La cuisine typique des Abruzzes

La cuisine typique des Abruzzes a des origines très anciennes et c'est à Villa Santa Maria que naît historiquement la première école de l'hôtellerie, organisée par Ferrante Caracciolo qui réunit les jeunes de la zone dans son château pour leur révéler les secrets de son art culinaire. Et depuis les cuisiniers des Abruzzes, et en particulier ceux de Villa Santa Maria, devinrent fameux dans le monde entier.

La cuisine des Abruzzes utilise ses produits agricoles, sa pêche et ses élevages, cela démontre combien cette tradition culinaire des Abruzzes est importante.

Les plats plus typiques des Abruzzes sont les "maccheroni alla chitarra", qui se préparent en faisant une pat composée de farine et d'oufs, ensuite cet empâtement est étendu sur un cadre rectangulaire en bois sur lequel s'étalent des très fins fils en acier. Les macaronis sont ensuite assaisonnés avec une sauce tomate et ragoût d'agneau.

En cas de circonstances particulières, on prépare plus de 30 plats mixtes composés de viande, de poisson, pâtes et légumes. Cette coutume date de l'an 1800. Tous les plats sont accompagnés de vins produits dans les Abruzzes.

Les principaux plats typiques des Abruzzes plus connus sont : la chèvre "alla neretese", les "mazzarelle alla teramana", le virtù (légumes mixtes), la "cicerchiata", les caggianetti (ravioli farcis de marrons), le scrippelle 'mbusse (bouillon aux crêpes), le "fregnacce", la dinde "canzanese".

GASTRONOMIE 

La cuisine abruzzaine vante de grandes traditions : les cuisiniers qui émigrèrent en France à la suite de Catherine de Médicis , étaient abruzzais et ont contribué à jeter les bases de la cuisine raffinée française. En outre, les chefs qui travaillent dans de grands hôtels du monde entier sortant de la célèbre école hôtelière de Villa S. Maria, un petit centre de la Vallée du Sangro. 
Cette cuisine est caractérisée par les pâtes faites maison, l’excellente viande qui provient des troupeaux des hauts plateaux, les légumes en général et les poivrons en particulier, le poisson de la mer Adriatique, les savoureux desserts et l’excellent vin. 
Les Maccheroni alla chitarra sont la spécialité la plus connue (pâtes aux oufs coupées par un moule appelé “chitarra”), les crespelle mbusse (crêpes cuites dans le bouillon), la soupe de cardons. 
Les meilleures viandes sont les viandes ovines et caprines, mais aussi les bovins et la volaille en général. Les autres spécialités proviennent de la mer : le scapece (poisson frit laissé mariner dans des sauces fortes), la soupe de poisson de Pescara et Vasto. 
Parmi les légumes, on peut mentionner les épinard de mantagne aux vertus salutaires indubitables. Aussi, la production de fromages est bonne : scamorze, ricotte, mozzarelle 
. Parmi les desserts : le Parrozzo de Pescara ( gâteau de farine, amandes, beurre, oeufs et sucre, glacé au chocolat), les “calcionetti (pâtisserie farcie de confiture de raisin , frits et sucrés), pain de l’ours, “ferratelle ( gaufrettes aplaties et croquantes faites defarine, oeufs, sucre, citron râpé, cannelle, cuites entre deux fers brûlants qui impriment sur la gaufre des dessins à relief), les dragées de Sulmona, le nougat mou au chocolat de L’Aquila 
. Les vins sont le Montepulciano des Abruzzes rouge pour viandes, le Cerasuolo des Abruzzes pour le poisson, le Trebbiano des Abruzzes sec de couleur ambrée, pour entrées et poisson, enfin le liqueurs Nocino d’Aielli, le Centerbe de Tocco Casauria, l’Aurum de Pescara. 

Abruzzes (Capitale régionale : LAquila)

Une région du Centre Est de l’Italie, entre montagnes et mer, qui comprend le premier parc naturel d’Europe. La cuisine y est rustique et de caractère. 

Les spécialités de terre ou de mer y sont ainsi très nombreuses : fromages (Pecorino de brebis, Ricotta fumée au genièvre), pâtes (spaghetti alla chittara, Maccheroni), antipasti de légumes (tomates séchées, poivrons, aubergines, champignons, etc), viandes d’agneau ou de chevreau, charcuterie (Mortadella di Campotosto, Ventricina), poissons et fruits de mer (soupe de poisson, poulpes, anchois, calamars). C’est aussi un haut lieu des pâtes artisanales (ville de Fara San Martino). Beaucoup d’épices, comme le Peperoncino (piment) ou le safran (première source de production pour l’Italie) sont utilisées en cuisine. 

Le vin le plus connu est le Montepulciano d’Abruzzo. Des vins blancs comme le Trebbiano ou le Pecorino sont de plus en plus appréciés internationalement. 

L’huile extra-vierge d’olive est l’une des spécialités de la région et se mesure à l’huile de Toscane ou d’Ombrie. 

Le nougat ou les dragées di Sulmona est des spécialités historiques de la région. 

L’huile extra-vierge d’olive est l’une des spécialités de la région et se mesure à l’huile de Toscane ou d’Ombrie 

Les Abruzzes Savoir & Saveurs 

Des ingrédients et des parfums méditerranéens, de la variété et de l'originalité des plats et des produits les plus typiques, de ses racines paysannes et de son pastoralisme, la cuisine abruzzaine a su tirer le mérite d'être à la fois pauvre et de qualité, tout en distillant des saveurs oubliées, de remarquable simplicité. Outre ses spécialités culinaires, la région des Abruzzes offre un choix de produits typiques aussi raffinés et surprenants que ses vins et ses huiles, appréciés des connaisseurs du monde entier. Quelle meilleure fasson de ramener des Abruzzes ce qu'il y a de mieux? 

Des vacances dans les Abruzzes ne permettent pas seulement de découvrir un territoire en grande partie non contaminé, mais aussi d'apprécier une ancienne et forte tradition culinaire, généralement basée sur les ressources alimentaires les plus typiques des différentes zones et proposée aujourd'hui avec amour dans presque tous les restaurants de la région. Outre les fameux maccheroni alla chitarra (maccheroni coupés à la main à l'aide d'un métier tendu de fils d'acier, la "chitarra" et assaisonnés de sauce et de fromage de chèvre), dignes d'attention, les entrées comptent aussi les scrippelle m'busse - saupoudrées de pecorino et de cannelle et cuites dans un bouillon - et le célèbre timbale. Inimitables enfin les virtù, soupe printanière typique de la région de Teramo d'origine très ancienne, préparée en utilisant les restes des provisions d'hiver de légumes secs et de grains mélangés à des primeurs. Les gâteaux typiques et les sucreries accompagnent les fêtes et les traditions locales et comptent la pizza di Pasqua, un gâteau levé qui est béni à l'église la nuit de Pâques ; les ferratelle (ou neole ou pizzelle), gaufrettes préparées avec un fer rectangulaire chauffé au rouge au feu ; les confetti (dragées) de Sulmona; les calgiunitti, beignets en forme de coussinets fourrés de confiture, de pois chiches, de fruits confits, de pignons et de noix broyées, préparés pour la veille de Noël; la cicerchiata, couronne de boules de beignets amalgamés avec des fruits confits et du miel, que l'on consomme pendant la période de Carnaval avec les frappe. Les excellentes huiles d'olive vierge extra et les vins DOC, le rouge Montepulciano d'Abruzzo et le blanc Trebbiano d'Abruzzo ont désormais une qualité élevée et ont obtenu des récompenses internationales. Après le repas triomphent les distillats et les liqueurs à base d'herbes (le Centerbe, le Nocino, la Genziana sont célèbres). Le ratafia, liqueur de griottes fermentées au soleil est peu connu mais très recherché. Les nombreux cuisiniers et chefs abruzzaises qui travaillent dans les autres régions d'Italie et à l'étranger ne font que confirmer l'importance de la gastronomie de la région qui s'étend des Apennin à l'Adriatique. 

Les vins 

Les cépages traditionnels des Abruzzes sont le Trebbiano d'Abruzzo pour les blancs et le Montepulciano d'Abruzzo pour les rouges.
 La réintroduction de variétés mineures a été entreprise récemment (Passerina, Pecorino, Cococciola). Les plus importantes zones de production se trouvent au pied des chaînes montagneuses telles que la vallée du Pescara, entre Popoli et le chef-lieu, les collines au pied des montagnes de Teramo, Pescara et Chieti, la cuvette Peligna et celle d'Ofena. La liste des vins DOC de la région inclut le rouge Montepulciano d'Abruzzo (lequel comprend également le type Cerasuolo, un vin rosé), aromatique et au goût sec et corsé, le Trebbiano d'Abruzzo, un vin sec au parfum délicat, et le Controguerra, dans ses différents types blanc et rouge, se trouvant dans une zone spécifique de Teramo. 

L'huile d'olive vierge extra 

Les oliviers ponctuent de leurs silhouettes singulières les doux paysages des collines des provinces de Teramo, de Pescara et de Chieti.
 L'huile vierge extra DOP produite dans ces zones (et en particulier à Loreto Aprutino, Campli, Moscufo, Lanciano, Fossacesia et Guardiagrele) peut aisément être comparée aux meilleures huiles italiennes. Une traditionnelle préparation maison se trouve aujourd'hui dans les restaurants également. Il s'agit de l'"olio santo" (huile sainte), une huile de première pression dans laquelle on fait macérer du piment et qui peut réserver des surprises aux imprudents. 

Les pâtes 

Dans la région des Abruzzes se trouve une des capitales mondiales de la production de pâtes, Fara San Martino, le bourg se trouvant aux pieds du versant oriental de la Majella où les eaux très pures de la montagne ont favorisé depuis les temps les plus reculés l'installation d'une florissante industrie spécialisée dont les produits connus et renommés arrivent sur les marchés du monde entier.
 L'excellent blé dur des collines et les eaux limpides des montagnes des Abruzzes font des pâtes un point d'honneur de la gastronomie régionale. Parmi les pâtes faites maison, les maccheroni alla chitarra sont célèbres. Leur nom est dû au métier de bois tendu de fils d'acier (la guitare), utilisé pour les couper ; c'est un instrument que l'on trouve dans les maisons de la région. 

.Les charcuteries typiques 

La préparation du porc permet la fabrication d'excellents jambons de montagne et d'une grande variété de saucisses et saucissons, à commencer par les saucisses présentes partout, avec la variante savoureuse au foie, et qui sont souvent conservées à l'huile ou dans la graisse.
 Parmi les saucisses et les saucissons les plus caractéristiques, il faut signaler avant tout le saucisson type Aquila (maigre et au hachis fin, plat et sec), le jambon fumé d'Introdacqua et de Cansano, la savoureuse mortadella di Campotosto, appelée également "coglioni di mulo" (couilles de mulet), la ventricina, un saucisson frais à tartiner sur du pain produite dans les montagnes de Teramo, et la ventricina de Vasto, saucisson original sec à gros hachage, assaisonné de poivron rouge séché haché, doux et fort, et de semences de fenouil. 

Les fromages typiques 

Dans une région où l'économie se base sur le pastoralisme, il est normal de s'attendre à un domaine excellent en ce qui concerne les fromages.
 L'élevage ovin est en effet le plus répandu et a donc un rôle important dans la gastronomie régionale du pecorino (frais ou affiné) et de la ricotta de brebis, qu'il est possible d'acheter directement aux bergers. Entre les variétés locales, il faut noter la giuncata des montagnes de Teramo, fraîche et très parfumée. Aux pieds du Gran Sasso il est possible de goûter au cacio (ou pecorino) marcetto. Farindola est le centre de la production du fromage de chèvre, à consommer très frais. Un mélange de lait de vache et de lait ovin est utilisé pour produire la caciotta, quelquefois assaisonnée de piment fort local. Les traditionnelles scamorze sont au contraire à base de lait de vache (quelquefois mélangé à du lait de chèvre); elles se mangent crues ou cuites au feu de bois ou au four. D'extraordinaires caciocavalli de lait cru sont préparées sur les hauts plateaux majeurs de la Majella

Les truffes 

La région des Abruzzes est une des plus importantes en Italie pour la production des truffes :
 durant des années fournisseur principal "occulte" de marchés historiquement plus importants, elle impose aujourd'hui sa propre identité de terre de production de produits excellents. Les principales zones de récolte sont la Marsica, la zone de Teramo, l'Aquila et la moyenne vallée du Sangro. Le précieux tubercule n'est pas uniquement utilisé en cuisine, mais aussi dans la préparation des saucisses et des huiles et des fromages aromatisés. 

Le safran 

Le haut plateau de Navelli, entre les massifs du Gran Sasso et du Sirente est le centre d'une des plus intéressantes productions traditionnelles des Abruzzes.
 Tiré des stigmates du Crocus sativus, conservés entiers et séchés, le Safran DOP de l'Aquila (produit dans les communes de Navelli, Civitaretenga, Caporciano, San Pio delle Camere et Prata d'Ansidonia), il est unanimement considéré le meilleur au monde. 

Les viandes 

Comme pour toutes les terres à forte tradition d'élevage du mouton, la viande ovine joue un rôle important dans la gastronomie des Abruzzes ;
 l'agneau et le mouton en particulier, cuits au feu de bois ou au four, sont les viandes les plus consommées de la cuisine régionale. Très prisées par les paysans et par les bergers, les minces brochettes de viande ovine cuites au feu de bois ont une grande diffusion et beaucoup de succès. À base de viande ovine également les préparations d'abats, enroulées en étroites paupiettes dans le gras des abats et cuites à la broche. Un gigot très relevé et un excellent ragoût sont typiques des montagnes des Abruzzes et se trouvent dans les régions de L'Aquila et de Teramo. La grande qualité des pâturages de montagne des Abruzzes donne des viandes de beauf, de veau, de lapin et de porc d'excellente qualité également. Parmi les préparations les plus originales, un bouillon de porc particulier typique de la province de Teramo préparé avec le museau, les pieds, la cote et la couenne, la dinde et le lapin servi en succulent ragoût au vin blanc. Dans la partie méridionale de la région, le foie à la mode de Lanciano est un plat traditionnel préparé dans une casserole en terre cuite et assaisonné de sauge et de piment. 

Les poissons 

Excellent et toujours frais, le poisson de l'Adriatique est naturellement à la base de la gastronomie du littoral abruzzain.
 La cuisine simple de la côte utilise les sardines et les anchois pour la préparation des pâtes et de timbales ; ils sont aussi consommés frits dans la poêle. Les restaurants du littoral proposent tout type de poisson cuit à l'eau ou au four. Le brodetto en particulier est une plate caractéristique de la région. Il s'agit d'une soupe de poissons relevée composée de : fruits de mer (moules, petits coquillages et autres), langoustines, seiches, morue, rougets, rascasses, mugets, soles et émissoles et qui est préparé de manière légèrement diverse en allant du nord au sud du littoral régional. Dans la partie septentrionale de la cote abruzzaine, le brodetto alla pescarese se prépare en respectant des cuissons différentes selon les différents types de poissons : les derniers à passer à la poêle sont les rougets et la morue. Dans le brodetto alla vastese au contraire, tous les ingrédients sont cuits dans une casserole en terre cuite en respectant le même temps de cuisson. Pour les deux recettes, l'emploi d'huile d'olive, de tomate, d'ail et de piment est fondamental. Sur le littoral de Chieti on sert le poisson frit et conservé dans le vinaigre après avoir été saupoudré de safran de Navelli. 

Les dragée de Sulmona 

Blanc pour les mariages, argent pour les 25es anniversaires bleus ciel ou rose pour les baptêmes, rouge pour les remises de diplômes, vert pour les fiançailles, lisses ou rugueux, ronds, ovales, en forme de larme ou de cœur avec au centre amande, noisette, graine d’anis, bâtonnet de cannelle, grain de café, pistache, chocolat...
 Un carnaval de saveurs à redécouvrir ! On n'imagine jamais vraiment qu’il puisse exister autant de dragées différentes, autant de formes, de couleurs et de goûts pour ces bonbons toujours présents dans les grands moments de la vie italienne. 

Recettes

 

Ail Rouge de Sulmona

Agneau de l'Italie centrale

Agneau en ragoût

Agneau au vinaigre balsamique

Agneau aux oeufs et fromage

Agnello alla pecorara

Antipasti di mare Apéritif   à   giuliese

Arrosticini

Artichauts farcis

Aubergines frites, le thon et les chèvres

Baccala 'All'aquilana

Baccala de Noël

Bocconotti

Brodetto à la Vastese

Brusquette   ail

Bucatini au merlan

Bucatini sauce a l'agneau

Bucatini a la sauce d'agneau 2

Bruschetta   avec la saucisse

Calcionetti

Cassata di Sulmona

Confetti de Sulmona

Caggionetti

Cannarozzetti court au safran

CannelLoni à la mode de Abruze

Cannelloni de l’Adriatique gratinés

Cannelloni a la courge

Cannelloni gourmands

Calamar où encorne alla Francavillese

Cardon de Noel

Cassata de Sulmona

Cellucci

Ciambotta

Cicerchiata de Abruze

Chevre neretese

Crescia sfogliata

Cotes de porc aux raisins

Crostini alla chietina

Daube de Brebis

Dinde farci

Épaule d'agneau à la menthe

Ferratelle d'Abruze

Farfalle à la roquette

Fiadone (spécialité Abruzzes)

Filets de rougets vapeur à la sauce à l’ail

Filets de rouget aux poivrons grillés

Filet mignon de porc aux poires et gingembre

Flan de Cèpes

Flan de epinards

Fregnacce à la mode des Abruzzes

Frits de Pommes de terre  

Fusilli mediterranei 

Fusilli sauce pour lièvre

Fusilli avec petits pois frais et crevettes

Fusillons (fusillioni) avec aubergines

Langoustines safrané

Papilliotes de pâtes au safran et courgettes caponata et purée d'aubergines

Filet de lapin dans la croûte

Filets de porcaux  sel

Filet de lapin dans la croûte

Filets de truite à Mollica Di Pane Aromatique

Fracchiata Abruzzes

Gâteau Scampi (langoustines)

L'oignon plat   Fara   Filiorum  Petri

Le Cipollata, plat paysan traditionnel.

La salade de fruits de mer

Les principales coupes de porc

Lotte à la fondue de poireaux

Lotte au safran

Loup de mer avec la crème d'asperges

Mbusse Scrippelle ' crêpes

Timbale scrippelle Abruzes

Macheroni al ragù d'agnello e peperoni

Chevre a la Neretese

Macaronis farcis

Mazzarelle à teramana 

Melon glacé

Minestra di lenticchie

Moules au safran

Moules farcies

Mortadelle  de   Campotosto

Nougat   d’ Aquila

Olaci   fritta ta   (épinards sauvages)

Œufs brouillés aux champignons et aux tomates

Pâtes artisanales spaghettoro" et "fusilloro"

Pâtes fraîche au tho

Pâtes pour pizza au de pommes de terre

Patellette

Parrozzo d'Abruze

Pastuccia

Penne aubergine pancetta

Découper une voilaille

Dinde  façon canzanese

Papillottes de poulet à l'italienne

Parmigiano Reggiano Mousse à la grenade

Pizza de Lanciano

Pizzelle

Penette   avec brocoli et truite fumée

Poulet farci désosser

Poulet farcis Abruze

Porc 'Ndocca' ndocca 

Pigeon "Gina"

Pommes de terre et saucisses Tarte

Poulet sauté aux olives

Poulet au tomates et poivrons

Poulet au safran

Paupiettes de  morue "Mammarita"

Raviolis de farine intégrale aux fenouils et aux tomates

Raviolis de ricotta en sauce 

Ravioli à la farce d'agneau

Rigatoni au four avec mozzarella

Risotto de pommes de terre

Risotto parmigiana

Rouget parfumé

Rôti de lotte au four

Salade de fruits de mer

Sarde(ou anchois) au four

Sauté d'agneau au fromage

Sassi D'Abruzzo

Scampi à la diable

Scampi À L'ail

Scripelle mbusse

Sorcetti vert (gnocchi)

Soupe de spaghettini aux haricots blancs

Soupe d'orties

Chardons soupe Recette de Noel

Soupe de crabe épicé

Sauce ancienne Abruzzes

Spagheti aux palourdes nature

Seiches façon Sanvitese

Sfogliata di mele  (tarte aux pommes)

Spaghetti aux coquillage

Spaghetti à la Giulianova

Spaghetti à la marinara

Spaghetti carbonara au thon

Spaghetti sauce aux anchois et à la crème

Spaghetti alla chitarra

Sole   giuliese

Spaghetti aux filet de poisson

Spaghetti con gamberi e funghi

Spezatino di castrato

Stufato di verdure Abruzzese

Spumini

Sugo alla diavola sauce épicée

Tagliatelle avec la sauce de lievre

Tagliatelles à la truffe

Tagliatelles de courgettes et lotte, copeaux de Parmesan

Tagliatelle thon et asperges 

Tagliatelle au ragù de pintade

Tagliatelle au ragoût de cailles

Tagliatelle aux crevettes asperges et saumon frais

Tagliatoni safranée jambon asperges

Tagliolini aux moules et courgettes

Tarte au riz

Timballe aux herbes et champignons

Timbale et le riz et champignons

Tonnarelli au ragout de thon frais

Tortelloni à la ricotta et aux épinards gratin

Tourte "Fiadone"

Tourte au jambon et fromage

La tarte aux pommes et citron

Tourte de légumes et ricotta de chevre

Tripes olives champignons

Tripes Pennesi

Troccoli ou spaghetti allo scoglio

Vino d'Abruzzo

Saffran

Scapece   à la  Vastese

Fromages

Huile d'olive extra

Truite à la  Ducale

Truffes

Timbale au blanc de poulet et brocolis

Rougets habillés avec du jambon

Recettes d'Abruze en italien

 

 

Pescara ville D'Aabruzze

Pour visiter et voir Vasto

Abruzes, Un voyage en moto

Camping Abruzze ....

.Itinéraire Touristique de Abruzzes 1

Abruzzes : le pays des châteaux

Moteur de recherche interne avec Google    

Meteo Giulianova

Panarde

L'alimentation du peuple des Abruzzes, jusqu'au début du '900, composée de haricots, le maïs, le blé, les légumes et les pâtes faites maison   (saigne) . Rarement a consommé de la viande, surtout le poulet et le porc.  Le  Panarde, une  page importante dans l'histoire des traditions populaires des Abruzzes et embrasse un modèle culturel qui va de la dévotion,  religieuse  au psychologique socio-économique ,  Peut-être que l'étymologie du mot est une contraction de pain et de lard mots, il est un fait, cependant, que le Panarde se composait d'un banquet gargantuesque où a été consommé d'énormes quantités d'aliments considérés comme rares et précieux, jusqu'à 50 cours :  apéritifs, le bouillon de poulet, pâté, tartes   (le grand « Caller de bouillie"), viandes rôties, légumes, fromages, viandes, fruits et pâtisseries.  Une orgie alimentaire réelle, dont la récurrence est de 17  janvier  dans la fonction de dévotion de Santo Antonio   Abate, un festival qui a coïncidé avec le moment de la mise à mort du cochon, et non pas seulement, en fait, il était aussi le moment le plus propice de l'année où  polycopier  des maisons paysannes étaient pleins de précieux  atouts :  la récolte du blé, la récolte.  Pendant ces périodes, il était d'usage pour les familles riches offraient un banquet à la classe la plus pauvre, qui, pour un long moment, oubliant la misère habituelle.  En vertu d'un profil psychologique, cette célébration alimentaire représentée, dans la culture paysanne, un moment où vous desserré les tensions en attente de la récolte qui a assuré leur survie et leur a également représenté un hommage au saint patron qui a demandé la bénédiction de la nouvelle campagne agricole.  Les conditions économiques améliorées qui ont eu lieu après la Seconde Guerre mondiale, ont étendu le concept de Panarde, ce qui signifie la performance de la richesse à travers la présentation de plusieurs cours.  Ce chapeau cognitif est de souligner combien il est important de relancer et de réévaluer les plats et le menu historique des traditions gastronomiques des Abruzzes.  De nombreuses entreprises du secteur ont introduit le thème de  Panarde  dans leur offre touristique grâce au rôle fondamental de l'Institut   Alberghiero  de Villa Santa Maria qui fonctionne comme un laboratoire permanent d'étude, de recherche et d'innovation.   Hospitalité   Institute  partenaire est la prestigieuse Académie des cuisines italiennes qu'il a  faite  avec sa contribution à la bouche, des plats  banquets gargantuesques.  Parmi les  panards « historiques» méritent une mention l'un des 800  donnés  par un gentilhomme de L' Aquila  en l'honneur de   Scarfoglio, d'Annunzio,   Serao,   Michetti,   Melocchi  et d'autres excellents hôtes Abruzzes et   napoletani. Le   banquet  était composé de 28 cours et chaque cours a été salué par une salve de canon, les plats étaient nombreux et importants et donc le " Panarde« garde, armé d'un fusil, il contrôlait tout mangé tout avec l'expression sinistre "magnétique ou vous   épargner"!  Il était une blague drôle.  1994   a  été l'année où il a été rappelé, pour la première fois, l' Panarde   Institut   Alberghiero  de Villa Santa Maria à des fins éducatives et culturelles.  L'événement a été  pris  par la télévision régionale et nationale, Rai International, de   Canale  5 et cuisine   Villesi  Canada, en Australie et aux Etats-Unis bombardé avec des appels téléphoniques l'Institut   Alberghiero. Fu  recréé l'environnement de la fin '800 avec des costumes et de la musique et ne pouvait pas manquer la présence du  « gardien  Panarde" ...  Échappement armé de fusils, et la reprise de volée du canon a été remplacé par un tambour de rouleau et le rendement de l'un des participants au banquet qu'il était raillé avec des cris de traître ...  Les plats servis étaient 51.  Il y a plus à dire, mais je vais arrêter ici avec une description, vous ne pouvez pas manquer, le   Panarde   Abruzzes  qui implique strictement huit entrées maigre, cinq soupes dans un bouillon, quatre plats de viande bouillie, six démarreurs de graisse, une décoction chaude à base de plantes   Majella, quatre soupes, huit plats de viande rôtie, légumes de saison cinq, cinq fromages, quatre gâteaux de Val di   Sangro, et les nouilles enfin l'ail, l'huile neuve et   diavolicchio  en  abondance.  Le Panarde ...  Exaltation de la nourriture elle-même qui célèbre le travail de l'homme, même glorifient les valeurs non-chrétiennes et honore saint Antoine, saint patron des animaux de ferme.  Je remercie chaleureusement le   Kaos .. Il gastronomique   elf  ...   le  sommelier ...   le  chef ...   le  prof   ....  Carlo   Miscischia  de me présenter à la source à partir de laquelle je pris cette tradition spectaculaire Abruzzes et indirectement Prof. Antonio   Stanziani  livre auteur et chef et professeur de l'Institut de l'hospitalité Villa   SantaMaria  et auteur de nombreuses publications historiques et gastronomiques.


Un des plus anciens événements traditionnels de la   Ciociaria  est sans aucun doute   LE   Panarde  que chaque année, à l'occasion de la fête de   S  Rocco, le 16  août, est renouvelé à Villa Santo Stefano   ( Fr).

Elle consiste à la cuisson et la distribution de pain et de pois chiches au peuple, aux étrangers et aux touristes.
L'événement a ses propres rituels et règles ont été finalisées à temps pour les habitants de Villa est un mélange du sacré, la tradition, les souvenirs et le plaisir.
Dans les premiers jours d'août, les femmes blanches plusieurs tonnes de pois chiches, les libérant du sol et des résidus herbacés.  Le 14 août, les maîtres de maison avec dix-sept agents, les mettre à tremper dans trente chaudières de cuivre et de préparer les feux avec du bois de chêne sur la Piazza Umberto I.
Deux heures du matin du seizième jour, les feux sont allumés et commencent la cuisson.  À la mi-cuisson, il faut l'assaisonnement avec galon d'huile d'olive, le sel, le poivre et le romarin.
A   midi, le 16, lors de la procession, l'archiprêtre bénit les chaudières, le pain et la fin du rite commencé la distribution aux familles en fonction du montant des offres.
Dans le même temps Panarde est distribué aux résidents dans le pays, aux étrangers et aux touristes affluents chaque année pour assister à la cérémonie et déguster de délicieux légumes.
Pendant ce temps, dans le cimetière de l'église paroissiale, viennent les préposer en costume traditionnel, avec un pot de cruche et reçu par les pois chiches maîtres et du pain et entendu l'adresse du destinataire, avec l'ajout d'un surnom, courir à la maison désignée pour livrer le Panarde.
Après la distribution, le commissaire-priseur invite ceux qui à tort, n’ont pas reçu les pois chiches de se présenter au centre.
L'événement a ses racines, probablement jusqu'au XVe siècle, lorsque l'apparition fréquente en Italie des fléaux et des épidémies, souvent importées par des troupes étrangères, entraînant famines poussé les populations médiévales et les communautés à donner, dans les festivités anniversaires de saints, un repas chaud au pauvre composé de pain et de légumes.  Et très probablement le Panarde a été créé comme un acte de charité envers les nécessiteux, il peut aussi être vu du fait que jusqu'à il y a quelques années, la tête de la liste de distribution sera incluse les pauvres à qui il a été distribué gratuitement.