La consommation de châtaignes fraîches est essentiellement ponctuelle et saisonnière. La châtaigne n’est commercialisée que de la fin du mois de septembre au début du mois de février. Alors profitez-en vite !
Le châtaignier est probablement originaire des zones tempérées d'Asie mineure et d'Europe. La châtaigne a longtemps représenté une ressource alimentaire importante pour les populations de régions aussi diverses que le Massif armoricain, le Massif central, la Corse, le Portugal ou l'Italie du Nord.
Dans les campagnes, la châtaigne remplaçait souvent les céréales : on appelait d'ailleurs le châtaignier "l'arbre à pain". À la fin du XIXe siècle, avec l'exode rural et l'apparition de graves maladies dans les exploitations, commence le lent déclin des châtaigneraies.

.Marrone di San Zeno Dop

Le marron de San Zeno est une variété cultivée dans les châtaigneraies qui prospèrent sur les pentes du Monte Baldo dans la "province" de Vérone, entre la rivière Adige et le Lac de Garde.
 Pour les agriculteurs de cette région, la culture de la châtaigne a représenté pendant de longs siècles une ressource économique importante. Les premières références historiques concernant la culture du châtaignier datant, en effet, du Moyen-âge alors que c'est à partir des années '20 qu'a été organiste dans la Commune de San Zeno di Montagne la traditionnelle foire du marron, dont la tradition est parvenue jusqu'à nos jours sous le nom de 'Mostra Mercato del Marrone' [foire Exposition du Marron] qui s'est tenue cette année pour la XXIXème fois.

Grillés dans les grosses poêles à trous (les appétissantes "caldarroste"), cuits à l'eau ou employés dans la préparation de très goûteux gâteaux comme le "castagnaccio", les marrons sont l'emblème de l'automne, les fruits qui renferment le mieux l'essence des saveurs et des couleurs de cette saison.
 Dans les zones de montagne, ils ont représenté pendant des siècles l'une des principales nourritures : avec leur farine, on préparait en effet même le pain, les pâtes et la polenta. Le marron, riche d'amidon, de calories (100 grammes de produit frais correspondent à 200 calories, sec, il atteint les 300), de protéines, de sels minéraux et de vitamines, il s'avère, en effet, extrêmement nourrissant et énergétique, sain et facilement digestible. Sa facilité de digestion ainsi que son apport en calories varient en fonction de l'état et du type de cuisson. Consommé "cru", il a un niveau de digestibilité plutôt faible cependant que l'apport en calories se situe autour des 150 par hectogramme. La cuisson à l'eau en augmente la digestibilité et réduit l'apport en calories à environ 120 par hectogramme, alors que le grillage le ramène autour des 200 calories

Home Page

Ceux qui en souffrent doivent faire un régime sans gluten : châtaignes et ses dérivés sont une excellente alternative. 
En plus des fibres, qui seront discutées plus tard, les châtaignes sont riches en fer et sont donc recommandées pour les personnes souffrant d'anémie et perte d'appétit : faire une bonne dose quotidienne de fer et sont faciles à digérer.
Valeurs nutritionnelles et composantes des châtaignes.

Châtaignes sont riches en vitamines et minéraux essentiels pour le bien-être de notre corps :
Magnésium : marrons, est à la fois brut et torréfié pelées, sont une excellente source de ce stabilisateur de l'humeur, qui agit comme un cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de processus métaboliques. Il est également important dans la prévention des dommages causés par les radicaux libres.
Potassium : elle agit comme un antiseptique, renforce les muscles et aide le système lymphatique.
Cuivre : en tant que composant de plusieurs enzymes, le cuivre est requis par le corps pour la formation de l'hémoglobine et le collagène (la protéine qui est essentielle à la structure et à la réparation des tissus). En outre, la teneur en cuivre de différentes enzymes, aide à protéger notre corps contre les radicaux libres.
Phosphore : châtaignes grillées sont riches en phosphore, après le football, est le minéral le plus abondant dans notre corps. Joue un rôle fondamental dans la formation et le maintien des os et des dents, il est important pour le maintien du ph normal du sang et est un des constituants des membranes cellulaires. 

Fer : chaque cellule dans le corps contient du fer, un minéral essentiel dans le transport de l'oxygène et de la formation des cellules rouges du sang. Le fer est essentiel à la formation de nouvelles cellules, des hormones et des neurotransmetteurs. 
Vitamine B1: aussi connu sous le nom de thiamine, la vitamine B1 fait partie d'un coenzyme nécessaire à la production d'énergie. Il est également utile pour la transmission de l'influx nerveux et favorise le développement normal.
Vitamine B2: avec de la vitamine B est nécessaire pour le métabolisme énergétique des cellules ; La vitamine B2 est très important pour la réparation des tissus, la production d'hormones et la formation de globules rouges.

Vitamine   B6:  la transformation du glucose en glycogène et contribue au bon fonctionnement du système immunitaire ;  il joue également un rôle important dans certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation des récepteurs hormonaux.

L'acide filioque ou de l'acide filioque :  cette  vitamine, également connue sous le nom de vitamine   B9, contribuent à la construction des cellules du corps et des globules rouges.  Il est important dans la fabrication du matériel génétique   (ADN,   ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et le système immunitaire, ainsi que dans la guérison des blessures et des plaies.  Utile pour la reproduction des cellules, la consommation appropriée de la vitamine   B9  est  importante  durant la croissance et aussi pour le développement du fœtus chez les femmes enceintes.
Vitamine   C :  non seulement antioxydant, mais contribue également à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives.  Il protège également contre l'infection et favorise l'absorption du fer.

Acides gras essentiels   (AGE), qui comprennent également oméga 3 et oméga 6.  L’oméga 3 est anti-inflammatoire naturel et protecteur du système cardiovasculaire.  Ages   (les deux   oméga-3  que les   oméga-6), sont utilisés pour la production d'hormones, pour la fabrication de la membrane cellulaire, et pour la protection du système nerveux.
Parce que les châtaignes sont utilisées pour des problèmes intestinaux ?
Comme tous les fruits oléagineux en général, les châtaignes ont plusieurs avantages pour la santé.  Ils aident à réduire le cholestérol contribuant ainsi à diminuer le risque de maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2.

Plusieurs études cliniques ont également noté que la consommation de châtaignes contribue à une diminution du risque de calculs biliaires chez les hommes et une diminution du risque d'ablation de la vésicule biliaire et le cancer du côlon chez les femmes.
Les marrons crus contiennent un pourcentage de glucides dix fois plus grands que les autres fruits oléagineux avec la peau   (comme les noix, noisette ou amande).  Châtaignes ont des propriétés nutritionnelles qui sont très proches de ceux du blé et du riz ;  en outre, ils contiennent plus de glucides féculents et donc sont utilisés pour produire une farine sans gluten.  Ce type particulier de la farine est utilisé par l'industrie alimentaire pour la préparation de différents produits qui peuvent être consommés sans risque par les personnes souffrant de la maladie cœliaque.
Ils sont également en train de lire :  contenir au moins huit fois moins de gras que les autres fruits et de graines oléagineuses et sont donc plus digeste.  Un fait très important est que les châtaignes contiennent de l'amidon résistant, un véritable allié à l'intestin.  Plus de 57 % de l'amidon présent dans les marrons crus est sous la forme d'amidon résistant, un type d'amidon qui peut précisément résister à la digestion et se trouve dans le côlon.  Cette proportion diminue d'environ 17 % lorsque les marrons sont consommés rôtis ou cuits autrement.  Être des farineux, les châtaignes sont utiles pour les personnes souffrant de la jaunisse ;  contient également de la cellulose, une substance qui aide à des problèmes de constipation, il est une excellente tonique pour le système veineux et est également approprié si vous souffrez de varices ou des hémorroïdes.

Qu'est-ce que l'amidon résistant ?
Des études approfondies sont encore en cours pour mieux comprendre les effets généraux produits sur notre amidon résistant du corps ;  la littérature scientifique a néanmoins publié de nombreux ouvrages qui démontrent les avantages que cet amidon a sur notre santé intestinale.  Parmi ces avantages est le fait que l'amidon résistant provoque une augmentation du volume des selles et une diminution de la concentration des acides biliaires.  De plus, le fait qu'il ne soit pas absorbé rapidement par l'organisme semble être bénéfique pour la prévention du diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer du côlon.
Comme nous l'avons dit les marrons sont un fruit relativement riche en calories.  En particulier, ils contiennent des glucides   (principalement, l'amidon)  et une bonne quantité de fibres   (environ 6g / 100g), qui favorisent le transit intestinal.

100 grammes de châtaignes crues contiennent 3 grammes de protéines, 36 grammes de glucides, 2,7 grammes de 6 Lipides et ont un apport énergétique de 180 kilocalories ;  100 grammes de châtaignes bouillies contiennent 130   cal;  châtaignes grillées et celles séchées contiennent au lieu respectivement 190 et 290 kilocalories.
Précautions :  allergies aux «noix» et calculs urinaires
La liste des principaux allergènes alimentaires sont les «noix»;  effectivement sous cette rubrique, ils sont désignés un ensemble de fruits et de graines oléagineuses qui peuvent aussi les châtaignes.
Un allergène est une protéine contenue dans un aliment particulier que sur certaines personnes à un effet négatif, le déclenchement d'une allergie alimentaire.  En pourcentage de la population minimale fait certains aliments produisent des réactions qui peuvent avoir une incidence sur le système immunitaire.  Si vous êtes allergique aux noix ou aux arachides, il est recommandé que vous fassiez dans les soins des fruits oléagineux et les graines de la consommation en général, et donc il faut être prudent dans la consommation de marrons, parce qu'ils tombent dans la liste.
Les symptômes de l'allergie dans les fruits et les graines huileuses peuvent en effet être très graves, et même provoquer un choc anaphylactique.
Si vous souffrez de calculs urinaires ou des reins, il a été définitivement recommandé un régime alimentaire à faible oxalate, pour prévenir la récidive.  Les oxalates sont des composés qui sont naturellement présents dans divers aliments, y compris les fruits et les graines oléagineuses.  Si vous souffrez de calculs rénaux, il est bon que vous parliez avec votre médecin pour voir si oui ou non les châtaignes dans votre régime alimentaire.
En raison de la haute teneur en amidon, bien que les marrons sont bien cuits ne peuvent être difficiles à digérer et ne sont pas recommandés consommation aux personnes souffrant de colite, l'enflure, le diabète et les maladies du foie.

Cet article fournit des lignes directrices, mais ne prétend pas se substituer aux spécialistes et, par conséquent, si vous pensez que vous avez l'un des troubles énumérés ci-dessus, avant de prendre des décisions au sujet de votre régime alimentaire en discuter avec votre médecin :  sera certainement conseiller sur ce qui est le mieux pour vous.

Comment choisir les marrons
Une châtaigne doit avoir une peau brillante et être assez lourd une fois quand vous le prenez en main.  Évidemment, vous devez éviter ceux qui apparaissent doux ou même légèrement "moisi.  Sur le marché, vous pouvez facilement trouver des châtaignes ou marrons en conserve ;  la farine de châtaigne est à la place un peu plus difficile à trouver :  les meilleurs se trouvent dans les épiceries ou dans les magasins spécialisés dans les produits biologiques.  Châtaignes peuvent être consommées de différentes manières :  rôties ou grillées, bouillies ou cuites et séchées.
Le saviez-vous ?
Châtaignes sont communément appelés des fruits, mais en fait, le vrai fruit est fabriqué à partir bouclé qui contient en elle les marrons ou châtaignes.  La différence entre les châtaignes est que ces derniers sont plus grands et, en fait, un hérisson ne contient pas plus de 2 ou 3.  Les châtaignes sont dérivées de châtaigniers sauvages, tandis que les marrons sont le fruit des plantes cultivées et donc améliorées grâce à plusieurs greffes.  Les bruns sont facilement reconnaissables, car ils sont assez grands et ont la forme caractéristique d'un cœur.


Recettes

Risotto alle castagne

Tagliatelle alle castagne

Gnocchi di castagne con fontina e bacon

Cappone ripieno di castagne

Tacchino arrosto ripieno di castagne, sedano e albicocche

Marmellata di castagne

Torta di castagne

Marrons au sirop

Torta rustica alle mele e crema di marroni

Coupes mont-blancs (Monte bianco)

Mousse de marrons dessert

Nougat glacé de marrons au chocolat

Marrons glacés

Castagniaccio (gâteau à la farine de châtaigne)

Châtaignes   caramélisées  

Lasagne aux marrons

Polpette alla mortadella e castagne

Braisé de tête de veau aux deux vinaigres de crème de marrons

 

 

Les châtaignes et marrons accompagnent parfaitement les gibiers et volailles, entiers ou en purée. 

Ils entrent également dans la composition des desserts, pâtisseries et glaces, marron glacés

Les châtaignes sont à préférer pour déguster dans leur peau, les marrons conviennent mieux pour la confection de purées. 

Ces légumes doivent être parfaitement cuits pour une digestion facile.

Préparez les châtaignes :

À l'aide d'un couteau dessiné, une entaille dans chacune des châtaignes (de manière à fendre les deux enveloppes du fruit).


Portez une grande casserole d'eau à ébullition. Plongez les châtaignes dans l'eau bouillante pendant une dizaine de minutes.


Au bout de ce temps égoutte-les et épluchez-les (ôtez la carapace brune, n'ôtez pas la peau qui couvre le fruit).


Puis versez-les dans une casserole, ajoutez de l'eau de manière à couvrir les fruits. Faites cuire à feu doux pendant 35 à 40 minutes (à la fin de la cuisson, les châtaignes doivent s'écraser sous la pression de la fourchette).


Égouttez-les (gardez l'eau de cuisson de côté) et ôtez la peau qui couvre les fruits (elle se détache assez facilement après cette deuxième cuisson). Réduisez les châtaignes en purée à l'aide d'un moulin à légumes (grille fine).



Préparez la confiture :

Pesez la purée de châtaignes obtenue. Pesez le sucre (Dans les proportions suivantes : 800 g de sucre par kilo de purée de châtaignes). Préparez l'eau (ou l'eau de cuisson des châtaignes, filtrée à l'aide d'un tamis fin) dans les proportions suivantes : 25 cl d'eau par kilo de sucre.


Trempez les pots à confiture et leurs couvercles dans de l'eau bouillante, laissez sécher à l'air libre (ne séchez pas avec un torchon pour éviter les peluches) ou passez-les au four à thermostat 3/4 (100°C) pendant 10 minutes.


Coupez les gousses de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez les grains à l'aide d'un couteau.




Versez le sucre, l'eau, les grains de vanille et les gousses dans une cocotte en inox à bords hauts (pour éviter les projections de confiture chaude) et faites chauffer à feu doux en remuant. Quand le sucre est fondu, montez le feu et portez à ébullition. 


À partir de l'ébullition, fait cuire à feu vif jusqu'à ce que la surface du sirop se couvre de bulles blanches. 


Ajoutez alors la purée de châtaignes et mélangez sans arrêt tout en continuant à faire cuire à feu moyen pendant 3 minutes.


Au bout de ce temps, versez la confiture de châtaignes dans les pots très propres à l'aide d'un entonnoir ou d'une louche. Hotté les salissures faites sur les côtés et sur les bords à l'aide d'une serviette humide très propre. Fermez les pots, retournez-les et laissez-les jusqu'à ce qu'ils soient froids 

Mont Blanc 

Dessert - Préparation : 5 min

Ingrédients pour 4 personnes :

 3 cuillerées à soupe de crème de marrons par personne

 1 cuillerée à café de rhum brun par personne

 crème chantilly

 quelques pincées de cacao non sucré 


Versez la crème de marrons dans de minuscules verrines. Ajoutez le rhum puis la chantilly (à l'aide d'une poche à douille, c'est plus joli).

Saupoudrez quelques pincées de cacao (à travers un chinois ou un tamis) et dégustez immédiatement.

Comment les conserver ?

Les marrons sont fragiles, ils se conservent plusieurs jours dans un endroit sec et ventilé, ou quelques semaines dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. 

Comment les consommer ? 

En Europe, les marrons font traditionnellement partie des plats de fêtes de fin d'année. Mais ils accompagnent aussi très bien tout au long de l'année, le veau, le porc ou encore le boudin. 

Après avoir été entaillés (pour permettre d'ôter leur écorce brune après cuisson), les marrons peuvent être grillés sous la cendre ou dans une poêle trouée (pendant une vingtaine de minutes) ou encore cuite à l'eau (pendant un quart d'heure). 

On peut les confire au sucre ou les cristalliser pour obtenir de savoureux marrons glacés. Il est aussi possible d'en faire des confitures, des purées, des liqueurs, des sirops, des crèmes, des flans, ou de nombreuses spécialités régionales, de Corse ou d'Ardèche par exemple.

 

Quelle est la meilleure provenance ?

Sans conteste, les meilleurs marrons proviennent de la région de Turin. Ils contiennent un moindre taux de farine et offrent une saveur de châtaigne plus prononcée. Les Napolitains, gros fruits ronds un peu moins cher, sont également très bons.