Home Page

Noisette du Piémont IGP

La dénomination noisette du Piémont, ou noisette Piémont, désigne la culture de la noisette Ronde Gentille des Langhe, cultivée sur le territoire défini par le décret de référence à l'intérieur de la région du Piémont. La variété Ronde Gentille des Langhe est caractérisée par une coquille très dure et pleine, permettant de bons rendements au décorticage (40 à 50%). La noisette du Piémont IGP est particulièrement appréciée par l'industrie de la pâtisserie pour ses paramètres qualitatifs, comme la forme sphéroïdale de l'amende, son gout et son arôme excellents après grillage, sa facilité de décorticage, sa longue conservation. C'est pour ces raisons que la noisette du Piémont est reconnue comme la meilleure du monde.

Le produit final se présente sous forme de noisettes décortiquées ou sous forme de produits de pâtisserie - confiserie, comme le "giunduja", la tarte aux noisettes, la crème de noisettes, le nougat où la noisette est l'ingrédient fondamental, en exprimant au mieux ses qualités.

La noisette, outre son contenu significatif en aminoacides essentiels et en vitamine E, s'avère particulièrement riche en lipides, avec un apport calorique de 700 kcals par 100 g de noisettes sèches. En particulier, la fraction lipidique est constituée de plus de 40% d'acides gras monoinsaturés (comme l'acide oléique) et présente le plus grand rapport monoinsaturés / polyinsaturés de tous les fruits secs. De récentes études ont démontré les effets positifs d'une consommation régulière de noisettes sur la santé. Il a, en effet, été démontré que qu'un régime riche en acide oléique (cet acide gras présent dans l'huile extra vierge d'olive) permet de maintenir le "mauvais cholestérol" à un faible niveau dans le sang, et d'élever le niveau du "bon cholestérol" qui, par son action de protection des membranes cellulaires, prévient les pathologies vasculaires. Par ailleurs, avec sa teneur élevée en tocophérol, dont la vitamine E, la noisette fournit un apport sensible en agents antioxydants qui ralentissent le vieillissement des tissus.

La province de Cuneo détient le record, au Piémont, de la surface cultivée de noisetiers en tant que culture principale: avec ses 7.000 hectares , elle couvre 89,5% de la surface régionale destinée à la cette culture et fournit 85% de la production piémontaise.

Sur la base du cahier des charges, la noisette Piémont IGP peut être produite sur toute la province de Cuneo, à l'exception de quelques zones de montagne et de quelques communes de la basse plaine. Le territoire de prédilection est la Langa , plus particulièrement la haute Langa où se trouvent les principales cultures.

La noisette Piémont IGP peut être également cultivée dans d'autres provinces de la région et, plus précisément, dans la province d'Alessandria, la province d'Asti et la province de Turin sur une grande partie de leur territoire et dans certaines communes des provinces de Biella, Novara et Vercelli.

Le mérite d'avoir expérimenté l'implantation de noisetiers revient au professeur Emanuele Ferraris, né à Garessio mais ayant choisi de vivre dans les Langhe, qui a introduit et diffusé la culture dans la haute Langa, en démontrant la productivité élevée et la grande résistance de la plante aux parasites par rapport à la vigne. Avant, quasiment tous les paysans misaient sur la vigne, en tant que culture spécialisée ou mixte, et même après le grand fléau du phylloxéra et du péronospora de 1879 à 1981, qui dévasta tout, ils n'avaient d'autre pensée que de reconstituer la vigne. Aujourd'hui, la vigne, peu adaptée à cette zone, a été pratiquement abandonnée. Au XX e siècle, on enregistra une forte extension de la noisette grâce à la demande croissante de l'industrie de la pâtisserie et de la confiserie . Ainsi, les Langhe, la province de Cuneo et donc les provinces voisines d'Asti et d'Alessandria sont-elles devenues un terrain fertile pour le noisetier, même si, sur ce grand territoire collinaire, pratiquement une seule variété est cultivée, celle de la "Ronde Gentille des Langhe", sélectionnée après un long processus naturel guidé par l'homme. L'histoire de la culture a suivi l'évolution de l'industrie de la pâtisserie et la création de la "gianduja" (mélange de cacao et de noisettes). Sa création est attribuée aux pâtissiers turinois qui, à cause du blocus économique ordonné par Napoléon sur les produits de l'industrie britannique et de ses colonies, remplacèrent le chocolat par la noisette Ronde Gentille des Langhe plus économique. En 1852, le chocolatier Michel Prochet, en collaboration avec Caffarel, perfectionna la pâte en grillant les noisettes et en les broyant finement. Selon la légende, c'est d'un "coup de cuillère" savamment donné, que naquit le " gianduiotto" (ou "giandujot") à la forme si caractéristique, qui sera présenté comme le premier chocolat confectionné à l'occasion du Carnaval de 1865, distribué par le personnage masqué si populaire à Turin :Gianduja (d'où son nom).

En 1993, à la suite de la reconnaissance de l'Indication Géographique Protégée, l'Association pour la défense de la noisette du Piémont s'est constituée, dans le but de promouvoir et de défendre ce produit.

ssociation pour la défense de la noisette du Piémont

Corso Umberto I, 1 - Bossolasco (CN)

Sede Operativa : Via Alba 15, Castagnito (CN)

Tel: 0173 211261

Fax: 0173 212223

E-mail : info@nocciolapiemonte.it

Sito web: www.nocciolapiemonte.it

 

Noisette du Piémont IGP

Nocciola Romana DOP

Nocciola Griffoni IGP

 

Italie : 

en Italie, la superficie utilisée pour la production de noisettes et 'concentrées principalement dans quatre régions : le Piémont, le Latium, la Campanie et Sicile. Les provinces qui sont traditionnellement consacrées au secteur ont CuneoViterbo, Rome, Avellino, Naples et Messine. Du point de vue de la variété ', le' 'Tonda gentile Roman' 'est le plus "répandue dans la province de Viterbo et au niveau national. La variété 'et' très apprécié par les industries de traitement pour plus de garanties d'uniformité » du produit et pour la bien adaptabilité» à différentes conditions environnementales et climatiques. L'autre variété 'cultivée dans la Tuscia, représentant 10 % des plantes, sont les' 'Nocchione' 'et' 'Tonda di Giffoni' ', qui effectuent également la fonction de pollinisateurs. La variété '' 'Tonda gentile Roman' 'Tuscia a obtenu le' 'nom temporairement protégé' ', dernière étape avant la reconnaissance de l'AOP UE. La Chambre de commerce de Viterbe et le contrôle public « autorités désignées»;

Dans le monde : la Turquie, avec environ 523 000 tonnes par an, couvre 71 % de la production mondiale. Suivie de l'Italie avec 115 000, les États-Unis, 30 000, Espagne, 21 000, Iran, 12.000. Le produit est presque exclusivement vendu bombardé et vise, au moins 70 % de la production mondiale, l'exportation. Les principaux clients sont l'industrie de la confiserie internationale.