Gnocchi à la bourrache, recette de Molise
Home Page

Gnocchi à la bourrache 



Pour la sauce 

1 oignon carotte 

1 côte de céleri

150 g de poitrine de porc maigree

3 cuil. à soupe d'huile d'olive vierge extra

100 g de viande de bœuf hachée

1 dl de vin blanc sec

1 cuil à soupe de concentré de tomates

Sel et poivre





Effeuillez et lavez la bourrache puis faites-la blanchir pendant 10 minutes dans de l'eau salée. Essorez-la et réduisez-la en purée avec le moulin à légumes (ou le robot ménagé).

Faites, une fontaine avec 350 g de farine ; cassez au centre les œufs et ajoutez la purée de bourrache. Pétrissez énergiquement les ingrédients jusqu'à ce que la pâte soit lisse et homogène. Avec le rouleau à pâtisserie, formez une abaisse très fine et laissez-la sécher légèrement. Pliez-la en trois, coupez-la en lanières de 1 cm de large que vous disposerez sur un torchon.

Préparez la sauce. Hachez grossièrement l'oignon et la carotte épluchés, le céleri nettoyé et la pancetta, ou la poitrine de porc. Mettez l'huile dans une petite cocotte, de préférence en fonte, et faites fondre le hachis aromatique à feu doux en mélangeant de temps en temps jusqu'à ce que la poitrine de porc ait partiellement perdu sa matière grasse. Ajoutez la viande hachée, mélangez soigneusement, versez le vin blanc et laissez évaporer. Diluez le concentré de tomates avec un peu d'eau chaude et versez-le dans la cocotte. Salez, poivrez et laissez cuire à feu doux pendant au moins 2 heures. Faites cuire les tagliatelles a dente dans une grande quantité d'eau bouillante salée. Égouttez-les, versez-les dans un grand plat creux avec la sauce, mélangez et servez.

La bourrache (Borago officinalis), de la famille des Boraginacées, est une plante annuelle, se comportant aussi en bisannuelle, suivant la date de semis.

Elle possède des tiges dressées de 30 à 60 cm de haut. Les grandes feuilles ovales, alternées, sont poilues, garnies de doux piquants.

Les nombreuses fleurs bleues en étoiles, disposées en grappes, se succèdent en permanence. Les graines brunes, arrondies au sommet, présentent quelques marges sillonnées.

Si cette plante est indigène en Europe, elle vient probablement de Syrie, d’Égypte ou de Sibérie. Il existe une forme à fleurs blanches.