Moteur de recherche interne    

 

Recettes régionales italiennes - Umbria -Ombrie

Terre de tradition et d’authenticité, ce terroir regorge de richesses… Des vins réputés aux vinaigres balsamiques rares, Cette région compte 904.000 habitants et s'étend sur 8.456 km².

Recettes Ombrienne

Asperges fraîches et sauce à l' estragon

Agneau aux aubergines

Acquacotta à l'ombrienne

Aubergines au four au fromage et au basilic

Aspic de porc de Norcia

Attorta

Blanc de poulet avec sauce à la crème tomates

Brochettes de porc marinées  

Brochettes de   sanglier   et   pecorino  

Brustengolo Recette de cuisine Umbra

Bucatini   sauce légère  

Bucatini ou pennes  à la sauce mortadelle

Canard de Barbarie en porchetta

Canard   aux tagliatelle

Canard sauvage avec la sauce

Cannelloni duchesse

Cannelloni farcis à la ricotta

Cannelloni à la ricotta et la morue salée avec de la sauce de chou-fleur parfumée aux anchois

Cannelloni avec la viande de bœuf

Cannelloni au fromage de chèvre frais et au pesto d’épinards

Cappeletti d'Ombrie

Chou vert aux saucisses

Ciaramicola dessert

Le Ciriole

Les fleurs de courgettes farcies 2

La polenta de châtaignes

Ciriole aux champignons Peuplier 

Le céleri noir de Trevi

Corégone avec Sauge

Linguine au Corégone 

Côte de veau au truffes

Côtes de porc à la spoletina

Côtelettes d'agneau frits  

Courge spaghetti aux   Guanciale  (lard de bajoue)

Crescionda di Spoleto 

Crème de lentilles aux champignons

Crème de cèleri verte

Crème d'épinards

Crêpes,champignons fromages

Crespelle   aux asperges    

Crocantini

Croquettes de poulet

Crostata de Orties

Crostata alla ricotta  

Cuisses de poulet au barbecue

Des morceaux de   poulet avec   parmesan   et   pignons de pin

L'épeautre di Monteleone di Spoleto DOP

Escalopes de porc

Escalopes au vinaigre Balsamique

Escalopes de veau au Marsala, champignon

Flan d' orties

Flan de Cèpes

Focaccia   aux oignons   rouges

Foie de lapin aux carottes

Fusilli au pesto des courgettes

Fusilli au jambon et aux poireaux

Frittata de Pâques

Omelette aux truffes de Norcia  

Omelette aux truffes 2

Flan de persil

Fromage Umbria

Garganelli saucises de Norcia courgettes

Garganelli à la tomate, roquette et saucisses

Gâteau de farine de châtaignes 2

Girandole de pâtes aux légumes  

Gnocchi aux cèpes

Gnocchi a ragoût

Haricots verts aux oignons

Haricot de   Trasimeno

Huile d'olive vierge extra

Jarret de veau garni avec polenta et gratin de fenouils

Jambon de Norcia

La trouffe

Le beignet de fleur de courgette

La polenta de châtaignes

Lapin désossé en porchetta

Râbles de lapin farci

Lasagnes aux champignons forestiers

Lenticchia di Castelluccio di Norcia Igp

Lentilles con Cotecchino  

Purée de Lentilles avec du pigeon

Pintade aux lentilles

Lentilles avec des saucisses 

Lentilles di Casteluccio à l'étouffée

Lentilles de Castelluccio à l’étouffée et agneau

Soupe aux lentilles alla  Castellucciana 

Lentilles   avec   la patte   de   porc  

Les principales coupes de porc

Lièvre chasseur

L'épeautre dans la cuisine

Mafalde corte aux lentilles

Mafaldine à la fricassée de lapin

Maltagliati au pigeon

Maltagliati aux artichauts et poulet grillé

Maltagliati con zucca

Maltagliati au lièvre aux poivrons

Norcia, Produits typiques

Oignon di Cannara

Olives noires à l’écorce d’orange 

Omelette, fritata aux artichauts  

Origine  de roveja  

Risotto aux   roveja  

Pane di Strettura

Préparation   olives vertes   en saumure  

Paccheri courgettes tomates poissons

Panzanella           

Pain à l'épeautre

Panpepato    

Pappardelle   alla Norcina  

Papardelle aux perdrix

Pappardelle avec la Dinde   

Parmesan vinaigre balsamique 

Pasta alla   Porcara  

Pâtes fraîches à la mode de Spolète     

Pasticcio de viande et des saucisses  

Penne de farine d'epeautre à la tomate et la rouquette

Pigeons à Todina

Pizza   de polenta

Pizza rustjque à l'oignon

Poêlée d’écrevisses    

Poulet farci désosser

Raviolone al tuorlo di uovo e ricotta

Risotto   aux figues   et   jambon

Riz aux fenouils

Risotto Mirabelles Pigeons

Risotto melone

Risotto aux   truffes noires de Norcia gratinée

Rocciata di Assisi

Rouleau à l’italienne 

Roule de jambon farcis en croûte

Salade ombrienne à la Truffe

Soupe d'oignons

Soupe : cipollata d' OmbrIe

Salade de Melon  

Sauce Umbricelli du  Trasimeno

Soupe de lentilles

Soupe de lentilles aux pommes de terre

Soupe de borlotti frais et fenouil sauvage et pancetta 

Soupe d’épeautre

Saucisses et raisins

Spaghettis aux asperges sauvages

Spaghetti à la rochette et petit sale  

Spaghetti mimosa

Spaghetti alla nursina

Spaghettis aux truffes a la Norcina

Spaghetti col ' rancetto '

Spezzatino 

Spaghetti con zucchine in fiore e speck Guanciale

Strangozzi ou Stringozzi de Spoleto à la ricotta

Tarte fine de morue  

Tagliatelle   à la ricotta   et   à la truffe noire   de Norcia

Tagliatelle de   Spoleto  

Tagliatelles aux trouffes 

Tartines de foies de volaille

Tegamaccio De Trasimeno

Torcolo Umbro

Torello  alla   Perugina

Tarte ricotta courgettes  

Tourte de marron de Vissani

Tozzetti

Tranches de morue à l’étouffée avec céleri et pruneaux

Truite farcie  

Salade, tripes de veau avec des haricots de Lac  Trasimeno

Smulicata

Soupe   fagiolina   et   crevettes   du lac  

Soupe de mouton

Taccozze avec de la viande  

Tajiulini (tagliolini) à la saucisse de foie

Travers de porc au vin blanc

Vins Ombrie

 

Tourisme - Ombrie

 

Prendre de Terni  Valnerina route nationale, vous atteint après seulement 7 km de la Cascade  delle  Marmore, certainement une étape importante pour toute personne qui décide de visiter la beauté naturelle de l'Ombrie.
La cascade delle  Marmore est une œuvre artificielle d'hydraulique en raison des Romains ;  la rivière  Velino, en effet, élargie au cours des années avant 290  JC dans une vaste zone des eaux stagnantes, marécageuses et malsaines.  Afin de drainer cette eau, le  Curio  Dentato a creusé un canal qui Envoie vers la falaise  Marmore, et de là  a  fait le tableau de bord, avec un saut de 165 mètres, au-dessous du lit de la rivière Noire.
Le bond spectaculaire de  Marmore a inspiré poètes et artistes de toutes les époques :  Virgil dans ' « Ennéade », Cicerone et  G. Byron dans «  Childe  Harolds Pèlerinage ».  Depuis environ 50 ans, les eaux de la cascade sont utilisées pour alimenter la centrale hydroélectrique  Galleto.
La cataracte horriblement belle inégalable mentionnée par Lord Byron, il a toujours été une source d'inspiration pour les artistes, qui ont représenté et je chantais la majesté, la puissance, le bruit assourdissant.  La première preuve de  Marmore dans l'histoire littéraire remonte à l'époque romaine :  Virgile, dans le septième livre de l'Ennéade, raconte une « vallée de forêts sombres et entre les arbres d'une rivière qui rugit et tombe sur de grosses pierres » .  Même Dante Alighieri dans le vingtième cantor du Paradis écrit :  « Pour entendre semblait murmurer d'une rivière - qui descend clairement de  pierre en  pierre - montrant la richesse de sa montagne » se réfère probablement à la chute d'eau.
Mais il est seulement depuis le début des années 1600 que la chute d'eau commence à acquérir un rôle important dans la culture figurative et de la poésie européenne, frappant l'imagination des poètes, des  peintres et designers, en particulier les  peintres

<<Lisez tout >>

 

Attorta

L'attorta est typique dessert de l'Ombrie (ville de Spoleto) constitué d’une pâte feuilletée rempli de pommes et d'autres ingrédients, roulé sur lui-même dans une forme de spirale. 

  <<Lisez tout  >>

Brochettes de porc marinée

Détaillez la viande en pavés de 4 x 4 environ.
Saupoudrez-les de sel, poivre, une bonne pincée de girofle
 en, 1 pincée de Cayenne.
Mouillez avec l'huile d'olive, remuez pour enrober tous les, laissez macérer pendant 30 minutes ou plus.

<< Lisez tout >>

 

 

Cannelloni avec la viande de bœuf


Dans 2 l d’eau bouillante salée, sans huile, fait cuire les cannellonis a dente (3 min). Égouttez-les. Les étalé entre, deux essuient de cuisine pour le faire sécher. (pour pas que ça colle) 

<<.Lisez tout >>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Terre de tradition et d’authenticité, ce terroir regorge de richesses… Des vins réputés aux vinaigres balsamiques rares, Cette région compte 904.000 habitants et s'étend sur 8.456 km². Son chef-lieu est Pérouse, ville où le chocolat est en fête chaque année à l' Eurochocolate. Principalement vallonnée et montagneuse, c'est la seule région à ne pas être baignée par la mer. La terre de François d'Assise se définit par un rapport fusionnel entre ses habitants et la nature.
la cuisine, simple et naturelle, est composée d'ingrédients frais locaux :
agneau, gibier ou porc rôtis à la broche, poissons d'eau douce et fruits.
Mais les deux produits phares sont l'excellente huile d'olive et les truffes noires que les Ombriens utilisent partout !
Ils raffolent aussi des herbes aromatiques, des confiseries et des recettes épicées comme le pan pepato - pain sucré poivré.
Enfin, l'Ombrie possède quelques bons vins dont le Torgiano.
La culture gastronomique de l’Ombrie n’a jamais vraiment franchi les frontières de l’ Italie contrairement à celle de Toscane. C’est une cuisine surtout régionale, savoureuse, simple, basée essentiellement sur le respect des produits de la région. Parmi eux, on distingue l’huile, surtout celle de première pression qui rend si savoureuses les bruschette. Autre antipasti : la charcuterie (celle de Norcia), faite à partir du « porc tavelé », une espèce rare, menue et particulièrement succulente. Les croûtons au foie de volaille ou les jambons Capocollo à l’ail et au poivre compléteront votre assiette.
Paysage vert de collines, l’Ombrie propose des champignons d’une qualité exceptionnelle.
Pierre d’angle de la cuisine régionale et en particulier des primi piatti, la truffe noire provient du triangle Cascia, Spoleto et Norcia.
Il faut avoir goûté au moins une fois les spaghettis al tartufo ou les spaghettis alla norcina, plus élaborés, accompagnés d’une sauce à l’huile d’olive d’Ombrie, de truffe noire râpée et d’un soupçon d’anchois…
Une merveille !
Les truffes parfument de nombreux autres plats, notamment le gibier, mais aussi des viandes d’élevage pour des recettes simples et goûteuses, en général grillées au feu de bois et aromatisées généreusement, voire agrémentées de fenouil ou de marjolaine.
Question poisson, l’Ombrie compense l’absence de débouché maritime par la présence du lac Trasimène, riche en brochets, truites, carpes à cuire au feu de bois et appelée Régina in porchetta…
Accompagnement indispensable :
les lentilles de Castellucio qui proviennent encore de la région de Norcia ;
petites et exquises, elles sont, avec la truffe noire et les funghi porcini (toujours les cèpes…), le fleuron des contorni du terroir.
Les desserts ne sont pas moins légers…
Essayez le torciglione, gâteau de montagne à base de farine, d’amandes et de sucre.
Mais aussi le bustengolo, sorte de polenta au citron, pommes et pignons de noix !
Et évidemment les chocolats de Pérouse.
Les boissons ne sont pas très variées, aussi l’Ombrie compense ce manque par la qualité de l’offre.
Les vins rouges (amelia, rubesco) et les blancs (trebbiano ou le célèbre orvieto classico) ainsi que les liqueurs (sacrantino, vinisanti) sont très appréciés.

 

Un parcours, dans le « Coeur vert » de l'Italie, sur les traces du Pérugin le « Peintre du divin » 
Une série d'expositions consacrées au peintre Pietro Vannucci, dit le Pérugin (1445-1523) a récemment été inaugurée en Ombrie. La manifestation qui se clôturera le 18 juillet prochain, se déroulera sur plusieurs sites de la région où le peintre est né, à vécu et travaillé. 
Aucune rétrospective de cette ampleur n'avait encore été dédiée au Pérugin. Figure emblématique de la Renaissance, il est également défini comme le peintre « de la dévotion » (le Pérugin a, entre autres, participé à la décoration de la Chapelle Sixtine de Rome.). 
Le parcours, sur les traces du Maestro, commence à Città della Pieve, petite ville de naissance du peintre, où l'exposition est consacrée aux paysages d'Ombrie. 
Il s'achève par Fontignano, où il mourut, faisant étape à Assise, FolignoTrevi et Corciano, pour une exposition consacrée au « peintre de la dévotion ».. 
Le « coeur» de cet itinéraire, en revanche, se tient à Pérouse, ravissante, petite ville moyenâgeuse, capitale de la région, où 90 tableaux et 32 dessins sont exposés à la Galerie Nationale d'Ombrie. 

De nombreuses œuvres ont été prêtés par des musées français, allemands, russes, autrichiens, ainsi que par la Galerie des Offices de Florence et les Musées du Vatican. Certaines œuvres sont issues de collections privées, comme celles de la famille Torlonia. Une Annonciation est même prêtée par un propriétaire de Pérouse. 
Le site de la manifestation ses itinéraires (culturels, pédestres, sportifs, aquatiques...), ses fêtes traditionnelles, ses festivals (Umbria Jazz, le Festival des Deux Mondes de Spoleto, la corsa dei Ceri de Gubbio, les Calendes de mai à Assise...), sa gastronomie (très fameuse, sa charcuterie et ses truffes...), ses nombreuses propositions d'hébergement (hôtels de charme, maisons d'hôtes ou gîtes ruraux...) deux sites :
www.umbria-turismo.it 
www.umbria2000.it 

Le paysage urbain est dominé par le puissant môle du Palazzo dei Consoli, symbole de la Gubbio médiévale et un parmi les plus beaux palais publics d'Italie.
Réalisé entre l'an 1332 et 1337, selon quelques-uns œuvre du Gattaponeselon d'autres ouvre d'Angelo da Orvieto, le palais, élégant et imposant, a des murs lisses et simples ornés de fenêtres avec des arcs romains au premier étage ; dans la partie supérieure, il présente un couronnement de petits arcs ogivaux et de créneaux, rectangulaires (guelfes); à noter l'escalier en éventail qui donne accès, à travers un portail gothique, au grand salon d'entrée, destiné au moyen d'Âge aux réunions citoyennes.
Le Palais héberge le Musée Civique et l'importante Pinacothèque communale, avec des œuvres d'artiste locaux et de maîtres de la Toscane.
Un autre édifice de grand intérêt est le Palazzo Ducale ; de très anciennes origines lombardes et restructurées dans la forme actuelle à la fin du XV siècle pour ordre de Frédéric da Montefeltro, il représente un important exemple d'architecture de la Renaissance. Splendide la cour interne, en pierre sereine et en briques, et très élégants sont les intérieurs ; malheureusement quand le palais passa aux privés, les meubles et les objets furent égarés et aujourd'hui, il est possible d'admirer l'étude du Duc, en bois entaillé et marqueté, près du Métropolitain Muséum de New-York.
En face de ce palais, se trouve le Dôme, église gothique du XIV siècle bâti sur les ruines d'une plus ancienne ; la façade, restaurée au XVI siècle, présente un beau portail gothique, les symboles des Évangélistes et un "Agnello Mistico" du XIII siècle appartenu à l'église primitive. L'intérieur a une unique nef caractérisée par 10 grands arcs ogivaux qui soutiennent le toit ; à admirer d'intéressantes peintures et une splendide chape flamande en brocart d'or.
En Piazza, 40 Martiri se trouve, au contraire, l'église de S. Francesco, bâtie en formes gothiques au XIII siècle et attribuée, mais avec beaucoup de doutes, à Frà Bevignate; la façade, incomplète et entamée, présente un portail gothique, une corniche de petits arcs et une petite rosace venant de l'église de S. Francesco de Foligno.
L'intérieur, à trois nefs, a une riche décoration picturale, et la chapelle de l'abside droite, dédiée à S. Francesco, est retenue à être bâtie sur la maison des Spadalonga, lieu de la vêture du saint.
Aux environs de la place, se trouve l'austère "Mausoleo dei 40 Martiri" érigé en mémoire des 40 éugubins tués par les nazi le 22 juin 1944.
Dans la partie inférieure de la ville, nous pouvons admirer le Théâtre Romain, une structure très grande et bien conservée, bâtie en blocs carrés et bossage ; il nous restent les arcades inférieures et partie de l'ordre supérieur ; l'amphithéâtre mesure de 70 m. Grâce à la grande restauration, le théâtre héberge d'importants événements culturels, des oeuvres classiques avant tout.
Beaucoup d'autres sont les édifices d'intérêt historique et culturel qui caractérisent Gubbio :
Le Palazzo Pretorio, en place de la Seigneurie, en face du Palazzo dei Consoli, bâti vers la moitié du XIV siècle par le Gattapone en style gothique ; le Palazzo del Bargello, très élégante demeure médiévale ; l'église de S. Maria Della Vittoria, dite "La Vittorina" : annexée à un couvent franciscain, elle fut un des lieux fréquentés par S. Fancesco et la tradition veut qu'aux environs de l'édifice se soit passé la rencontre entre le saint et le loup, le fameux "Loup de Gubbio" ; la belle église gothique de S. Giovanni Battista ; celle de S. Domenico, avec de précieuses peintures ; d'autres petites églises, d'autres nobles palais, ou de simples maisons, les rues à découvrir et les paysages extraordinaires à jouir ; et enfin la fameuse Fontaine dei Pazzi : on dit qu'il suffit de faire trois tours autour d'elle pour entrer à faire partie de la catégorie.
Basilique de S. Ubaldo : l'église, dédiée à S. Ubaldo évêque et patron de la ville, vécu au XII siècle a des origines médiévales, mais elle fut bâtie encore plus grande en l'an 1514, pour volonté des duchesses Elisabetta et Eléonora della Rovere. Elle conserve un important portail du XVI siècle et un beau kiosque franciscain ; l'intérieur est divisé en 5 nefs et sur l'autel majeur se trouve l'urne de la Renaissance qui garde le corps du saint, ici transporté en l'an 1194. Dans la nef de gauche, se trouvent les cires.
La basilique est accessible, outre que par une rue convenable parmi les bois, aussi par le téléphérique : départ près de Porta Romana, et en peu de minutes, on arrive au lieu, en jouissant d'une magnifique vue sur la ville et sur la vallée au-dessous.

Un parcours, dans le « Coeur vert » de l'Italie, sur les traces du Pérugin le « Peintre du divin » 
Une série d'expositions consacrées au peintre Pietro Vannucci, dit le Pérugin (1445-1523) a récemment été inaugurée en Ombrie. La manifestation qui se clôturera le 18 juillet prochain, se déroulera sur plusieurs sites de la région où le peintre est né, à vécu et travaillé. 
Aucune rétrospective de cette ampleur n'avait encore été dédiée au Pérugin. Figure emblématique de la Renaissance, il est également défini comme le peintre « de la dévotion » (le Pérugin a, entre autres, participé à la décoration de la Chapelle Sixtine de Rome.). 
Le parcours, sur les traces du Maestro, commence à Città della Pieve, petite ville de naissance du peintre, où l'exposition est consacrée aux paysages d'Ombrie. 
Il s'achève par Fontignano, où il mourut, faisant étape à Assise, FolignoTrevi et Corciano, pour une exposition consacrée au « peintre de la dévotion ».. 
Le « coeur» de cet itinéraire, en revanche, se tient à Pérouse, ravissante, petite ville moyenâgeuse, capitale de la région, où 90 tableaux et 32 dessins sont exposés à la Galerie Nationale d'Ombrie. 

De nombreuses œuvres ont été prêtés par des musées français, allemands, russes, autrichiens, ainsi que par la Galerie des Offices de Florence et les Musées du Vatican. Certaines œuvres sont issues de collections privées, comme celles de la famille Torlonia. Une Annonciation est même prêtée par un propriétaire de Pérouse. 
Le site de la manifestation ses itinéraires (culturels, pédestres, sportifs, aquatiques...), ses fêtes traditionnelles, ses festivals (Umbria Jazz, le Festival des Deux Mondes de Spoleto, la corsa dei Ceri de Gubbio, les Calendes de mai à Assise...), sa gastronomie (très fameuse, sa charcuterie et ses truffes...), ses nombreuses propositions d'hébergement (hôtels de charme, maisons d'hôtes ou gîtes ruraux...) deux sites :
www.umbria-turismo.it 
www.umbria2000.it 

Le paysage urbain est dominé par le puissant môle du Palazzo dei Consoli, symbole de la Gubbio médiévale et un parmi les plus beaux palais publics d'Italie.
Réalisé entre l'an 1332 et 1337, selon quelques-uns œuvre du Gattaponeselon d'autres ouvre d'Angelo da Orvieto, le palais, élégant et imposant, a des murs lisses et simples ornés de fenêtres avec des arcs romains au premier étage ; dans la partie supérieure, il présente un couronnement de petits arcs ogivaux et de créneaux, rectangulaires (guelfes); à noter l'escalier en éventail qui donne accès, à travers un portail gothique, au grand salon d'entrée, destiné au moyen d'Âge aux réunions citoyennes.
Le Palais héberge le Musée Civique et l'importante Pinacothèque communale, avec des œuvres d'artiste locaux et de maîtres de la Toscane.
Un autre édifice de grand intérêt est le Palazzo Ducale ; de très anciennes origines lombardes et restructurées dans la forme actuelle à la fin du XV siècle pour ordre de Frédéric da Montefeltro, il représente un important exemple d'architecture de la Renaissance. Splendide la cour interne, en pierre sereine et en briques, et très élégants sont les intérieurs ; malheureusement quand le palais passa aux privés, les meubles et les objets furent égarés et aujourd'hui, il est possible d'admirer l'étude du Duc, en bois entaillé et marqueté, près du Métropolitain Muséum de New-York.
En face de ce palais, se trouve le Dôme, église gothique du XIV siècle bâti sur les ruines d'une plus ancienne ; la façade, restaurée au XVI siècle, présente un beau portail gothique, les symboles des Évangélistes et un "Agnello Mistico" du XIII siècle appartenu à l'église primitive. L'intérieur a une unique nef caractérisée par 10 grands arcs ogivaux qui soutiennent le toit ; à admirer d'intéressantes peintures et une splendide chape flamande en brocart d'or.
En Piazza, 40 Martiri se trouve, au contraire, l'église de S. Francesco, bâtie en formes gothiques au XIII siècle et attribuée, mais avec beaucoup de doutes, à Frà Bevignate; la façade, incomplète et entamée, présente un portail gothique, une corniche de petits arcs et une petite rosace venant de l'église de S. Francesco de Foligno.
L'intérieur, à trois nefs, a une riche décoration picturale, et la chapelle de l'abside droite, dédiée à S. Francesco, est retenue à être bâtie sur la maison des Spadalonga, lieu de la vêture du saint.
Aux environs de la place, se trouve l'austère "Mausoleo dei 40 Martiri" érigé en mémoire des 40 éugubins tués par les nazi le 22 juin 1944.
Dans la partie inférieure de la ville, nous pouvons admirer le Théâtre Romain, une structure très grande et bien conservée, bâtie en blocs carrés et bossage ; il nous restent les arcades inférieures et partie de l'ordre supérieur ; l'amphithéâtre mesure de 70 m. Grâce à la grande restauration, le théâtre héberge d'importants événements culturels, des oeuvres classiques avant tout.
Beaucoup d'autres sont les édifices d'intérêt historique et culturel qui caractérisent Gubbio :
Le Palazzo Pretorio, en place de la Seigneurie, en face du Palazzo dei Consoli, bâti vers la moitié du XIV siècle par le Gattapone en style gothique ; le Palazzo del Bargello, très élégante demeure médiévale ; l'église de S. Maria Della Vittoria, dite "La Vittorina" : annexée à un couvent franciscain, elle fut un des lieux fréquentés par S. Fancesco et la tradition veut qu'aux environs de l'édifice se soit passé la rencontre entre le saint et le loup, le fameux "Loup de Gubbio" ; la belle église gothique de S. Giovanni Battista ; celle de S. Domenico, avec de précieuses peintures ; d'autres petites églises, d'autres nobles palais, ou de simples maisons, les rues à découvrir et les paysages extraordinaires à jouir ; et enfin la fameuse Fontaine dei Pazzi : on dit qu'il suffit de faire trois tours autour d'elle pour entrer à faire partie de la catégorie.
Basilique de S. Ubaldo : l'église, dédiée à S. Ubaldo évêque et patron de la ville, vécu au XII siècle a des origines médiévales, mais elle fut bâtie encore plus grande en l'an 1514, pour volonté des duchesses Elisabetta et Eléonora della Rovere. Elle conserve un important portail du XVI siècle et un beau kiosque franciscain ; l'intérieur est divisé en 5 nefs et sur l'autel majeur se trouve l'urne de la Renaissance qui garde le corps du saint, ici transporté en l'an 1194. Dans la nef de gauche, se trouvent les cires.
La basilique est accessible, outre que par une rue convenable parmi les bois, aussi par le téléphérique : départ près de Porta Romana, et en peu de minutes, on arrive au lieu, en jouissant d'une magnifique vue sur la ville et sur la vallée au-dessous.

 

 

http://www.umbria.camping.it/italy/campeggi.aspx

Lago Trasimeno

Le Infiorate de Spello

Cascata Delle Marmore (Terni)

Champ de Lentilles

 

Truffes Produits traditionnels d'Ombrie

Truffe
Le nez est l'expression maximale des produits forestiers parmi lesquels se règle incontestée des tables et l'imagination de gourmet.  Premier, à parler de qualité étaient les Babyloniens et les Égyptiens :   Le même pharaon Khéops les appréciait d'une certaine manière particulièrement cuit, recouvert de graisse d'oie.  Il a ensuite été témoin des fins gastronomiques que les Grecs ont fait de ce précieux champignon :  le philosophe Théophraste, élève d'Aristote, dans ses études botaniques, il exploite une première classification scientifique, attribuant la naissance du nez à la combinaison, la matrice divine, y compris la pluie tuons.  Non et de l'utilisation plus faible à l'époque romaine quand ses louanges ont été chantées par de nombreux philosophes, poètes et gastronomes :  le plus connu gastronome romain  Apicius Marcus  Gavius, dans son livre de Roi  Coquinaria il en particulier des louanges et décrit la première comment préparer dans la cuisine romane.  Nel, études médiévales sur de truffes sur le différend de son origine et de la constitution botanique a été définie comme une excroissance dégénérative de la terre, même le diable ou sorcière nourriture et certains ont fait valoir qu'il était le chaînon manquant entre le règne animal et le règne végétal en 1700, la truffe était considérée comme l'un des meilleurs aliments dans tous les Court les Européens.  Sa recherche était un amusement de palais pour lequel les invités étrangers et les ambassadeurs étaient invités à aider.  Pas encore quelques périodes ultérieures ont été les personnalités culturelles qui ont publiquement déclaré apprécier le bien-fondé de ce produit précieux :   il suffit de se rappeler le principal, nous citerons le comte Camillo Benso di Cavour dans ses activités politiques,  il a utilisé la  truffe pour diplomatique, Gioacchino Rossini elle l'a surnommé le Mozart des champignons, lord Byron qui a gardé sur son bureau parce que sa créativité accrue de parfum et Alexandre Dumas qui a appelé le Saint des Saints de la table.
Caractéristiques de la  truffe
La  truffe est un champignon souterrain, au cours de millions d'années d'évolution a choisi ce type de climat et des habitats protégés par les animaux superficie.  Pousse près des racines des arbres, en particuliers peupliers, tilleuls, chênes et saules, devenant ainsi, après l'entraînement, un véritable parasite.   Il se caractérise par son fort parfum aromatique qui ne se dégage que lorsque ses spores sont parfaitement mûres.  Lors de la collecte du fructification, dois être extrait dans des conditions de maturation parfaite, car  elle conserve toutes les qualités organoleptiques :  l'échantillon immature est plus lourd que mature, mais il est totalement dépourvu de collection arôme.  Ne se produis que pendant certaines périodes d'année, lorsque les spores ont terminé leur phase de maturation, et exclusivement à l'aide de chiens  (une fois que les porcs ont également été utilisés) .  La protection de ce produit nécessite d'éviter l'utilisation de moyens mécaniques ou manuels, que causerait un grave préjudice au développement de nouveaux filaments, qui sont profondément interconnectés avec le système racinaire des plantes verts boscos.  Il la région de Pérouse peut être considérée comme une énorme  truffe aussi grâce aux nombreuses forêts présentes :  en plus de la  truffe blanche et la  truffe noire, il y a dans le territoire au moins sept  à huit autres espèces de  truffes présentes tout au long de l'année.  Voici les différents types de truffes qui se trouvent dans le territoire de l'Ombrie :

<< Lisez tout  >>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recettes régionale Italienne            

ABRUZZO

BASILICATA

CALABRIA

CAMPANIA

EMILIA ROMAGNA

FRIULI

LAZIO LATIUM

LOMBARDIE

LIGURIA

MARCHE

MOLISE

PIEMONTE

PUGLIA

SARDEGNA

SICILIA

TRENTINO 

TOSCANA

UMBRIA

VENETO

VALLE D'AOSTA

PREVISION METEO ITALIE

 

Recettes Italiennes

PIZZA

RAVIOLI

PAINS

DESSERT

POLENTA

LASAGNES

GNOCCHI

CANNELONI

RIZ ET RISOTTO

PATES COURTES

PATE LONGUES

RECETTES TRIPPES

PATES AVEC LEGUMES

PATES AVEC LA VIANDE

PATES AVEC LA VIANDE

PATES AVEC FROMAGES

POISSON RECETTES

PATES AVEC POISSON

REPERTOIRE RECETTE

BURRATA ET SES RECETTES

RECETTES A BASE DE VEAU

RECETTES A BASE DE VOLAILLES

RECETTES DE VIANE ROUGE

PATES FROIDES EN SALADE

PATES FRAICHES MAISON

REPERTOIRE RECETTES PRODUITS ITALIEN

 

 

Tourisme - Ombrie

Campings Ombrie

Ombrie à voir

Ombrie

Le Infiorate de Spello

Lago Trasimeno

Cascata Delle Marmore (Terni)

 

 

Prendre de Terni  Valnerina route nationale, vous atteint après seulement 7 km de la Cascade  delle  Marmore, certainement une étape importante pour toute personne qui décide de visiter la beauté naturelle de l'Ombrie.
La cascade delle  Marmore est une œuvre artificielle d'hydraulique en raison des Romains ;  la rivière  Velino, en effet, élargie au cours des années avant 290  JC dans une vaste zone des eaux stagnantes, marécageuses et malsaines.  Afin de drainer cette eau, le  Curio  Dentato a creusé un canal qui Envoie vers la falaise  Marmore, et de là  a  fait le tableau de bord, avec un saut de 165 mètres, au-dessous du lit de la rivière Noire.
Le bond spectaculaire de  Marmore a inspiré poètes et artistes de toutes les époques :  Virgil dans ' « Ennéade », Cicerone et  G. Byron dans «  Childe  Harolds Pèlerinage ».  Depuis environ 50 ans, les eaux de la cascade sont utilisées pour alimenter la centrale hydroélectrique  Galleto.
La cataracte horriblement belle inégalable mentionnée par Lord Byron, il a toujours été une source d'inspiration pour les artistes, qui ont représenté et je chantais la majesté, la puissance, le bruit assourdissant.  La première preuve de  Marmore dans l'histoire littéraire remonte à l'époque romaine :  Virgile, dans le septième livre de l'Ennéade, raconte une « vallée de forêts sombres et entre les arbres d'une rivière qui rugit et tombe sur de grosses pierres » .  Même Dante Alighieri dans le vingtième cantor du Paradis écrit :  « Pour entendre semblait murmurer d'une rivière - qui descend clairement de  pierre en  pierre - montrant la richesse de sa montagne » se réfère probablement à la chute d'eau.
Mais il est seulement depuis le début des années 1600 que la chute d'eau commence à acquérir un rôle important dans la culture figurative et de la poésie européenne, frappant l'imagination des poètes, des  peintres et designers, en particulier les  peintres

<<Lisez tout >>

 

 

 

 

Pieve

Épices - safran
   
Les épices sont des graines, des fruits, des racines, des écorces ou des substances végétales utilisées en quantités dérisoires du point de vue nutritionnel en tant qu'additifs pour donner du goût à un aliment.
Les épices créent une atmosphère magique dans la cuisine, car elles remplissent nos plats simples de couleurs et de parfums.
De nombreuses variétés - anis, cannelle, clous de girofle, coriandre, réglisse, menthe, myrte, menthe, noix de muscade, poivre rose, piment poivre, moutarde, vanille, safran - et autant vantent les mérites qui, depuis des temps immémoriaux. Ils peuvent être un substitut au sel, qui si pris à des doses trop élevées peut causer des problèmes à l'organisme, les propriétés qui l'entourent favorisent la circulation sanguine, la digestion et la respiration. En bref, ils ont de véritables qualités antioxydantes, balsamiques et naturelles.
En Ombrie, la culture du safran et du piment est assez répandue, dans certains domaines, des nouvelles et des témoignages ont été transmis jusqu'au début du millénaire. Cascia et Città della Pieve sont les zones d'excellence.

 

Spaghetti à la roquette et petit sale 

 

Tous videos disponibles

 

 

Aujourd'hui, la Basilique de San Francesco se dresse là où le Saint avait choisi d'être enterré, dans la région d'Assise qui, au Moyen Age, était connue sous le nom de « Colline de l'Enfer », ou lieu destiné aux exécutions publiques de l'époque. La construction de la basilique de San Francesco a été ouverte en 1228 par la volonté du pape Grégoire IX et grâce au travail de frère Elia, vicaire de l'ordre choisi par le même saint François.
Il n'a fallu que deux ans pour achever la structure architecturale de la basilique inférieure d'Assise et seulement six autres pour inaugurer la basilique supérieure de San Francesco.
L'aspect actuel de la basilique de San Francesco est cependant le résultat de diverses interventions parmi lesquelles il convient de rappeler la construction du clocher à cuspides (1239), la construction d'un portique devant la basilique inférieure (400) et un atrium en pierre encore pour le portail de la basilique inférieure (1445), l'élimination des cuspides du clocher (1518).
Le bâtiment est aujourd'hui composé de deux églises superposées, la supérieure a une apparence gothique, lumineuse et mince, tandis que la plus basse, accessible par un portail gothique de 200, est basse et austère. Ici, l'intérieur à une nef avec transept abrite les extraordinaires "fresques allégoriques" de Giotto, les "Madones et Saint-François" et les "Cinq Saints" de Simone Martini, les "Épisodes de la vie et la passion du Christ", le " Madonna and Saints "et les" Stigmate "de Lorenzetti.

 

 

Les fleurs de courgettes farcies

Hotté délicatement le pistil des fleurs et posez-les délicatement sur la planche de travail de manière à les laisser bien ouvertes. Faites cuire le riz et la courgette coupée en tronçons pendant 15 minutes

<< Lisez tout <<

Côtes de porc à la Spoletina

Aplatir légèrement les côtes de porc et pratiquez quelques entailles sur les bords pour éviter qu'ils se replient durant la cuisson. 

<< Lisez tout  >>

Tagliatelle alla Ombrie  Tagliatelles à la truffe 

Épluchez et hachez l'ail. Faites blanchir 2 minutes la poitrine de porc, égouttez-la et taillez-en lardons.

<< Lisez tout >>

 

 


 

 

 

 

 

1999 - 2018