VinsToscane Italie
D.O.C. D.O.C.G.

TOSCANA

Vino Nobile di Montepulciano Docg

 

L'histoire du Montepulciano a toujours été celle d'une activité vinicole florissante. Cette vocation dont il jouissait déjà pendant l'antiquité est documentée par un kylix (tasse de vin), portant la représentation de Flufluns, le Baccus étrusque, dieu du vin, que l'on retrouva en 1868 dans une tombe située dans les alentours de ce village de Toscane.

Comment consommer

 

On appréciera le vin Nobile di Montepulciano avec des préparations à base de viande fraîches ou bien avec la côte de boeuf à la florentine, le saucisson, la saucisse, la finocchiona, la viande rouge braisée et le foie de porc rôti. Vous pouvez aussi le déguster avec le pecorino toscan et les haricots al fiasco. On le servira dans des verres ballons à une température comprise entre 16° et 18 °C.

 

Vin santo di Montepulciano Doc

 

Le Vin santo di Montepulciano Doc est produit dans l'un des terroirs de Toscane à plus forte vocation vitivinicole. Cette zone, qui coïncide avec celle de production du plus connu Vino nobile di Montepulciano Docg, s'honore d'une ancienne tradition vinicole, témoignée par les vestiges retrouvés dans la région. Le Vin santo di Montepulciano Doc est produit encore aujourd'hui selon les techniques traditionnelles, qui le rendent le vin idéal pour le dessert, pour accompagner de préférence les gâteaux typiques de la cuisine toscane. Le Vin santo di Montepulciano Doc est produit également dans les variantes Riserva [Réserve] et Occhio di pernice [Oeil de perdrix].

Comment consommer

 

Le Vin santo di Montepulciano Doc est consommé de manière optimale au moins dans sa troisième année. Il s'associe bien aux gâteaux secs typiques de Toscane, mais aussi aux fromages relevés. Il doit être servi avec les petits biscuits ''biscottini di Prato'', les ''brigidini'', le ''buccellato'', le ''castagnaccio'' à la farine de châtaignes et les ''ricciarelli'' aux amandes. dans des verres moyens tulipe à une température autour de 10-12 degrés.

Comment reconnaître

L'étiquettage de Vin santo di Montepulciano Doc

 

Chaque étiquette doit comporter la mention de l'Appellation d'Origine Contrôlée à côté de toutes les autres indications prévues par la loi, telles que: Région donnée d'où provient le produit; Appellation du produit comportant le nom de la variété de cépage d'où provient le vin doublé de celui de la zone géographique où une telle variété est cultivée; Volume nominal du vin; Nom ou raison sociale et siège du responsable de la mise en bouteilles; Numéro et code du responsable de la mise en bouteilles, qui peut apparaître également sur le système de fermeture (bouchon ou capsule); Nom de l'État; Indication du lot; Indications écologiques.

 

 

 

Vin santo del Chianti classico Doc

 

Dans le même territoire où est produit le plus connu Chianti classico, est produit le Vin santo del Chianti classico. Considéré depuis toujours comme le vin de l'hospitalité et de l'amitié, le Vin santo del Chianti classico, dans la typologie Secco [Sec], est utilisé traditionnellement en fin de repas, ou, s'il est très vieux, comme vin de dégustation. Cette Aoc, instituée en 1995, est réalisée encore aujourd'hui avec les méthodes d'antan, à commencer par le choix des raisins et par leur passerillage pour terminer avec l'élevage dans les ''caratelli'', petits fûts en bois où le vin parachève son cycle productif.

Comment consommer

 

Le Vin santo del Chianti classico a une période de consommation optimale qui atteint jusqu'à vingt ans après les vendanges. Il s'associe à des gâteaux à pâte non levée typiques de Toscane: les petits biscuits ''biscottini di Prato'', les ''brigidini'', le ''buccellato'', le ''castagnaccio'' à la farine de châtaignes et les ''ricciarelli'' aux amandes. Il faut le déguster à une température de 10-12 degrés, dans des verres moyens tulipe.

Comment reconnaître

L'étiquettage de Vin santo del Chianti classico Doc

 

Chaque étiquette doit comporter la mention de l'Appellation d'Origine Contrôlée à côté de toutes les autres indications prévues par la loi, telles que: Région donnée d'où provient le produit; Appellation du produit comportant le nom de la variété de cépage d'où provient le vin doublé de celui de la zone géographique où une telle variété est cultivée; Volume nominal du vin; Nom ou raison sociale et siège du responsable de la mise en bouteilles; Numéro et code du responsable de la mise en bouteilles, qui peut apparaître également sur le système de fermeture (bouchon ou capsule); Nom de l'État; Indication du lot; Indications écologiques.

 

Vin santo del Chianti Doc

 

L'Aoc Vin santo Chianti, attribuée en 1997, a marqué une étape importante pour la valorisation d'un produit qui a eu une grande importance dans l''nologie toscane dès le Moyen-Âge. Son terroir de production coïncide avec celui du Chianti Docg [Appellation d'origine contrôlée et garantie], c'est-à-dire qu'il recoupe des zone bien précises des 'provincia' d'Arezzo, de Florence, de Pise, de Pistoia, de Prato et de Sienne. Traditionnellement considéré comme le vin de l'hospitalité et de l'amitié, le Vin santo del Chianti est utilisé pour accompagner la pâtisserie sèche typique de Toscane.

 

Comment consommer

Le Vin santo Chianti Doc s'associe à des pâtisseries typiques de Toscane telles que les ''biscottini di Prato'', les ''brigidini'', le ''buccellato'', le ''castagnaccio'' à la farine de châtaignes et les ''ricciarelli'' aux amandes. Il convient de le déguster à une température de 14, 15 degrés dans des verres moyens tulipe et il peut être consommé jusqu'à dix ans après les vendanges.

Comment reconnaître

L'étiquettage de Vin santo del Chianti Doc

Chaque étiquette doit comporter la mention de l'Appellation d'Origine Contrôlée à côté de toutes les autres indications prévues par la loi, telles que: Région donnée d'où provient le produit; Appellation du produit comportant le nom de la variété de cépage d'où provient le vin doublé de celui de la zone géographique où une telle variété est cultivée; Volume nominal du vin; Nom ou raison sociale et siège du responsable de la mise en bouteilles; Numéro et code du responsable de la mise en bouteilles, qui peut apparaître également sur le système de fermeture (bouchon ou capsule); Nom de l'État; Indication du lot; Indications écologiques.

 

Vernaccia di San Gimignano Docg

 

La Vernaccia di San Gimignano joue un rôle prépondérant dans le paysage vinicole toscan qu'il doit à une tradition séculaire (elle remonte à la moitié du XIIIème siècle), et aussi à la qualité irréprochable du vin. C'est justement grâce à cette dernière et aux paysages naturels imprenables de la région qu'en 1993 la Vernaccia di San Gimignano a été le premier vin blanc toscan à se voir décerner l'appellation d'origine contrôlée et garantie.

Comment consommer

 

La Vernaccia di San Gimignano peut être dégustée avec des préparations à base de poissons, des mollusques en particulier, des crustacés et du saumon braisé. On le dégustera aussi avec des plats typiquement toscans comme la panzanella, le marzolino et l'acquacotta. Vous le servirez dans des verres tulipes évasés à une température comprise entre 10° et 12 °C.

Comment reconnaître

 

Valdichiana Doc

 

Le Valdichiana Doc doit son nom à la vallée homonyme de Toscane où il est produit. La Val di Chiana est la plus vaste des vallées des Apennins et a toujours eu la vocation de la viticulture. Les vins produits dans cette zone, en effet, étaient déjà connus dans le passé. Le Bianco Vergine, notamment, était renommé pour ses qualités médicamenteuses. En outre, au début de 1900, les vins de la Val di Chiana étaient exportés en France pour la préparation de certains champagnes. Attribuée en 1979, l'Aoc Valdichiana comprend les typologies de vins: Bianco (Blanc) ou ''Bianco Vergine'', Chardonnay, Grechetto (cépages), Rosso (Rouge), Rosato (Rosé), Sangiovese (cépage), ''Vin santo'' et ''Vin santo'' Riserva (Réserve).

Comment consommer

 

Le Valdichiana Bianco Vergine Doc s'associe bien à des fromages comme le ''pecorino'' frais ou le ''marzolino'', à la recette à base de pain ''panzanella'', aux plats à base de poisson, au potage de riz, à la soupe ''acquacotta'' et au ''minestrone''. Il doit être servi dans des verres moyens tulipe évasés, à une température d'environ 8 degrés. Le Rouge, lui, on le déguste dans des verres à Bordeaux à 16-18 degrés de température. Il s'associe bien lui aussi à la ''panzanella'', aux croûtons à la manière de Toscane, au lard de Colonnata, au fromage ''caciotta toscana'', au potage de lentilles, aux haricots, aux tripes et au poulet. La typologie Rosé également s'associe bien à la ''panzanella'', au fromage ''caciotta toscana'', au lard de Colonnata, mais également à la soupe ''ribollita'' et à l'échinée de porc ''arista'' à la façon de Florence. Il doit être servi dans des verres moyens tulipe large, à 12-14 degrés de température.

Comment reconnaître

L'étiquettage de Valdichiana Doc

 

Chaque étiquette doit comporter la mention de l'Appellation d'Origine Contrôlée à côté de toutes les autres indications prévues par la loi, telles que: Région donnée d'où provient le produit; Appellation du produit comportant le nom de la variété de cépage d'où provient le vin doublé de celui de la zone géographique où une telle variété est cultivée; Volume nominal du vin; Nom ou raison sociale et siège du responsable de la mise en bouteilles; Numéro et code du responsable de la mise en bouteilles, qui peut apparaître également sur le système de fermeture (bouchon ou capsule); Nom de l'État; Indication du lot; Indications écologiques.

 

Val di Cornia Doc

 

Suvereto, San Vincenzo, Sassetta et Campiglia Marittima ce sont quelques-unes des localités dans la 'provincia' de Livourne où, en plus de Monteverdi dans la 'provincia' de Pise, sont produits les vins de l'Aoc Val di Cornia. Cette appellation, attribuée en 1989, comprend différentes typologies de vins telles que le Bianco (Blanc), le Rosso (Rouge), le Rosato (Rosé), l'Ansonica, le Cabernet Sauvignon, le Ciliegiolo, le Merlot, le Sangiovese, le Vermentino, l'Aleatico passito (doux naturel), l'Ansonica doux naturel, le Suvereto, le Suvereto Cabernet Sauvignon, le Suvereto Merlot et le Suvereto Sangiovese.

Comment consommer

 

Le Val di Cornia Blanc accompagne bien la préparation à base de pain ''panzanella'', le fromage ''marzolino'', le potage de riz, la tourte d'anchois, les rougets à la manière de Livourne ou les poulpes ''in galera''. Il est préférable de le déguster à une température de 6-8 degrés dans des flûtes. Le Rouge s'associe, lui, à des plats principaux à base de viande blanche, au gâteau de viande ''polpettone'' à la manière de Florence, au lapin, aux haricots cuits dans un ''fiasco'' et assaisonnés à l'huile d'olive, à l'émincé de viandes diverses ''scottiglia''. Il doit être servi dans des verres à Bordeaux à 16-18 degrés de température. La typologie Rosé est idéale avec des plats traditionnels de Toscane comme la ''panzanella'', les croûtons à la toscane, le lard de Colonnata, le ''buristo'', le fromage ''caciotta toscana'', le potage de lentilles, les haricots, l'anguille marinée. Il convient de le servir dans des verres moyens tulipe large à une température de 12-14 degrés.

Comment reconnaître

L'étiquettage de Val di Cornia Doc

 

Chaque étiquette doit comporter la mention de l'Appellation d'Origine Contrôlée à côté de toutes les autres indications prévues par la loi, telles que: Région donnée d'où provient le produit; Appellation du produit comportant le nom de la variété de cépage d'où provient le vin doublé de celui de la zone géographique où une telle variété est cultivée; Volume nominal du vin; Nom ou raison sociale et siège du responsable de la mise en bouteilles; Numéro et code du responsable de la mise en bouteilles, qui peut apparaître également sur le système de fermeture (bouchon ou capsule); Nom de l'État; Indication du lot; Indications écologiques.

 

 

Val d'Arbia Doc

 

Le Val d'Arbia est une vaste zone dans la 'provincia' de Sienne limitrophe du territoire du Chianti. Cette localité, riche d'histoire, est célèbre à cause de la bataille entre Florence et Sienne de 1260, évoquée par le grand poète Dante Alighieri dans la Divine Comédie. Mais depuis de nombreux siècles désormais la renommée de ce territoire est liée à la production d'un vin blanc, le Val d'Arbia Doc justement, produit dans douze communes de la 'provincia' de Sienne.

Comment consommer

 

Avec le Val d'Arbia Bianco (Blanc) sec on peut associer des salades de mer, les civelles à la manière de Pise et les entrées aux sauces légères. Il est conseillé de le servir dans des verres à pied évasés à une température de 8-10°C. La typologie ''Vin santo'' s'associe, lui, aux pâtisseries ''biscottini di Prato'', ''brigidini'', ''buccellato'', ''castagnaccio'' et ''ricciarelli''. Il doit être servi dans des verres moyens tulipe à 10-12 degrés de température.

Comment reconnaître

L'étiquettage de Val d'Arbia Doc

 

Chaque étiquette doit comporter la mention de l'Appellation d'Origine Contrôlée à côté de toutes les autres indications prévues par la loi, telles que: Région donnée d'où provient le produit; Appellation du produit comportant le nom de la variété de cépage d'où provient le vin doublé de celui de la zone géographique où une telle variété est cultivée; Volume nominal du vin; Nom ou raison sociale et siège du responsable de la mise en bouteilles; Numéro et code du responsable de la mise en bouteilles, qui peut apparaître également sur le système de fermeture (bouchon ou capsule); Nom de l'État; Indication du lot; Indications écologiques.

 

Sovana Doc

 

La zone de production de l'Aoc Sovana se trouve à l'intérieur de la 'provincia' de Grosseto, et précisément dans les communes de Pitigliano, de Sorano (où est située la localité Sovana) et en partie de la commune de Manciano. Cette bande du territoire de la plaine littorale ''maremma'', surmontée par le mont Amiata, se caractérise par un ensemble de collines propices depuis toujours à la viticulture. L'Aoc Sovana, instituée en 1999, comprend les typologies Rosso (Rouge), Rosso superiore (Rouge supérieur), Rosato (Rosé), Aleatico supérieur, Cabernet Sauvignon supérieur, Merlot supérieur et Sangiovese supérieur.

Comment consommer

 

Le Sovana Doc Rouge s'associe bien à la recette à base de pain ''panzanella'', aux croûtons toscans, au lard de Colonnata, au fromage ''caciotta toscana'', au potage de lentilles, aux haricots, au poulet et aux tripes. Il doit être servi dans des verres à Bordeaux à 16-18 degrés de température. Le Merlot supérieur peut être consommé avec des pièces de b'uf à la florentine, les haricots à l'huile d'olive mijotés dans un ''fiasco'' et les émincés de viandes variées en sauce ''scottiglia''. Ce vin aussi doit être servi dans des verres à Bordeaux à une température de 16-18 degrés. Le Rosé doit, lui, être dégusté dans des verres moyens tulipe larges à une température de 12-14 degrés. Il s'associe bien aux croutons toscans, au lard de Colonnata, au ''buristo'', au fromage ''caciotta toscana'', au potage de lentilles, à la soupe ''ribollita'' et à l'échinée de porc ''arista'' à la florentine.

Comment reconnaître

L'étiquettage de Sovana Doc

 

Chaque étiquette doit comporter la mention de l'Appellation d'Origine Contrôlée à côté de toutes les autres indications prévues par la loi, telles que: Région donnée d'où provient le produit; Appellation du produit comportant le nom de la variété de cépage d'où provient le vin doublé de celui de la zone géographique où une telle variété est cultivée; Volume nominal du vin; Nom ou raison sociale et siège du responsable de la mise en bouteilles; Numéro et code du responsable de la mise en bouteilles, qui peut apparaître également sur le système de fermeture (bouchon ou capsule); Nom de l'État; Indication du lot; Indications écologiques.

 

Sant'Antimo Doc

 

Cette appellation doit son nom à l'un des monuments symboles de Montalcino dans la 'provincia' de Sienne, l'abbaye romane de Sant'Antimo, et a été voulue par les producteurs pour valoriser tous les vins de qualité qui, bien que n'étant pas compris dans les appellations préexistantes de cette région, ont gagné ces dernières années la faveur, tout à fait remarquable, des consommateurs. Il est produit dans les type Rosso (Rouge), Bianco novello (Blanc nouveau), Chardonnay, Sauvignon, Pinot gris, Cabernet Sauvignon, Merlot et Pinot noir (cépages), en plus des typologies ''Vin santo'' et ''Vin santo occhio di pernice''. Les différentes spécifications font que cette Aoc peut accompagner pratiquement toute sorte de mets.

Comment consommer

 

Le Sant'Antimo Blanc accompagne parfaitement le fromage ''marzolino'', les potages, la soupe ''acquacotta'' et les plats à base de poisson. Il doit être servi dans des verres évasés à 8-10°C. Avec le Rouge (à boire dans des verres à Bordeaux à 16-18°C) il est préférable d'associer un bon fromage ''Pecorino toscano'' affiné, le salami, la saucisse, la charcuterie ''finocchiona'', la viande rouge, le faisan truffé. Pour le Nouveau on suggère les croûtons toscans, le lard de Colonnata, le ''buristo'', le fromage ''caciotta toscana'', le potage de lentilles, les haricots, le poulet, les tripes. Le verre idéal c'est le moyen évasé et la température de service est 13-14°C. Pour le ''Vin santo'', le ''Vin santo'' Riserva (Réserve), le ''Vin santo occhio di pernice'' et le ''Vin santo occhio di pernice'' Réserve les associations à rechercher sont celles avec les petits biscuits de Prato, les pâtisseries ''brigidini'', ''buccellato'', ''castagnaccio'', ''ricciarelli'' et ''panforte''. Ces quatre derniers vins doivent être servis dans des verres moyens tulipe à 10-12°C.

Comment reconnaître

L'étiquettage de Sant'Antimo Doc

 

Chaque étiquette doit comporter la mention de l'Appellation d'Origine Contrôlée à côté de toutes les autres indications prévues par la loi, telles que: Région donnée d'où provient le produit; Appellation du produit comportant le nom de la variété de cépage d'où provient le vin doublé de celui de la zone géographique où une telle variété est cultivée; Volume nominal du vin; Nom ou raison sociale et siège du responsable de la mise en bouteilles; Numéro et code du responsable de la mise en bouteilles, qui peut apparaître également sur le système de fermeture (bouchon ou capsule); Nom de l'État; Indication du lot; Indications écologiques.

 

 

Cépages Toscana

Uve a bacca rossa

Aleatico
Alicante
A ncellotta
Barbera
Cabernet Franc
Cabernet Sauvignon
Canaiolo
Canina Nera
Ciliegiolo
M erlot
Montepulciano
Pinot Nero
Pollera Nera
Prugnolo Gentile
Sangiovese
Schiava Gentile
Syrah
Vermentino Nero

Uve a bacca bianca

Albana
Albarola
Ansonica
Biancone
Canaiolo Bianco
Chardonnay
G rechetto
Greco
Livornese Bianca
Malvasia Bianca di Candia
Malvasia Bianca Lunga
Moscato Bianco
P inot Bianco
Pinot Grigio
Sauvignon
Semillon
Trebbiano
Trebbiano Toscano
Vermentino
Vernaccia di San Gimignano

 

Quintessence de l'Italie, cette région au climat doux et au sol généreux, dont le ciel lumineux a inspiré tant de peintres, rivalise avec le Piémont pour donner à l'Italie ses meilleurs vins. Au total un million d'hectolitres produits par 6 DOCG et 20 DOC.

Présent partout, le sangiovese donne à la région une unité inconnue ailleurs. Du moins en rouge, car les blancs sont issus de malvasia, trebbiano, vernaccia, etc. Et, fait qui n'est pas exclusivement toscan mais qui atteint ici une ampleur exceptionnelle, nombre de vins de table font partie des meilleurs produits, de classe mondiale. La raison de cette situation n'est autre qu'une législation imparfaite, de même qu'en France, le meilleur vin du Languedoc-Roussillon n'a droit qu'à l'appellation Vin de Pays.

Qualité des millésimes :

Ces indications concernent les vins de garde que sont les Chianti Classico et Brunello di Montalcino, et les grands vins de table appelés super-toscans.

Table 2. Millésimes récents en Toscane
Année  Qualité et garde 
1987  Année moyenne. Vins légers. 
1988  Très bon millésime, de grande garde. Les vins arrivent à leur apogée. 
1989  Année passable, à boire sans tarder. 
1990  Excellent millésime. On peut commencer à déboucher, modérément. 
1991  Millésime moyen, à boire relativement jeune. 
1992  Bon millésime correct, de garde moyenne. 
1993  Très bonne année, à mettre de côté jusqu'au début du prochain millénaire. 

Chianti

Le Chianti, DOCG depuis 1984, peut recouvrir des vins très divers. Il peut en effet être fait par assemblage de 75 à 90% de sangiovese, 5 à 10% de canaiolo nero, 10% au plus de cabernet sauvignon; mais aussi de 5 à 10% (moins dans la zone Classico) de trebbiano ou malvasia, cépages blancs. Remarquablement, l'introduction du cabernet sauvignon en tant que cépage autorisé, est due au succès des super-Toscans.

Le Chianti consommé localement résulte d'une vinification particulière appelée "governo". Une partie (environ un dixième) de la récolte n'est pas pressée, mais mise à sécher sur des claies de paille. Fin novembre, cette partie passerillée, dont le jus s'est concentré, est pressée et mise à fermenter, puis on l'ajoute au vin nouveau qui a déjà subi la fermentation normale. L'ensemble est laissé en cuve fermée jusqu'au printemps, ce qui relance la fermentation.
Le vin obtenu, vif et au fruité chaleureux, très légèrement pétillant, a une agréable et désaltérante fraîcheur.

Le Chianti Classico, récolté sur les collines arides et sèches entre Florence et Sienne, est un vin tout différent, un des meilleurs italiens.  Notons au passage qu'il peut, depuis le millésime 1995, être fait de pur sangiovese.  C'est souvent un vin fin mais ferme, à la robe rubis et aux arômes puissants. Racé, corsé, bien équilibré, il acquiert de la puissance et s'améliore considérablement avec l'âge.

La mention "Vecchio" garantit 12,5%vol et au moins 2 ans d'élevage;
"Riserva" garantit au moins 3 ans.

Quatre communes (Greve, Radda, Castellina, et Gaiole) constituent la zone Classico, avec une partie de 6 autres communes. Celles-ci ont le droit d'ajouter leur nom à celui de Chianti.

Le Chianti Rufina, au nord-est de Florence, est le plus coté, fait pour durer. Rufina et Colli Fiorentini font des riservas de style Classico, alors que les vins de Montalbano, Colli Aretini, Colli Pisani, et Colli Senesi, sont plus légers.

Hors de la zone Classico mais souvent excellent, le Chianti Putto a son propre Consorzio.

Les Chianti présentés en fiasque ne sont pas les meilleurs et doivent être bus aussi jeunes que possible. Les bons Chianti sont millésimés et présentés en bouteilles bordelaises. Ceux issus de la zone Classico sont toujours présentés en bordelaises.
Ils s'allient bien au boeuf braisé et au gibier à plumes.

Bons producteurs de Chianti :

Carmignano Rosso

A été promu DOCG en 1988 dans sa version Riserva, puis en 1990 en version normale. C'est une enclave dans Chianti Montalbano, dont le centre est Artimino, vieille cité à l'ouest de Florence. L'appellation admet 10% de cabernet. Elevé 2 ans en barrique, ce vin excellent et fiable, à la robe rubis, aromatique, aux tanins souples, est à boire vers 10 ans.
Le Riserva, élevé 3 ans, est conservable 10 à 15 ans.

Le Vin Santo est un vin tout différent, à base de trebbiano complété par canaiolo et malvasia, élevé au minimum 3 ans en caratelli. Ce vin à la robe ambrée, aux arômes intenses de miel, équilibré, dure longuement en bouche.

Une adresse incontournable : Tenuta di Capezzana, à qui l'appellation doit tout ou presque.

Brunello di Montalcino

Le vin de cette DOCG est issu de brunello (alias sangiovese grosso), qui -comme son nom l'indique- est un clone de sangiovese, à gros raisins.

Provenant d'un joli village au sud de Sienne, ce vin récent (le premier millésime est le 1887) se présente sous une robe d'un rouge grenat sombre, ou brun vif. Fortement charpenté et tannique, plus gras que le Chianti, corsé, très concentré, et doté de surcroît d'une acidité violente, ce vin ne peut être comparé à aucun autre. Il est de très longue garde : seuls les petits millésimes peuvent être bus avant 10 ans...

Offrant une vaste palette d'arômes (en particulier de violette), concentré, il se montre aussi complexe au palais qu'au nez, et présente des saveurs prononcées de terroir. Avec l'âge, il acquiert harmonie et maturité.

Pas étonnant, dans ces conditions, que ce soit, avec le Barolo, le plus réputé des rouges italiens.
Il subit 4 ans d'élevage, dont 3,5 en chêne.
La mention Riserva garantit 5 ans d'élevage, traitement réservé aux grands millésimes. Après quoi, il faut lui laisser plus de 10 ans pour s'assagir !

Le Rosso di Montalcino, issu de vignes plus jeunes, élevé seulement un an, est une alternative plus légère et plus souple, et aussi moins coûteuse...

Meilleurs producteurs de Montalcino :

De bons vins aussi chez :

Vino Nobile di Montepulciano

Montepulciano est un adorable village, et son vin remarquable issu de sangiovese a bien mérité la distinction d'une DOCG. Parfumé sous sa robe d'un rouge intense, très puissant et tannique, plein de caractère, ce vin élevé au minimum 2 ans exige de vieillir longuement. Il développe alors un bouquet complexe d'épices, de tabac, et de cuir.
La mention Riserva garantit 3 ans d'élevage;
Riserva Speciale : 4 ans.

Conservable au moins 8 ans, mais de qualité variable, il vaut mieux que le Chianti, sans toutefois égaler le Brunello di Montalcino.

De même que le Rosso di Montalcino peut être considéré comme le deuxième vin du Brunello di Montalcino, le Rosso di Montepulciano est en quelque sorte le deuxième vin du Vino Nobile.

Meilleurs producteurs :

Vernaccia di San Gimignano

San Gimignano est une pittoresque ville médiévale de la province de Sienne.
Son Vernaccia est un DOCG récent. Ce blanc sec de 11,5%vol est d'une qualité variable, tantôt neutre et sans grand caractère, mais parfois harmonieux, très parfumé, légèrement poivré avec un goût amer particulier.
Riserva garantit un an d'élevage.

Bonnes adresses :

Grands vins de table

A dominante cabernet sauvignon


 

 

 

Home Page