Home Page

La carotte nous arrive probablement d'Asie Mineure, où elle poussait à l'état sauvage voici déjà plus de deux millénaires. Et bien longtemps avant notre ère, les habitants du bassin méditerranéen consommaient ce légume racine. Grecs et Romains ne sembleront guère apprécier la carotte. À leur décharge, il faut dire qu'à cette époque, les carottes devaient avoir une couleur blanchâtre, une peau assez coriace, et un cœur fort fibreux. Pline, dans son Histoire naturelle mentionne la carotte sous le nom de "Pastinaca Galtica", appellation que l'on retrouve aujourd'hui encore dans certaines régions de France, où la "pastenade" n'est autre que la carotte. À la Renaissance, on parviendra à améliorer l'espèce, et à rendre la carotte plus savoureuse. Mais ce n'est qu'à partir du milieu du XIXe siècle que la carotte va acquérir sa belle couleur rouge-orangé, et devenir enfin le tendre légume que nous connaissons. 

Comme la tomate, la carotte est un légume moderne, présent dans nos assiettes très souvent. Il est également très facilement cultivable alors pourquoi se priver, d'autant que la carotte de notre jardin à une saveur incomparable.

Elle préférera un sol meuble et sain, au sol argileux ou elle aura du mal à sortir et les sols calcaires très caillouteux qui lui donneront 



Toutes les carottes ne se pèlent pas : les primeurs ne demandent qu'un lavage sous l'eau du robinet, les autres un simple grattage. Elles se râpent peu de temps avant d'être assaisonnées, à moins de les citronner immédiatement pour éviter qu'elles ne noircissent. Elles peuvent se tailler : en rondelles, en julienne (bâtonnets), en brunoise (bâtonnets détaillés en dés). Gardez-les fanes des carottes en botte pour aromatiser les soupes. 

Légère et rapide (huit minutes), la cuisson en autocuiseur convient parfaitement aux carottes. Les micro-ondes sont parfait pour la cuisson des carottes taillées en fines rondelles et cuites nature. Cuites à l'étouffée, avec un peu de beurre et un verre de bouillon, les carottes gardent tout leur parfum. 

La plupart des variétés actuelles dérivent des variétés anciennes : nantaise, Torchon, de Carentan... Pourtant, leur qualité a considérablement évolué : plus tendres, savoureuses, les carottes sont aujourd'hui dépourvues du "cœur dur" de leurs ancêtres, cette partie centrale de la racine qui pouvait s'avérer fort coriace ! Récoltée très jeune, d'avril à juillet, la carotte . Les variétés courtes et sphériques, souvent jaunes, peuvent s'accommoder d'une culture en pot. Les autres, compte tenu de leur longueur (20 cm et plus) ont besoin d'un sol de jardin de préférence friable.
Bien sûr, la carotte a toute sa place dans votre potager en carrés !
Elle apprécie le plein soleil, mais accepte la mi-ombre. 
Ne les pelez pas, car la peau est très fine. Passez-les rapidement sous l'eau froide en les brossant délicatement puis emballez-les dans du papier essuie-tout si vous ne les préparez pas immédiatement. Comme tous les autres jeunes légumes, elles se conservent très peu de temps parce qu'elles contiennent beaucoup d'eau. Consommez-les dans les deux jours. Si vous les congelez, blanchissez-les une à deux minutes dans l'eau bouillante au préalable et supprimez les fanes. 

Pour un apéritif taillez-les en bâtonnets et serve d’une poignée d’herbes fraîches, le meilleur cocktail étant estragon, aneth et persil. Râpez-les pour une assiette de crudités, elles n'ont pas besoin d'autre accompagnement qu'un peu d'huile d'olive et de jus de citron, de quoi soigner sa ligne avec plaisir, d'autant que ce légume, lorsqu'il est cru, à la propriété de faire baisser le taux de cholestérol. Inutile, sous peine de perdre le précieux quota de vitamines, de les faire cuire très longtemps. Quelques minutes suffisent, à la vapeur ou dans un peu d'eau, pour leur conférer du moelleux. Conservez un ou deux centimètres de fanes, pour un supplément esthétique.