La farine de pois chiche!!

Une farine lourde, jaune pâle, finement moulue à partir de pois chiches séchés.
La farine de pois chiche a longtemps été une source de protéines et de minérale privilégiée dans la cuisine indienne. 

Le pois chiche, comme toutes les légumineuses, est un aliment naturellement riche en protéines végétales, en plusieurs vitamines et minéraux et en fibres alimentaires. De plus, il est faible en matières grasses, et comme tous les aliments végétaux, il ne contient pas de cholestérol.


Comment on le prépare ? 

C’est une farine qui cuit et épaissit très vite. 
Le plus souvent, c'est à la casserole qu'on l'utilise ! Avec de l'eau, on la fait épaissir jusqu'à obtention d'une sorte de crème épaisse ! 

Cette farine est utilisée pour la confection de beignets, de pâtisseries, de pains non levés et de galettes. Parfois utilisée pour épaissir les sauces, elle entre à l'occasion dans la préparation de pâtes à frire... 

En Italie, on en fait des panelli : on fait cuire de la farine dans de l'eau salée jusqu'à obtenir une consistance de pâte à pain. Brasser sans arrêt. Laisser refroidir dans la casserole, démouler, puis découper en tranches et faire frire dans de l'huile d'olive. 

À Marseille, on prépare la panisse, célèbre plate à base d'une pâte faite de farine de pois chiche, d'huile et d'eau, que l'on découpe en bâtonnets ou en rondelles et que l'on fait cuire en grande friture. 

On peut faire des crêpes avec simplement de la farine de pois chiche et de l'eau. Laisser reposer la pâte une demi-heure

avant de faire cuire.

Panelle: 

Diluer la farine dans l’eau et mettre le tout sur le feu. Mélanger sans cesse pour éviter la formation de grumeaux et laisser cuire jusqu’à ce que la pâte ait une consistance bien crémeuse et épaisse. Ajouter le persil haché et verser la pâte sur un plan de travail l’étalant sur 3-4mm à l’aide d’une spatule. Laisser refroidir complètement puis couper la pâte en carrés de 7-8m de coter. Faire chauffer l’huile et y plonger quelques carrés à la fois, faire frire jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Saupoudrer d’un peu de sel, et servir tels quels ou avec du pain au sésame.

Voici la recette de la socca : (Farinata)

Préparation : 25 mn 
Cuisson : 10 mn 
Ingrédients : 
250g de farine de pois chiches 
1/2 verre d'huile d'olive 
Sel 

Dans un litre d'eau froide salée, délayez la farine de pois chiches à la cuiller en bois. 
Ajoutez une cuillerée à soupe d'huile d'olive 
Faites cuire, à feu doux, jusqu'à épaississement. 
Versez alors sur une plaque à pâtisserie huilée, et mettez à four très chaud. 
Faites cuire 10 minutes. 
Servez chaud. 

Les panisses

Pour 6 personnes 

Ingrédients : 

150 g de farine de pois chiche tamisée 
75 g de farine
1 litre d'eau 
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
Huile pour friture 
1 cuillerée à soupe de sel fin
Préparation : 

Pour éviter les grumeaux, tamisez la farine dans une bonne casserole, versez l'eau froide lentement en mélangeant régulièrement avec une cuillère en bois. Ajouté le sel, l'huile puis continuer à verser l'eau. 

Cuire à feu moyen tout en tournant le mélange jusqu'à ce qu'il devienne épais.

Versez dans le plat et laisser refroidir environ 3h. 

Faire frire à la poêle, les panisses démoulées et coupées en tranches.

Principes actifs et propriétés

Pour les légumineuses en général
Des études ont associé une consommation régulière de légumineuses à divers effets bénéfiques tels qu’un meilleur contrôle du diabète, une diminution du risque de maladie cardiovasculaire et une diminution du risque de cancer colorectal les recommandations alimentaires américaines suggèrent d’ailleurs de consommer des légumineuses quelques fois par semaine. Enfin, parmi les grandes recommandations de l’American Institute for Cancer Research pour la prévention du cancer, on conseille à la population de consommer majoritairement des aliments végétaux, en y incluant une variété de légumes, de fruits, de légumineuses et de produits céréaliers peu transformés. 

Pour le pois chiche
Le pois chiche, comme toutes les légumineuses, est un aliment naturellement riche en protéines végétales, en plusieurs vitamines et minéraux et en fibres alimentaires. De plus, il est faible en matières grasses, et comme tous les aliments végétaux, il ne contient pas de cholestérol. Pas besoin d’être végétarien pour profiter de sa saveur et de ses bienfaits !

Maladie cardiovasculaire. Une étude chez des animaux hypercholestérolémies (taux de cholestérol sanguin trop élevés) a démontré que la consommation d’une diète contenant des pois chiches pendant 16 jours menait à une diminution des concentrations sanguines de cholestérol total et LDL (le «mauvais» cholestérol), comparativement au groupe contrôle. Ces chercheurs pensent que les pois chiches pourraient faire partie des aliments à recommander chez les personnes aux prises avec une détérioration du cholestérol sanguin. Rappelons aussi que la consommation de légumineuses en général apporte des bénéfices sur le plan cardiovasculaire.

Home Page

L'histoire gastronomique des peuples méditerranéens est pleine de plats, inventé ou importés par les occupants des peuples, puis intégrés dans les territoires.

Parmi la consommation alimentaire primordiale, le pois chiche herbe légumineuse, originaire de l'Est, qui pousse sauvage autour du bassin méditerranéen, occupe une place de premier plan.
 Qu'il suffise de dire que ses graines sont présentes dans les cantines les plus pauvres du latin et en arabe, les peuples lointains parmi eux plusieurs siècles.

Les Arabes, règles du cheval Sicile entre le 9e et le 11e siècle, habitués à l'expérimentation gastronomique, ils moulinée les graines, l'obtention d'une farine mélangée avec de l'eau et cuit sur le feu a donné une sorte de pâte crue, la saveur pas exceptionnel.
 Mais une mince feuille de cette pâte, cuite à son tour dans une substance huileuse, a créé le premier « Panella »: une sorte d'écraser » petite, d'une belle couleur dorée. Le dicton « égal « na paniella »(qui ressemble à un Panella) est en fait référence aux éléments qui ont eu le malheur d'être écrasé sous des poids lourds.

La prérogative du territoire, « Beignets », vous pouvez goûter uniquement à Palerme et ses environs, associés au pain, et représentent le casse-croûte typique de Palerme.
 On dit qu'il y a la ville de Palerme, ancienne ou nouvelle génération, qui n'a pas goûté au moins une fois. Les étudiants et les élèves à l'heure de la récréation, les commerçants, employés, ouvriers, artisans, pendant les pauses de travail. Les beignets de pois chiches délicieux, transcendent, avec leur goût superbe, toutes les différences de richesse et de la culture.

Vous pouvez les acheter dans une série sans fin de « rapide », fixe ou le type de marche, dans les rues animées, dans les quartiers ou résidentiels, dans les nouveaux quartiers de la vieille ville.
Les places de parking dans la rue rapidité avec laquelle ils sont, et toujours à l'heure, les endroits où à certains moments il y a un mouvement important de personnes :
 puis les écoles, les bureaux, les magasins, les églises, les cimetières, et même les terrains de sport les jours qui ont lieu réunions. Dans le passé, le beignet, il est apparu avec le chariot sur lequel un hangar en bois fermé par trois côtés a été monté. Ont été placés à l'intérieur : un poêle en pierre de lave sur laquelle une grande casserole a été utilisé pour la friture, une grande étagère où ils ont fait preuve panelle déjà frit contenu dans des plats en aluminium, un récipient en étain (pot de confitures) avec couvercle perforé au sel utilisé selon la demande du client. Dans un coin, il est apparu un petit tertre de « Mafalda », une forme classique de pain avec le « gigggiulena » et, suspendu à un crochet, les rectangles de papier déjà coupé mo « serviette.

En plus ces derniers temps ont fait leur apparition le « motolape » et mini-fourgonnettes qui équipaient à tous les points, ils portent autour du produit prêt à cuire sur demande, parce que, pour les apprécier correctement, les beignets doivent être chaud.
 Une fois refroidi, bien aromatisé avec un peu de jus de citron, perdent leur goût original. Si vous essayez de les réchauffer alors le résultat est pas le meilleur. Ils vont profiter d'une chaude, point final.

Le sort de beignet est partagé avec Croquettes, ou « cazzilli » comme ils l'appellent communément Palerme Rappelant leur forme phallique.
 Panelle et Croquettes sont inséparables, sont toujours proches et parfois sont consommés ensemble dans le même sandwich.

La contradiction entre les deux aliments est due à la matière première, ils sont faits.
 Les Croquettes, sont fabriqués avec des pommes de terre, humble tubercule importé du Nouveau Monde il y a cinq siècles considérés comme moins traditionnels,. Un mariage, cela, de produits végétaux et cultures différentes.
Tous deux ont été placés à l'intérieur « u cannistru » (le panier) et couvert par un « Mappina » (carreaux de serviette), prêt à frire.
La rumeur court que, jusqu'à quelques années auparavant « pour vérifier la température de l'huile, le panellaio à l'occasion d'adopter un système ...
 nous préférons ne pas se référer (autrement approuvé par les clients) mais a noté que l'état thermique idéal. Puis, fouillant avec quelques skimmers (long manche, manche court, des outils réels du commerce) plongeaient panelle et, tout en agitant, en quelques minutes ont servi les clients prudents en ont suivi avant de près le processus de cuisson.
Un autre produit de « friture » était l'aubergine, toujours crédité comme « pauvre chair de l'homme »:
 coupé « fieddi » (tranches), puis frit, de mettre au milieu du pain ou « caille » (rien à voir avec le volatile du même nom) qui est gravé sur les côtés, laissant tout le haut intact, puis frit, parfaite en été pour un petit-déjeuner de la mer.

L'évolution a conduit à l'émergence de plusieurs rapides, évidemment plus avancé en termes de choix gastronomique, qui sont situés dans plusieurs quartiers de la ville, devenant un point de référence pour les clients dans le « fast-food » à Palerme

Cazzilli

 

1 kg de pommes de terre, 1 gousse d'ail, quelques brins de persil, 2 oeufs, de la chapelure, de l'huile d'olive extra-vierge, du sel, du poivre.

Faites bouillir les pommes de terre, épluchez-les et écrasez-les avec le presse-purée; amalgamez de l'ail et du persil hachés à la purée, en assaisonnant avec du sel et du poivre. Quand la préparation aura tiédi, formez des croquettes ovales et faites-les frire dans de l'huile bouillante après les avoir passées dans les blancs d'oeufs battus et dans la chapelure. Egouttez-les, faites-les sécher sur du papier absorbant, saupoudrez de sel et servez les cazzilli encore chauds.

Panelle,farine de pois chiches