; râpé et dans d'innombrables autres applications dans l'élaboration d'un régime méditerranéen typique. Les s'agit de fromages à pâte moelleuse, compacte, avec des yeux Plutôt légers et une croûte naturelle, belle et rugueuse. Les différents goûts en fonction du Type de fromage et découle Directement des Caractéristiques organoleptiques de chaque farce.

Fromage sicilien, Le Primosale