Home Page

Au début du temps de Noël, on fête St. Nicolas le 6 décembre, au diocèse Milan, c'est Saint Ambroise le 7 décembre. Il apporte des cadeaux pour les enfants clandestinement dans les maisons. Dans une pièce particulaire, on installe la crèche vide. Chaque jour, on y met une figurine. 
Sainte-Lucie, la patronne de la lumière et des yeux arrive dans la nuit du 12 au 13 décembre et apporte des friandises qui rappellent ses yeux. Elle les met devant les fenêtres ou dans les chaussures. 
Dans le Nord : 
Le 24 décembre, on fête l'arrivée de l'enfant Jésus. Le petit Jésus apporte des cadeaux et les pose devant la porte de la chambre des enfants ou sous l'arbre de Noël à côté de la crèche. Après 4 heures du soir, on mange traditionnellement du poisson dans les familles. A la fin du réveillon il y a un gâteau typique de Noël. C'est le " panettone ". Après des heures du repas, juste avant minuit, les enfants ouvrent leurs cadeaux. À minuit précis, on met l'enfant Jésus dans sa crèche. Beaucoup de familles vont à la messe de minuit. 
Dans le centre et dans le Sud : 
Le 6 janvier, on n'attend pas les rois mages, mais la sorcière " Befana ". Elle arrive pour la dernière fois pour apporter des cadeaux aux enfants. Elle monte au balai par les cheminées des maisons italiennes pour trouver le petit Jésus. A cette occasion, elle dépose des cadeaux pour les enfants sages et de la cendre et du charbon pour les méchants. 
L'Italie se distingue par l'existence d'une multitude de personnages mythiques qui ont leur fête autour du Noël et on sera peut-être surpris d'apprendre que les petits italiens ne reçoivent pas tous leurs cadeaux au même moment. Si le sapin de Noël est traditionnellement fait le 8 décembre (fête de l'Immaculée Conception et jour furie en Italie), certains enfants commencent plus tôt que les autres la saison des cadeaux. Ainsi, à Trieste, Goriza ou Bari les enfants reçoivent dans la nuit du 5 décembre des fruits, gâteaux et noix, s'ils ont mis le soir des bottines très propres devant leur maison. C'est la fête du Saint-Nicolas, célébrée aussi en Europe Centrale et Orientale et très importante pour les églises orthodoxes. Le Saint-Nicolas, figure très populaire dans beaucoup de pays, est le patron des enfants, ainsi que des étudiants et des voyageurs et il a aussi ses moyens pour punir les enfants pas très sages : ceux-ci, au lieu de gâteaux ou fruits, reçoivent des baguettes de bois, avec lesquelles ils devraient recevoir du Saint une fessée. Le premier des personnages liés au Noël lui-même est la Sainte-Lucie, dont la fête est célébrée au nord de l'Italie le 13 décembre. Certaines régions célèbrent ce jour “les dons de la Sainte-Lucie” : Trentino, Friuli Venezia Giulia, La Lombardie orientale et méridionale, Parma, Piacenza et Verona. Ce jour, les enfants doivent écrire une lettre à la sainte, pour lui faire savoir quels cadeaux ils désireraient recevoir, et ils doivent être caches dans leurs lits quand la sainte vient leur apporter leur dû. Ceux qui ont été sages recevront des cadeaux et les autres du charbon – tandis que ceux qui essaient d'épier la sainte recevront un peu de sable de charbon dans les yeux, pour leur effort. Dans chaque famille, on dépose des dons pour la sainte, son petit âne Tobia et, parfois, pour l'assistant de la sainte, Gastaldo. Chaque famille a ses propres cadeaux à faire à ces trois visiteurs – des oranges ou du lait pour la sainte, par exemple et de l'eau ou du sel pour Tobia. Gastaldo reçoit, généralement, du vin. La plupart des Italiens, toutefois, attendent le Père Noël le 25 décembre. Il faut toutefois savoir que parfois, même si la date de 25 décembre reste la même, certaines maisons recevront une visite du Gesu Bambino (le Petit Jésus, qui visitait aussi les d'enfants francophones, à partir du XVIe siècle), à la place du Père Noel bien connu de tous. Le Père Noël nécessite peu de présentation, car tout le monde le connaît. Il porte des habits rouges ou verts, il est connu du monde entier et sa figure joviale est aimée de tous les enfants. Même les habitants des pays ou la religion chrétienne est peu pratiquée le connaissent, car il est largement utilisé comme occasion de donner des cadeaux, de décorer sa maison et de s'amuser en famille. En Italie, il s'appelle Babbo Natale et il semble avoir ses origines dans le culte du Saint-Nicolas et dans Julenisse, un lutin des mythes nordiques qui distribuait des cadeaux durant la fête du mi-hiver (“Midtvintersblot”). Le Père Noël ne visite pas depuis bien longtemps les maisons des chrétiens, bien qu'il soit maintenant le personnage le plus populaire du Noël : il est apparu au XIXe siècle, en Amérique du Nord et a commencé à survoler l'Europe seulement au milieu du XXe siècle.
Si la plupart des petits italiens attendent le Père Noël, certains devront attendre un peu plus pour leurs cadeaux. A Rome surtout et dans ses environs, c'est seulement le 6 janvier que ceux-ci arrivent, à la fête de l'Epiphanie. Cette fête est très importante dans certaines régions de l'Italie et elle a donné naissance au personnage de Befana. Befana ressemble à une sorcière et aux anciens temps qui étaient appelée “stria” (sorcière, mégère). Elle est en général montrée sur un balais, a un châle noir et est couverte de cendres, car, à l'image du Père Noel, elle entre dans les maisons par les cheminées. Elle est souriante, et utilise son balais ainsi bien pour voler que pour nettoyer après elle chez les braves gens qu'elle a visitée. Ainsi bien que la sainte Lucia, Befana n'aime pas être aperçue par les enfants, et ceux qui ne peuvent pas contenir leur curiosité recevront un coup de son balai. Elle est attendue avec des cadeaux, comme du vin ou des fruits et du foin pour son âne. Befana apporte des cadeaux aux enfants sages et du charbon pour les autres (bien que de nos jours, les enfants reçoivent toutes des sucreries en forme de charbon, spécialement fabriquées pour cette fête). La tradition dit qu'elle cherche depuis deux mille ans réparer une erreur qu'elle a faite à la naissance de Jésus : on dit que les trois mages, voulant trouver Jésus, ont demandé à Befana si elle ne connaissait pas le chemin ; elle n'a pas pu leur indiquer la voie à prendre, et, après leur départ, elle s'est rendu compte qu'elle aurait dû partir avec eux le chercher. Elle a alors décide de les chercher, et de donner à chaque enfant un cadeau, car il pourrait bien être celui qu'elle cherchait. Dans certaines régions de l'Italie, on brûle aussi une petite image de Befana, la 6 janvier, pour signifier la fin de l'ancienne année et le commencement de la nouvelle. Les personnages du Noël en Italie sont donc nombreux et, bien qu'on puisse voir beaucoup de similitudes entre les traditions qui les entourent, il est intéressant de connaître les différences entre celles-ci et d'apprécier la diversité des coutumes à l'intérieur d'un seul pays. Bien plus que la crèche ou le Panettone, ces personnages sont les héros d'un Noël typique en Italie et c'est pour cela qu'il est très beau d'apprendre leurs usages et coutumes. La crèche est originaire d'Italie. Comme reproduction de l'étable, est apparue en Italie dans les églises au XV° siècle. Les crèches familiales se sont développées au XVII et XVIII, particulièrement avec les crèches napolitaines très raffinées. Selon la tradition, les familles italiennes l'installent neuf jours avant la naissance du Christ. Le sapin de Noël se fait le 08 décembre par tradition (un jour férié en Italie). Les traditions de Noël varient d'une région à l'autre. Dans le nord de l'Italie, c'est le Père Noël, "Babo Natale" ou le Petit Jésus, "Gesu Bambino" qui apportent les cadeaux le 25 décembre. À Rome et en Italie du Sud, c'est "la Befana" qui apporte les jouets pendant la nuit de l'Épiphanie. La Befana est une sorcière âgée, mais très gentille. Ailleurs, c'est Sainte-Lucie, le 13 décembre. Selon la légende, sainte, Lucie apportait de la nourriture à ses amis chrétiens cachés dans les catacombes. Pas de Noël en Italie, sans le traditionnel "Panettone". Ce gâteau aurait vu le jour vers 1490 à Milan, mais bien vite, on l'adopta dans toute l'Italie. Les Italiens dégustent aussi le Pandoro dont la popularité suit de près celle du Panettone, il est d'origine plus récente. Le gâteau typique est le panettone ou le pandoro, et non pas la bûche. Les derniers servis devront attendre jusqu'au 6 janvier, date sacrée où Befana, la vieille sorcière aux cheveux blancs passera. Vêtue de noir avec de vieilles chaussures toutes déchirées, elle se déplace sur son balai et distribue des friandises aux enfants sages et du charbon aux autres. Bien sûr, les enfants veillent à disposer des chaussettes vides dans un coin de la maison pour y accueillir les bonbons. Notons enfin que Befana désigne aussi la fête de l'Epiphanie.

Le phénomène des crèches, commun à l’ensemble du monde chrétien, atteint son apogée au XVIIIe siècle sur un territoire bien précis : le royaume des Deux-Siciles. 

La crèche napolitaine s’est distingué des autres crèches en quittant l’église pour s’installer à la cour et dans les foyers de la noblesse et la haute bourgeoisie. 

En France, la crèche napolitaine est restée pendant longtemps relativement mal connue : les Français portants grands intérêts à leur propre tradition. 

Pourtant, la connaissance de l’art napolitain aide à la bonne compréhension des crèches européennes en général et de la crèche provençale en particulier. C’est en effet la crèche napolitaine qui a donné l’exemple de la prolifération de personnages très variés autour de la Sainte Famille, lui valant dénigrements en raison de son caractère exubérant et païen où le sacré et le profane se mêlent. 

Les « Pastor » Bergers terme unique utilisé pour désigner tous les personnages, étaient faits d’un corps d’étoupe cousu autour d’une âme de fil de métal d’une grande souplesse dont la flexibilité permettait d’en varier les attitudes. 

Selon la tradition qui voulait depuis le Moyen-âge, que toute représentation biblique adopte les costumes du temps, les figurines étaient habillées de vêtements, exacte reproduction des costumes nationaux de l’époque, qu’ils soient des différentes provinces du royaume ou de pays lointains. 

Les pieds et les mains étaient sculptés dans le bois puis peints pour donner l’illusion de la peau. 

Après avoir sculpté les têtes également dans du bois, les artistes se tournèrent vers la terre cuite qui offrait plus de possibilités expressives. Aux yeux de sulfure pour encore plus de réalisme, ils n’hésitaient pas à accentuer les traits les plus ingrats sans fausser pudeur. 

Noël à Venise

Ville unique, ville magique... 1000 ans d'histoire de Venise se déroulent sur les 20 mètres de largeur, 6 mètres de profondeur et 4 mètres de hauteur de la crèche. Deux cents personnages dont beaucoup d'automates, accompagnent une étonnante Sainte Famille installée sur un bateau : Comedia Del arte, bourgeois du XVIIIe, gondolier... Venise va, bouge, court, galope, frémit d'une vie trouble et complexe qui unit, en un seul souffle, sa lagune sombre et son architecture d'anthologie. La musique ajoute à la magie que ressent le spectateur.

La Nouvelle Foire de Rome, siège d'Art & Métiers Expo », avec ses pavillons modernes et multifonctionnels, est facilement accessible de la ville par les transports ferroviaires et l’aéroport de Fiumicino. 

« Arts & Métiers Expo » représente une vraie solution pour le shopping de Noël dans la capitale italienne. Il se déroule en effet dans la période de l'année où se concentrent les achats des familles et où Rome accueille environ 1.300.000 touristes. 

L'accès au salon est gratuit pour rendre plus attrayant la visite au modernisme artisanal et gastronomique italien et des pays de la Méditerranée, la rencontre avec les créations dans la décoration intérieure, les objets cadeaux artisanaux, les produits gastronomiques et biologiques. 

Une exposition-vente où la tradition, la culture, l’art se rencontrent pour montrer la qualité et les excellence des productions, des producteurs talentueux et passionnés dans les secteurs tels que la mode et ses accessoires, l'ameublement et les techniques artisanales en général, dans lesquelles se fondent les arts et métiers du « fait main ». 

L’offre du salon sera complétée par le Projet « AR comme Artisanat » 2009 et le Prix « l'Excellence des Femmes », remis chaque année à d’extraordinaires Professeurs des écoles, dépositaires des plus anciennes traditions. 

Pour les informations complémentaires, contactez le Service Foires Italie de la CCIFM : 

Tél.: 04 91 90 94 94  Fax: 04 91 90 41 50 – e-mail: foiresitalie@ccif-marseille.comCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

Origines du Père Noel
La fête de Noël en Italie

La tradition culinaireSicilienne de Noël

Pour Noël, préparer des gâteaux tels que Buccellati, biscuit farci aux fruits séchés, mostaccioli, à Messine, le Cuccureddu à Catane, et petramennula Modica. D'autres sucreries traditionnels sont u tirruni, sucrée à base de sucre, d'amandes et de blanc d'œuf, le minnulata, dessert à base d'amandes séchées et de caramel, l'cubbaita, giugiulena doux avec du sucre caramélisé, le papatelle, nucatuli, biscuits et autres sucreries

Douceurs de Noël tradition sicilienne pointant principalement sur la préparation du goût sucré authentique, typique des ingrédients naturels utilisés.

.



Buccellato ou "cucciddatu"

Ingrédients:

300 g.
 Farine

125 de beurre

50 sucres

1 cuillère à soupe de vin Marsala

300 grammes de figues sèches

200 de raisins

100 raisins

50 de cerneaux de noix

30 pignons de pin

30 d'écorce d'orange confite

50 de citrouille

3 clous de girofle.

Préparation :
 mélanger dans un bol la farine, le beurre, le sucre et une cuillère à soupe de Marsala. Mélanger le tout avec les mains. Laissez reposer la pâte pendant environ une heure, puis rouler la pâte avec un rouleau à pâtisserie. Pendant ce temps préparer la garniture en combinant avec des figues sèches, raisins secs, raisins secs, amande, noix de pin, zeste d'orange, la citrouille, clous de girofle et une pincée de poivre. Haché tous finement en remuant avec un peu de sucre. Enveloppez la farce dans la pâte, donnant forme de beignet sur lequel vous allez faire de petites incisions. Badigeonner avec le jaune d'œuf et cuire pendant 20 minutes. Une fois refroidi, décoré de sucre glace, pistaches hachées et de fruits confits.

Curiosité :
 les gâteaux Buccellati, Noël, aujourd'hui encore, s'adressant à la concurrence du panettone nordique et pandoro. Le "cucciddatu" a une origine ancienne et un ancêtre en sécurité dans "panificatus" des Romains. Son nom dérive du latin tardif buccellatum, ce est-à-dire de se transformer en pain Buccelli, ce est à dire les piqûres, pour sa douceur. Il existe plusieurs variantes de formes et de tailles: de Palerme dans la "ammara-ventre" sont des types de buccellati de mauvaise qualité.

 

.

Nougat (torrone)

Ingrédients:

1 kg d'amandes décortiquées

1 kg de sucre

1/2 citron (utilisation comme spatule pour lisser nougat)

l'huile d'olive comme l'exige la tradition

Préparation :
 plonger deux  minutes, les amandes dans l'eau chaude puisoelle lez. Verser dans une casserole, ajouter le sucre et laisser cuire à feu très doux, en remuant constamment s. Lorsqu'il est fondu et a pris une couleur dorée, retirez la casserole du feu. En attendant, vous avez beigne avec de l'huile la table de marbre. Verser le nougat rapidement et redresser avec l'aide de citron. Une fois refroidi, couper en morceaux avec un couteau robuste.

Anecdote:
 Il ya pas de fête en Sicile où ils n'ont pas la "turrunari". Fait Nougat se est propagé dans toute l'île. L'origine du gâteau est arabe, comme ce est le mot qubbayt, qui est devenu sicilienne "cubbaita". Il a été initialement fait avec du miel, des amandes et "Giuggiulena", graines de sésame laissés par les Arabes à Syracuse. Plusieurs variétés de nougats pour les ingrédients. A un moment il se préparait à l'Licata "cicirata", avec des pois chiches grillés et cuits dans du miel. Le plus connu d'aujourd'hui sont ceux aux amandes et pistaches, traditionnelle à Paterno pour la patronne Santa Barbara, ou recouverts de chocolat, très populaire à Piazza Armerina. Ensuite, il ya le nougat aux noix et arachides.

Nucatuli

.

Sont typiques de biscuits de Noël typiques de Vizzini, également très populaire dans les pays voisins. Une variante de cette recette comporte un double traitement, une pour la pâte et l'autre pour le remplissage.

Ingrédients:
 1 kg. De farine de gâteau, 350 g. d'eau et 20 g. Cannelle.

Préparation :
 dans une casserole faire bouillir l'eau dans laquelle il est fondu sucre ; lorsque l'eau atteint le degré de l'ébullition, ajouter les amandes grillées et hachées et la cannelle. Sur un plateau, vous avez la farine est ajoutée et le mélange, tout fonctionne bien jusqu'à ce que le mélange soit épaisseur uniforme d'un doigt. Ensuite, vous coupez la pâte obtenir de petits morceaux irréguliers dans lesquels le couteau est la pratique habituelle de deux crans. Les pièces ainsi obtenues devraient être recueillies sur une plaque à pâtisserie farinée et cuite au four pendant 5 à 10 minutes. Pendant ce temps, préparer le julep. Verser dans une casserole 150 gr. d'eau, 250 gr. sucre et 2 cuillères à soupe de cacao et cuire jusqu'à ce que le mélange devienne assez épais. Avec l'aide d'un pinceau, en passant le julep, ainsi obtenu, les nucatuli ci-dessus, se souvenant à sécher le gâteau dans un four chaud pendant quelques minutes.

.

Cubaita

Ingrédients:

1 kg.
 graines de sésame

600 gr.
 de miel

300 gr.
 sucre

250 gr.
 amandes grillées.

Préparation :
 faire fondre le miel ou du sucre sur le feu dans une casserole et ajouter les graines de sésame et les amandes. Remuer constamment avec une cuillère en bois jusqu'à ébullition. Lorsque le mélange est bien mélangé versez-les sur un très humide et humide aplatir avec un rouleau à pâtisserie jusqu'à ce qu'elle forme une épaisseur de couche de 1 cm, puis les couper en carrés. Servir saupoudré de sucre glace.

.

Mustazzola figue de Barbarie

L'abondance et la libre disponibilité de la figue de Barbarie dans le temps stimulé l'ingéniosité de nos ancêtres qui ont inventé le mustazzola.
 Le fruit délicieux est répandu surtout dans S. Cone, mais il se trouve en abondance dans les autres municipalités de Calatino.

Ingrédients et préparation :

Nous scrutons le jus de fruit et cuire jusqu'à ce que réduit à un tiers de son volume.
 Pour chaque livre de ce sirop sont ajoutés 25 g. Semoule et poursuivre la cuisson jusqu'à ce que vous obteniez la densification.

Unite, puis, amandes grillées et diverses herbes (écorce d'orange, de vanille, cannelle).
 Il paie, puis la pâte sur un marbre froid et juste couper en diamants (tradition dit le 6x4 cm mesures.) Qui sera exposé au soleil pendant plusieurs jours: il suffit secs, envelopper dans des feuilles de laurier et stockés dans des boîtes de conserve.

.

Vin cuit Prickly Pear


Obtenu à partir du jus de la poire cuite Barbarie vin est fait avec le jus de raisin noir tendu à travers un tissu ou une passoire et les placer dans une casserole avec une quantité égale de sucre, une odeur de cannelle et un couple de clous de girofle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recette de Nöel

Joeux

Noêl

Agneau braisé au vin blanc, à l’ail et au piment

Agneau de lait à la romaine

Agneau de lait et artichauts confits

Agneau en croûte

Agneau et champignons cardoncelli au four

Agnolotti a la mode du Frioul

Anguille grillée aux lardons

Anguilles à la vénitienne

Araignée de mer à la vénitienne

Baccalà mantecato

Bagna Cauda

Beignets de poissons  

Blanc de poulet à l'orange

Bonet    

Bouletés de fromage avec grenade

Braisé de veau au Barolo et cacao

Brodetto anconitano

Bucellato

Buridde ligure

Cabri au four

Cacciuco à la livornese

Canapé richissime

Canard à l'orange

Canard aux tagliatelle

Capon  aux champignons

Cappellacci farcis

Cappepellacci de potiron façon Ferrara 

Cappelletti di maigre

Cappone ripieno di castagne

Cardon de Noel

Cardons au gratin

Casoncei alla Bergamasca

Cassata siciliana 

Chapon  aux poivrons

Chapon  aux poivrons

Chapon  avec la Crème

Chapon ( poulet fermier) truffé aux morilles

Chapon à la sauce aux  myrtilles

Chapon aux pommes

Chapon de   San   Damiano  d'Asti

Chapon de Morozzo

Chapon en gelée

Chapon farcie

Chapon truffé aux morilles

Chapon truffé aux morilles   ( Cappone ripieno di   spugnole )

Chardons soupe  Recette de Noel

Chevreuil au raisin

Ciambella   au citron

Civet de marcassin:

Cochonnet farci au four

Col   farcis d'oie

Coquilles Saint Jacques aux mandarines

Coquilles Saint-Jacques sautées à la crème légère de safran

Cotecchino lentichie

Cotecchino en croûte de purée

Crêpes avec jambon et fromage

Crêpes farcies saumon poireaux

Crêpes fourrées Napoli

Cubaita

Cuisse d'agneau farcie

Cuisses de chapon farcies au foie gras et cèpe

Cuissot de marcassin au four

Dessert

Dinde de Noël

Dinde farcie aux fruits secs

Escalope de foie gras au vinaigre balsamique de Modène

Faisan des riches

Flan de cardes

Galantine de chapon

Gâteau génois 

Gâteau paccheri jambon

Gateaux de Chiavari

Génois pan di Spagna

Gnocchi di castagne con fontina e bacon

Gratin de brocolis

Huîtres au Vermouth

Huîtres et Sain Jaques au gratin

Jambon de porc au miel

Langoustes à l'italienne

Lasagne au jambon

Lasagne végétarienne aux lentilles

Le Cappon Magro.

Le nogat de Sardaigne

Le pain de Genes

Les lentilles et la cougre

Magret de canard à la sauce de grenade

Maigre de canard au miel et vinaigre balsamique

Morue à la mode de Vicenze

Moutarde de Crémone

Moutarde de Mantoue

Muffins de courge avec cœur  de Gorgonzola

Nougat   d’ Aquila

Nougat à la Bergamote calabre

Nougat aux amandes

Nougat glacé à la ricotta,

Nougat glacé de marrons au chocolat

Nougat   de  Piémont

Nougat  (torrone) Sicile

Oie  braisé (stracotto)

Oie rôtie farcie aux pommes

Pain de Gêne à la pistache 

Pain de gingembre

Pan de gene chocolait

Pan de Genes (Gluten free)

Pan dolcini di Genova

Pandoro de Verone

Pandoro  avec Ricotta et la Crème

Panettone

Panettone maison

Panforte di Siena

Pangiallo romano

Pappardelle aux perdrix

Parrozzo 

Pastiera

Petites chaux de crabe et fromage

Prosecco, Spumante

Ravioli au Saumon 

Raviolis de homard   aux   sauce  de pommes de terre à la crème

Rigatoni aux pigeons

Risotto au Barolo

Risotto aux Cèpes

Risotto aux fruits de mer

Risotto aux poires et pistaches

Risotto avec Pigeon

Roule de Dinde avec sauce aux champignons

Rouleau à l’italienne 

Saucisson à cuire Cotechino de Modène

Saumon recettes .php

Saumon grillé au beurre d'anchois

Sbrisolona

Sebadas

Selle d'agneau aux senteurs méditerranéennes

Spaghetti Mare

Spaghetti avec du fromage, le poivre et les oursins

Straccetti de pa aux chairs d’huîtres, de loup de mer et de petits calmars sur purée de haricots

Strozzapreti aux petits pois

Strudel   de loup de mer avec des légumes

Strudel à la viande    

Struffoli

Suprême de Chapon farcis aux artichauts,olives noires et garniture de cépes

Tagliatelles à la truffe

Tarte "della Nonna"

Tiella di riso

Tiramisu Classique Vénitien

Tiramisu sans mascarpone

Tiramisu d'orange

Tiramisu au citron

Tiramisu aux pistaches

Tiramisu à l'ananas et le fromage à la crème

Birramisù

Torrone di Cremona IGP

Torrone Nougat clasico

Tortiglioni a la Bolognese

Truffes au chocolait

Taurte del Donizetti

Vitello tonnato

Zampone Pieds de porc farcis

Zestes d'agrumes confits

Les 20 plus beaux marchés de Noël en Europe

Les 10 plus beaux marchés de Noël en Italie