Home Page


Le vrai pain de Ferrare

Connu depuis 1536, où il fut créé en l’honneur du duc de Ferrare, ce pain présente une forme de X, épaissi au croisement des deux branches.

Mélanger 500 gr de farine blanche, 50 cl d’huile d’olive, du sel, 15 gr de levure et 175 cl ou plus d’eau. Bien pétrir et laisser monter.

Diviser en pâtons. Donner la forme. Laisser monter.

Enfourner à 220° pendant 25 min.

Coppia Ferraraise Igp

Le Coppia Ferraraise (appelé 'ciupeta' en dialecte) fait partie intégrante de la culture et de l'histoire de la ville de Ferrare, comme en témoigne la bibliographie qui relate le rapport existant entre le pain et la ville. C'est au travers des nombreuses histoires souvent liées à la pauvreté que c'est construit l'histoire de ce type de pain si particulier que les statuts communaux de 1200 n'acceptaient que s'il était emballé dans des formes garnies de petits ourlets, sans nul doute les ancêtres de la Coppia Ferraraise classique. Les formes originales de 'pain tordu' sont citées dans les fastueux banquets que les ducs d'Este organisaient à l'époque de la Renaissance. La compétence et le professionnalisme des artisans boulangers ont contribué à garder intacte la qualité de la production typique aujourd'hui présente dans toute la province.

Le pain Coppia Ferraraise peut accompagner un vaste de gamme de mets, notamment les légumes. Servi avec un filet d'huile d'olive il devient un hors d''uvre délicat.

La Coppia Ferraraise est formée de deux morceaux de pâte attachés l'un à l'autre et ayant en leur centre la forme d'un ruban. Chacune des extrémités du ruban est tordue de manière à former un éventail à quatre cornes dont les extrémités sont ce que l'on appelle les croûtons. Le poids de chaque forme varie entre 80 et 250 grammes, sa couleur est dorée et teintée de marbrures blondes, son odeur est intense et ‘appétissante

La Coppia Ferraraise a une saveur délicate et parfumée

Zone de production

La zone de production englobe tout le territoire de la province de Ferrare

Enregistré au niveau européen par le règlement CE 2036/01 du 17 octobre 2001 publié dans le Journal officiel de la communauté européenne L275/9 du 18 octobre 2001

Renseignements ultérieurs

Coppia Ferraraise Igp

 

 

Le pain de Ferrare, a reçu une reconnaissance pour les IGP (Identification Géographique Protégée) de la Communauté européenne.

Ses origines remontent à l’Antiquité. Avant le douzième siècle Ferrara pain était emballé dans des pains. Avec «Statuts Ferraraise " de 1287 ont été adoptées des règles strictes pour sa préparation ; il semble que seul en 1536 fait sa première apparition du pain " tordu ou intorto " (c’est à dire un couple) lors d'un dîner offert par le duc de Ferrare Messer Giglio. Toujours en 1694, le savant historique Antonio Frizzi, rappelant la sophistication atteint par les boulangers de Ferrare dans le paquet de pain, a parlé de différents types de farine et de diverses espèces de «formes» qui au-delà de la notion monotone de pain, fait d'élégance (non seulement une question d'esthétique mais aussi fonctionnel) qui le distingue de tout autre pain.

Le célèbre couple (« ciupeta " ) Ferrara a un corps central appelé un nœud ou une bande (« grop " ) à partir de laquelle s'étendent deux croûtons (le " curnit «) qui, en bobines, se terminant par un point. Croquant ou moelleux, avec ou sans huile d’olive, le pain Ferrara est une grande fierté pour la gastronomie italienne

Quel est votre secret ? En particulier, la qualité de l’eau et des matières premières utilisées, le degré d’humidité de l’air, le système d'usinage et de la levure et de la température correcte du four.

La spécialité de Ferrare, et surtout le couple, a obtenu un grand succès dans plusieurs événements gastronomiques internationaux au cours de laquelle un véritable laboratoire des maîtres du pain blanc a pétri et cuit un couple de Ferrare directement sous les yeux du public enthousiaste.

En passant par une boulangerie à Ferrare, on ne peut pas résister à l'attrait de l'arôme intense avide de de pain fraîchement cuit dans l’air, pénétrant, gai et appétissant. Il a également écrit de Bachelli : «C'est le meilleur pain du monde. "