Home Page

Recettes:

Flan d'Orties

Tortelli aux orties

Croquettes aux orties

Cervelle aux orties

Gnocchi de ricotta et orties

Farce tortelini, agnolotti, bigoli

Soupe d'orties

Quiche aux orties

Huîtres au gorgonzola et à l'ortie

Risotto à l’ortie

Cake aux orties

Crostata de Orties

 

En pratique : la viande du pauvre, la meilleure des mauvaises herbes, la reine du jardin, ..., tous les surnoms sont bons pour cette merveille. L'Ortié était jadis très utilisée, et unanimement reconnues dans toutes les régions de France et d'Europe. Elle fut délaissée avec le snobisme rampant de l'époque de l'industrialisation. Le même snobisme qui nous a fait abandonner le pain complet pour le pain blanc, au prétexte que ce qui fait riche et qui est cher, et meilleur que ce qui est donné à tout le monde... Grossière erreur (Pour être exacte sur cette parenthèse, le meilleur pain est en fait le pain-bis... Mi-blanc et mi-complet). 

Pour l'alimentation, on consommera la feuille, et remerciera les créations de la Nature pour cette reine si prolifique. La feuille jeune, peu piquante, peut se consommer en petite quantité dans les salades. La feuille jeune ou âgée, se consomme à la manière de l'épinard, en gratin, en tourte, en flan, en soupe, etc. Pour ces usages, on pourra en consommer de plus grandes quantités que pour les salades. Accompagnée de pomme de terre, elle est excellente, et les deux se complètent très bien diététique ment parlant. 

Si vous la préparez en soupe, attention à ne pas hacher les feuilles avant la cuisson, car le résultat ne serait pas bon hachez les seulement après la cuisson. Si vous cuisez la plante dans l'eau bouillante, vous aurez la surprise de sentir se dégager une délicieuse odeur de poisson. Cette odeur est probablement due à ses protéines, qui sont parmi les plus riches et les plus digestes du règne végétal, et elles surclassent même de loin les protéines animales. La qualité des protéines de l'Ortié est comparable aux qualités diététiques du poisson. 

Ne vous inquiétez pas pour le piquant, il disparaît à la cuisson, et même déjà au lavage de la plante (par les frictions qu'elle subit). Si les feuilles d'Ortié piquent quand on les touche, cela n'est pas dû à leur composition, mais à de minuscules capsules qui contiennent un produit urticant. Et ces minuscules capsules se brisent quand on touche les feuilles. 

La tige était jadis utilisée pour tisser ou confectionner des cordes, car ses fibres sont longues et solides. Une préparation à base d'Ortié était également utilisée dans les fermes, pour faire cailler le lait (par exemple pour certains fromages). 

L'Ortié est deux fois plus riche en protéines que le soja (surtout si on sait que le soja vendu en grande surface, est souvent du faux soja). 

C'est une plante dépurative, tonique, diurétique. Elle est même antianémique, ce qui la rend recommandable au convalescent(e)s'à condition qu'elle soit préparée de manière à être digeste... Pensez au bouillon par exemple la plante est riche en fer, mais ce n'est pas une raison pour en abuser, car contrairement à ce que prétend la publicité à la télé ou dans certains magazines, la surconsommation de faire n'améliore pas la santé. Le fer est, bien sûr, nécessaire à une bonne santé, mais en quantité judicieuse. 

En France, un décret du 1er juillet 2006, en application de la loi d'orientation agricole de janvier 2006, interdit la commercialisation, la détention et la promotion de produits phytosanitaires non homologués. 
Ce décret dont la mise en application suscite de nombreuses questions ne remet pas en cause la confection domestique du purin d'ortie, mais uniquement sa commercialisation.
Source : Wikipedia.fr

Il faut éviter de cueillir les orties au bord des routes à grande circulation ou dans tout endroit pollué.

Cauchemar des jardiniers qui s’évertuent à s’en débarrasser. Il est temps de lui redonner ses lettres de noblesse, car l’ortie est bonne, saine et peut très bien être mangée !! 

L’ortie est riche en vitamines (B2B5B9, C, K), en minéraux (fer, magnésium, silice) et en oligo-éléments (cuivre, zinc). L’ortie a 6 fois plus de vitamines C que l’orange et plus de protéines que le soja. 

L’ortie est référencée comme une plante médicinale. Elle a de nombreuses vertus : 

- L’ortie aide à lutter contre l'anémie et l'arthrite. 

- L’ortie est utilisée en cas de chute de cheveux et/ou pellicules. 

- L’ortie est diurétique et drainant, elle aide en cas de rétention d’eau. 

- L’ortie régule la sécrétion de sébum, elle est utilisée contre les peaux grasses et les cheveux gras ainsi que l’acné. Elle est bénéfique au niveau des affections de la peau telles que l’eczéma et le psoriasis. 

Quand on connaît tous ces bienfaits, comment peut-on encore s’en passer ? Mais, me direz-vous, comment se cuisine l’ortie ? C’est très simple l’ortie peut s’utiliser comme les épinards. L’ortie est un légume. On peut la déguster en soupes, en cakes, en salade, en gratins, en gelée, en tisane, en jus… 

Pour la consommer crue, il faut la hacher avant, elle peut ainsi être ajoutée à une salade.